Règles de circulation liées aux caravanes

À l'approche des beaux jours, nombreux sont les conducteurs qui optent pour des vacances en camping avec leur propre caravane. Avant le grand départ, il est important de se renseigner sur les règles de circulation liées aux caravanes, et tout particulièrement les limitations de vitesse qui y sont associées. Ensuite, c'est en ce qui concerne les équipements qu'il faudra se renseigner afin de vérifier la présence et le bon fonctionnement de ceux qui sont obligatoires. Enfin, en fonction du poids total autorisé en charge atteint, certaines démarches d'immatriculation devront être réalisées avant le départ.

AU SOMMAIRE :

Caravane circulant sur une autoroute

Tout savoir sur les règles de circulation liées aux caravanes

En France, plusieurs articles du Code de la route réglementent la circulation des caravanes. Leur mission première est de sécuriser les déplacements des conducteurs qui en tractent une, mais également celui des autres usagers qui croiseraient leur route. La première consigne à appliquer lorsque l'on tracte une caravane : augmenter et respecter les distances de sécurité. En effet, les distances de freinage d'une automobile varient avec une caravane. Si de manière générale la distance de freinage augmente d'environ 30%, sur un sol humide, elle double. Ensuite, pour comme les poids lourds, la circulation sur la voie la plus à gauche sur autoroute est formellement interdite. Enfin, il est vivement conseillé de céder le passage, lorsque cela est possible, aux véhicules de dimensions inférieures.

Quelles limitations de vitesse s'appliquent aux caravanes ?

D'après l'article R413-8 du Code de la route, la vitesse des ensembles de véhicules dont le PTAC est supérieur à 3,5 tonnes doivent respecter les limitations de vitesse suivantes  :

  • 90 km / heure maximum par temps sec sur autoroute
  • 80 km / heure maximum sur les routes à caractère prioritaire
  • 90 km / heure maximum sur les routes à doubles chaussées séparées

Sur les autres types de voies, les conducteurs devront respecter les limitations de vitesse indiquées par les panneaux de signalisation.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Stationner et installer sa caravane

Comme tous les usagers de la route, les conducteurs tractant une caravane peuvent être amenés à stationner durant une courte période. Mais la possibilité pour ces conducteurs de stationner leur véhicule dépendra des règles en vigueur le long de la voie ou de l'espace routier où ils souhaitent stationner. Si les usagers tractant une caravane peuvent stationner sur un terrain privé dès lors qu'ils ont l'autorisation du propriétaire, le stationnement en agglomération est nettement plus complexe. En effet, ce sont les maires qui ont autorité sur les règles de stationnement le long de la voie publique. Ils ont donc la possibilité de limiter le stationnement des usagers tractant une caravane suite à la publication de différents arrêtés municipaux.

Lorsqu'un usager n'utilise pas sa caravane, il a la possibilité de la laisser garée dans son jardin ou dans un espace dédié au stockage du véhicule. S'il souhaite se servir de son véhicule comme d'une résidence secondaire ou d'une annexe, ou s'il veut l'installer pour une durée supérieure à trois mois, celui-ci devra faire parvenir une demande à la mairie du lieu où il souhaite immobiliser sa caravane. Enfin, si l'installation de ce type de véhicule est libre le long des espaces dédiés à l'accueil des caravanes, il est strictement interdit d'installer une caravane le long de nombreux lieux comme la voie publique, le long des espaces naturels, patrimoniaux ou culturels protégés, les forêts, ...

Caravane sur une route deserte

Les équipements obligatoires pour les caravanes

En plus de leurs dispositifs de freinage à inertie, les caravanes doivent également être dotées des équipements obligatoires suivants  :

  • deux feux et triangles réfléchissants rouges, et un éclairage de la plaque d’immatriculation doivent être présents à l'arrière de la caravane. Les clignotants et les feux ne sont obligatoires que lorsque ceux de la voiture sont masqués et que le PTAC dépasse 500kg.
  • si la largeur de l’attelage est supérieure à 1,60 m, ou si elle dépasse de plus de 20 cm la largeur de l’automobile, deux dispositifs réfléchissants et feux de position blancs doivent être présents à l'avant.
  • des dispositifs réfléchissants de couleur orange doivent être installés de chaque côté si la longueur de la remorque est supérieure à 2,10 m.
Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Choisir le bon véhicule pour tracter sa caravane

S'ils souhaitent pouvoir tracter une caravane, les conducteurs doivent impérativement choisir un véhicule qui en est capable, surtout si la caravane est lourde. Ces usagers sont donc généralement invités à se tourner vers des véhicules équipés de moteurs diesel, bénéficiant naturellement de plus de couple que les véhicules à essence. Il convient également de prendre un véhicule au gabarit suffisamment important pour la tracter. Les automobilistes pourront donc se tourner vers des véhicules du type SUV, break voire même pick-up pour tracter leur caravane.

L'immatriculation des caravanes

Lorsque le poids total autorisé en charge d'une caravane dépasse les 500 kg, son propriétaire devra obligatoirement la faire immatriculer. Pour cela, il sera nécessaire qu'un certificat d'immatriculation soit créée par l'ANTS. Dans le cas contraire, la caravane disposera de la même immatriculation que celle du véhicule qui la tracte. Ainsi, aucun document administratif supplémentaire ne sera nécessaire pour circuler en toute légalité.

Quoi qu'il en soit, avant de réaliser un trajet en tractant une caravane, il est essentiel de vérifier le bon état de fonctionnement de son automobile. Pour cela, il est conseillé de vérifier l'ensemble des niveaux, mais également de respecter les indications du constructeur en ce qui concerne la pression des pneumatiques.

Systeme d'attache specifique pour les caravanes

Faire assurer sa caravane

Enfin, comme tous les véhicules roulant le long du réseau routier français, les caravanes doivent impérativement être assurées. Une assurance au tiers peut être souscrite à l'année, afin de permettre de couvrir les dommages potentiels qui peuvent être causés par la caravane même lorsque celle-ci est immobilisée, ou seulement pour la durée du séjour.

Nos villes couvertes par la conduite :