Tout savoir sur le brevet de sécurité routière

Le brevet de sécurité routière, appelé également BSR, est une catégorie du permis de conduire qui permet aux jeunes conducteurs âgés de 14 ans ou plus de conduire un cyclomoteur léger. L’obtention du BSR est, pour beaucoup de candidats au permis de conduire, un passage obligatoire avant les différentes épreuves.

Candidat de présentant au permis am

Qu’est-ce que le BSR ?

Le BSR a été remplacé depuis le 19 janvier 2013 par la catégorie AM du permis de conduire. Ces deux catégories sont équivalentes et permettent aux jeunes conducteurs qui l’ont obtenu de conduire des cyclomoteurs d’une cylindrée ne dépassant pas les 50cm³ et les 4 kilowatts, ou des quadricycles légers (comme des voiturettes ou des quads), dont les caractéristiques sont égales à celles mentionnées précédemment.

Les véhicules motorisés conduits par les possesseurs du permis AM ne doivent, selon la loi, pas dépasser la vitesse de 45 Km/h.

Le passage du permis AM est obligatoire pour conduire un cyclomoteur léger pour toute personne née après 1988. Les Français nés en 1987 et avant peuvent, sans passer de permis spécifique, conduire un cyclomoteur ou quadricycle léger sur l’ensemble du territoire.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Comment obtient-on le BSR ?

Pour devenir titulaire du permis AM, le candidat doit avoir reçu, en tant que formations théoriques, les Attestations Scolaires de Sécurité Routière de niveau 1 et 2. Ces attestations, passées au collège en classe de 5ème et de 3ème, ou un équivalent comme l’Attestation de Sécurité Routière(ASR), sont obligatoires pour obtenir la catégorie AM du permis de conduire. Tous les ans, plus de 700 000 collégiens décrochent leur ASSR en classe de 3ème.

Suite à l’obtention de l’ASR ou des ASSR1 et 2, le candidat doit effectuer une formation pratique. D’une durée totale de 7 heures, cette épreuve pratique comprend un enseignement à la conduite hors circulation de 2 heures, une épreuve de conduite sur les voies de circulation d’une durée de 4 heures, et enfin une formation de sensibilisation aux risques liés à la conduite en milieu urbain, d’une durée d’une heure.

A l’issue de cette formation, dont le coût peut varier de 150 € à 400 €, le candidat reçoit une attestation de suivi de formation, qui lui permet de conduire un véhicule léger motorisé pendant 4 mois. C’est grâce à cette attestation que le candidat pourra entamer en préfecture la procédure d’obtention d’un permis AM, qui lui sera remis en mains propres ou par voie postale.

Jeune femme conduisant un scooter

Pour obtenir son permis de conduire AM, le candidat doit faire parvenir à sa préfecture:

  • le formulaire cerfa n°14866*01, rempli par un responsable légal s’il est mineur
  • le formulaire cerfa n°14948*01, rempli par un responsable légal s’il est mineur
  • un justificatif d’identité en cours de validité
  • un justificatif de domicile
  • 3 photographies d’identité
  • une copie du certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté

Validité du BSR

Le BSR n’est soumis à aucune période d’invalidité. Une fois obtenu, il est possible de conduire des cyclomoteurs et quadricycles légers toute sa vie durant. La catégorie AM du permis de conduire est, quant à elle soumise à une période de validité de 15 ans, comme le permis B.

Si le BSR et les permis délivrés avant le 19 janvier 2013 ne permettent de conduire des véhicules légers qu’en France, la catégorie AM du permis de conduire offre à son possesseur la possibilité de conduire des cyclomoteurs et quadricycles légers dans l’ensemble de l’Union Européenne.

Les différentes catégories de permis de conduire

Il est important de noter que même en cas de suspension ou de retrait de permis, le possesseur du BSR peut continuer à conduire un cyclomoteur, à moins qu’une décision de justice n’ait étendu cette suspension aux véhicules légers.

Nos villes couvertes par la conduite :