Examinateur du permis de conduire : son rôle et son métier

Lorsqu’un candidat se présente à l’examen pratique du permis de conduire, il n’est pas seul dans la voiture à double-commande. Il est accompagné de son enseignant ainsi que d’un examinateur agréé par l’État: l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

Photographie d'une jeune conductrice et de son accompagnateur

Qui est l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière ?

L’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière est un fonctionnaire de catégorie B, diplômé d’État et rattaché au ministère de l’intérieur, dont les missions sont de délivrer le permis de conduire aux candidats méritants, et d’apporter son expertise dans le domaine de la conduite.

Les inspecteurs ne sont qu’un millier sur tout le territoire français, et doivent faire passer les épreuves au million de candidats qui se présente chaque année.

Quel est le rôle de l’inspecteur le jour de l’examen ?

Le jour de l’épreuve, c’est l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière qui décide s’il peut remettre le permis de conduire à l'aspirant conducteur ou non. Les inspecteurs ne donnent cependant plus les résultats de l'examen directement au candidat à la fin de l'épreuve. Les résultats sont dorénavant consultables sous 24 heures directement en ligne.

Formateur expliquant certains points d'amélioration à une élève

Participant à l’intégralité des 32 minutes que dure l’épreuve pratique du permis de conduire avec le candidat et son enseignant, l’inspecteur va également vérifier que le dossier du candidat est complet et prêt à être validé. Pour l’aider à s’orienter dans son choix de donner ou non le permis de conduire à un candidat, l’inspecteur apporte avec lui une grille de notation, qui lui permet d’attribuer jusqu’à 31 points au candidat se présentant à l’épreuve de la conduite.

Permis de conduire
35% moins cher !

Il doit également noter la capacité du candidat à effectuer deux manœuvres obligatoires et vérifier qu'il ne commet aucun impair, qui serait alors sanctionné par l’attribution d’une faute éliminatoire. Tous ces éléments doivent permettre à l’inspecteur de dire si le candidat est maître de son véhicule, et surtout s’il est apte à conduire en autonomie, sans représenter un danger pour lui-même ou pour les autres usagers.

Enseignant de la conduite avec une candidate

Comment devient-on inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière ?

Pour devenir inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière en France, un candidat doit d’abord:

  • être titulaire du diplôme du baccalauréat ou d’un diplôme homologué de niveau IV
  • être de nationalité française ou européenne
  • posséder les permis A et B depuis au minimum 3 ans
  • Il ne doit, de plus, pas avoir été soumis à une suspension de permis

S’il remplit toutes ces prérogatives, le candidat souhaitant devenir inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière pourra passer un concours comprenant des épreuves écrites sur le Code de la route, le droit administratif et le droit pénal, ainsi que des épreuves orales devant un jury.

Permis de conduire
35% moins cher !

S’il fait partie des quelque 50 reçus suite aux résultats du concours, le candidat est alors nommé inspecteur stagiaire. Il suivra une formation de 6 mois au sein de l’Institut National de Sécurité Routière et de Recherche. Cette formation sera complétée par un stage sur le terrain. S’il obtient de bonnes notes au contrôle de connaissance, il pourra alors être titularisé.

Nos villes couvertes par la conduite :