Les stages de récupération de points

Lorsqu’un conducteur se retrouve dans une situation extrême de perte de point, il n’a plus d’autre solution que de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière. Qu'ils soient obligatoires ou volontaires, ces stages sont organisés dans un centre de formation agréé, et peuvent permettre aux conducteurs de récupérer jusqu’à 4 points sur leur permis de conduire s'ils sont suivis avec assiduité. Afin de vous faire économiser 20 euros sur votre stage de récupération de points, nous avons mis en place un partenariat avec France Stage Permis :

Objectif d’un stage de récupération de points

Si l’objectif principal des conducteurs est de récupérer des points afin de ne pas voir leur permis être annulé ou suspendu, les formateurs agissent, quant à eux, avant tout avec la volonté de pousser les stagiaires à mener une réflexion sur la sécurité routière. Savoir reconnaître les comportements à risques et admettre sa part de responsabilité en cas d’infraction aux règles du code de la route font partie intégrante du programme.

Les différents cas d’inscription à un stage de récupération de points

Un stage de récupération de points dure 2 jours consécutifs et permet de récupérer jusqu’à 4 points sur le permis. L’inscription à un stage de récupération de points agréé sur LegiPermis peut être faite dans les cas suivants :

  • Le stage volontaire dans la limite d’une fois par an pour éviter l’invalidation du permis de conduire (annulation de permis pour solde de points nul). Il faut avoir un permis valide sans avoir reçu la lettre 48SI.
  • Le stage obligatoire en permis probatoire après la perte de 3 points ou plus et la réception d’une lettre 48N. Ce stage permet au jeune conducteur de récupérer jusqu’à 4 points et de se faire rembourser l’amende forfaitaire associée à la contravention.

A noter qu’il existe d’autres cas de participation à un stage de sensibilisation à la sécurité routière dans le cadre d’une composition pénale, d’une alternative à la poursuite judiciaire ou d’une peine complémentaire. Ces stages imposés par la justice sont en revanche sans récupération de points.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

Le contenu pédagogique

Tous les centres de formation agréés dispensent le même enseignement, qui s’article autour de trois thématiques principales :

  • les facteurs généraux de l’insécurité routière
  • la vitesse et la sécurité routière
  • l’alcool, l’alcoolisme et la conduite automobile

Les stages de récupération de points sont animés par un formateur de la sécurité routière ainsi que par un psychologue agréé par le ministère des transports.

À qui s’adressent les stages de récupération de points ?

Il est à présent possible de récupérer automatiquement des points après un laps de temps sans commettre d’infraction. Mais les stages de sensibilisation s’adressent aussi bien aux détenteurs d’un permis probatoire, qu’à ceux d’un permis régulier, qui flirtent avec la perte totale des points sur leur permis. À partir de la perte de 3 points sur un permis probatoire, il est obligatoire pour le jeune conducteur d’intégrer une session de sensibilisation, faute de quoi son permis sera suspendu.

Usager de la route utilisant son telephone au volant

Groupe et intervenants

Le stage de récupération de points rassemble un groupe composé de six à vingt conducteurs. Les deux journées que durent les stages de récupération de points sont construites autour d’un programme qui nécessite la participation active des stagiaires. Il leur sera demandé de réagir à des situations qui peuvent être rencontrées au quotidien par les usagers de la route. Dans certains cas, ils devront également faire preuve de recul par rapport aux infractions pour lesquelles ils ont perdu des points précédemment sur leur permis.

Durée du stage de récupération de points

Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7 heures chacune, où le respect des horaires est un impératif. En cas de non-respect, l’équipe pédagogique est en droit de refuser au stagiaire d’avoir accès au cours.

Couple de seniors presentant un permis de conduire

Convocation au stage de récupération de points

Une fois son inscription validée, le futur stagiaire se voit remettre une convocation sur laquelle figurent les horaires et le lieu où se déroulera le stage de récupération de points.

La récupération de points sur le permis de conduire

À la fin des deux journées de stage de récupération de points, chaque conducteur se voit remettre une attestation de fin de stage qui valide sa participation, car il n’y a pas d’examen à présenter. Sur décision des animateurs, il est possible de récupérer jusqu’à 4 points sur un permis B, et ces derniers sont crédités dès le lendemain.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

C’est la capacité d’un conducteur à remettre en question ses comportements à risque et son degré de participation qui déterminera le nombre de points qui lui sera restitué. Ce stage de récupération de points n’est pas à prendre à la légère. Une fois les points récupérés, il faudra faire preuve d’une conduite responsable pour ne plus se retrouver dans une telle situation.

Quel est le prix d’un stage de récupération de points sur le permis de conduire ?

Comme pour tous les types de services, suivre un stage de récupération de points n’est pas gratuit. En fonction du centre agréé où le conducteur souhaite se rendre afin de suivre son stage de récupération de points et du département où ce centre agréé se trouve, le conducteur devra débourser entre 200 euros et 300 euros en moyenne pour suivre son stage de récupération de points.

Code promotionnel stage de récupération de point

Le REMC, le programme pédagogique de référence

Les enseignants de la conduite partenaires d’Ornikar sont tous détenteurs du BEPECASER ou du Titre Pro ECSR, une condition obligatoire afin d’exercer leur métier. Leur formation est fortement axée sur l’apprentissage du REMC ou Référentiel pour une Éducation à la Mobilité Citoyenne. Il s’agit d’un programme effectué par les pouvoirs publics et promulgué en 2013 qui permet de structurer et hiérarchiser la formation des candidats. Sensibilisation à la sécurité routière et auto-évaluation des compétences sont les maîtres mots de la formation au permis de conduire. Le référentiel repose notamment sur la matrice GDE développée au niveau européen en 1999.

Nos villes couvertes par la conduite :