Quels permis faut-il pour conduire quels scooters ?

Il n’est pas toujours évident pour les usagers de la route de faire la distinction entre les différents types de scooters existant, d’autant que tous les conducteurs ne savent pas forcément qu’en fonction de la cylindrée du véhicule, les usagers devront justifier de catégories de permis de conduire plus ou moins importantes.

AU SOMMAIRE :

Differents scooters stationnes dans une rue pavee

Petit rappel : qu’est-ce qu’un scooter ?

Le terme “scooter” désigne généralement des deux-roues motorisés spécialement pensés pour offrir une bonne mobilité en agglomération. Ces véhicules sont équipés de nombreux éléments de protection et de rangement. Ces véhicules comprennent également un siège permettant à l’usager de positionner ses jambes vers l’avant et de s’assoir sur le scooter, et non pas de l'enfourcher comme sur une moto, ce qui les rend beaucoup plus maniables.

Si la plupart des scooters, d’une cylindrée inférieure ou égale à 50 cm3, appartiennent à la catégorie des cyclomoteurs et sont facilement accessibles, d’autres catégories plus puissantes nécessitent l’obtention de certaines catégories spécifiques de permis de conduire

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Quels permis de conduire permettent de circuler sur quels scooters ?

Il existe trois catégories de scooters différentes :

  • les scooters d’une cylindrée de 50 cm3 ou moins
  • les scooters d’une cylindrée allant de 50 cm3 jusqu’à 125 cm3
  • les scooters d’une cylindrée supérieure à 125 cm3

Quels permis de conduire pour circuler sur un scooter de moins de 50 cm3

Les scooters “50” appartiennent à la catégorie des cyclomoteurs. Pour pouvoir circuler sur ces engins, les usagers de la route doivent avoir obtenu au minimum le permis de conduire AM, qui remplace le brevet de sécurité routière et est accessible aux jeunes usagers de la route dès l’âge de 14 ans. L’obtention de cette catégorie de permis de conduire (ou d’un titre équivalent délivré dans un autre État Européen) correspond au niveau minimum pour être autorisé à conduire l’un de ces engins motorisés le long du réseau routier français. Les usagers ayant obtenu une catégorie de permis de conduire supérieure et en cours de validité peuvent également conduire des scooters de cette cylindrée.

Usager en scooter traversant un pony

Quels permis de conduire pour circuler sur un scooter de 50 cm3 à 125 cm3

Les usagers de la route souhaitant circuler sur un scooter dont la cylindrée va de 50 cm3 à 125 cm3 doivent impérativement avoir obtenu soit la catégorie A1 du permis de conduire, soit la catégorie B. La catégorie A1 du permis est accessible dès l’âge de 16 ans, et permet de circuler sur des deux-roues motorisés dont la cylindrée peut atteindre jusqu’à 125 cm3, ainsi que des véhicules à 3 roues d’une puissance maximale de 15 kW.

La conduite de ces véhicules est également autorisée pour les usagers de la route ayant obtenu leur permis B, à condition qu’ils aient décroché cet examen depuis au moins deux ans, et qu’ils aient suivi une formation d’une durée de sept heures.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

Quels permis de conduire pour circuler sur un scooter de plus de 125 cm3

Les usagers souhaitant circuler sur des “maxi scooters”, à savoir des scooters d’une cylindrée supérieure à 125 cm3, devront impérativement être titulaires des catégories A2 voire A du permis de conduire.

Les usagers de la route ayant obtenu la catégorie A2 du permis de conduire seront autorisés à circuler sur des scooters dont la cylindrée pourra dépasser les 125 cm3, mais dont la puissance ne devra pas excéder les 35 kW. Seuls les usagers bénéficiant de la catégorie A du permis de conduire pourront circuler sur n'importe quel scooter, quelle que soit sa cylindrée ainsi que sa puissance.

Rangee de scooters colores stationnes dans une rue

Quels équipements pour circuler sur un scooter ?

En plus de bénéficier de la catégorie de permis de conduire les autorisant à circuler sur le scooter de leur choix, les scootéristes doivent également porter certains équipements de protection avant de prendre la route. 

Parmi les équipements obligatoires, il est nécessaire de citer :

  • un casque homologué et correctement attaché
  • des gants de protection homologués (obligatoires depuis 2016)

S’il n’existe aucune obligation concernant le port d’une veste, d’un pantalon ou de chaussures de protection ainsi que d’un airbag moto, l’acquisition de ces équipements de protection reste plus que vivement conseillée, afin de circuler dans les meilleurs conditions de protection possibles, quelle que soit la catégorie de son scooter.

Nos villes couvertes par la conduite :