Tout connaître sur le permis B1

Contrairement à ce que la plupart des usagers pensent, conduire une voiture vendue sous l’appellation de voiture sans permis nécessite d’être titulaire d’un permis de conduire spécifique : le permis B1. Comme le permis B, son obtention est soumise à une réglementation stricte.

Découvrez tout ce qu'il vous faut savoir sur le permis de conduire B1 avec Ornikar auto-école en ligne.

Le permis B1

En réalité, le permis B1 fait partie du type de permis dit "permis B simplifié" qui est totalement aménagé pour apprendre à conduire des quadricycles lourds à moteur qui répondent à la définition de la directive 2002/24/CE catégorie L7e. Cette information administrative est primordiale et doit être rigoureusement vérifiée lors de l’achat d’une voiturette. La mise en place du permis B1 est justifiée par l’évolution des caractéristiques mécaniques des voitures sans permis. En effet, elles sont de plus en plus puissantes, certaines pouvant rouler jusqu’à 75 km/h et transporter jusqu’à 4 personnes.

Comment obtenir le permis pour voitures sans permis ?

Comme le permis B, l’examen pratique du permis B1 ne peut être présenté qu’après avoir validé l’épreuve théorique générale, aussi appelée le code de la route. Ce dernier confirme que le conducteur connaît parfaitement les règles de sécurité basiques et s’engage à respecter le Code de la route lors de ses déplacements. Comme n’importe quel autre usager, le conducteur d’une voiture sans permis ne doit pas avoir un comportement dangereux vis-à-vis des autres usagers, même si la vitesse de son véhicule est bridée. Le permis B1 ne permet pas de conduire des véhicules d’autres catégories que les vraies voitures sans permis. Cependant, l’inverse est possible, car il existe des analogies avec d’autres permis de conduire permettant de conduire légalement un véhicule qui nécessite d’être titulaire du permis B1.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

L’examen pratique du permis B1

L’examen du permis B1 dure au moins 32 minutes et se déroule en circulation. Il permet de vérifier que le candidat peut circuler de manière autonome à bord d’un tricycle ou d’un quadricycle lourd à moteur dont la vitesse peut atteindre 60 km/h.

Contrairement au permis B, le candidat est seul à bord du véhicule, mais il est en liaison avec l’examinateur par radio.

Voici les points qui sont évalués par l’examinateur :

  • la bonne connaissance des éléments techniques du véhicule
  • la réalisation des réglages nécessaires avant de circuler
  • la capacité à conduire pendant au moins 25 minutes
  • la mise en place de 2 manoeuvres différentes (dont une avec une marche arrière minimum)

Les véhicules concernés par le permis B1

Le titulaire d’un permis B1 peut uniquement prendre le volant de tricycles et de quadricycles lourds à moteur dont le poids à vide est inférieur à 550 kg pour le transport de marchandises (400 kg pour le transport de personnes) et dont la puissance ne dépasse pas les 15 kW (soit 20,4 ch).

Photographie représentant deux quadricycles à moteur

À qui s’adresse le permis B1 ?

Ce permis s’adresse à tous les usagers, âgés de 16 ans minimum, et disposant d’une attestation scolaire de sécurité routière (l’ASSR de deuxième niveau) obtenue durant son cycle de scolarité. Dans le cas où le candidat n’en a pas, l’administration réclamera une Attestation de Sécurité Routière pour valider l’inscription. Dans ce cas, elle sera préparée puis passée au sein d'une auto-école.

Enfin, les candidats qui souhaitent passer leur permis dans une situation de handicap doivent préalablement se présenter à un examen médical devant un professionnel de santé agréé par la préfecture, différent de leur médecin traitant. Ce dernier devra s’assurer, lors d’une visite médicale complète, que le futur conducteur dispose de l’ensemble des capacités nécessaires à la conduite de ce type de véhicule.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Une fois obtenu, le permis B1 a une validité de 15 ans, comme le permis de conduire traditionnel. Bien entendu, cela est vrai uniquement dans les cas où le titulaire respecte les règles de conduite sans commettre d’infractions qui pourraient le suspendre, l'annuler temporairement ou définitivement. Pour son renouvellement, le conducteur doit présenter une demande à la préfecture (ou sous-préfecture) de son lieu de résidence.

Nos villes couvertes par la conduite :