Les remorques : différentes catégories et règles de circulation

Tous les conducteurs ne le savent pas forcément mais il existe différentes catégories de remorques. Chacun de ces équipements adapté au chargement de biens répond, à sa manière, à une utilisation très précise. Il existe aussi des différences entre les remorques à simple et à double essieu. En France, la Masse Maximale Techniquement Admissible (MMTA) est limitée à moins de 750 kg pour les titulaires du permis B. Cette Masse Maximale Techniquement Admissible détermine donc non seulement le type de permis nécessaire pour circuler en respectant la réglementation routière, mais en plus il détermine la nécessité de souscrire une assurance supplémentaire. Pour pouvoir transporter des charges plus lourdes, les conducteurs devront donc passer leur permis BE.

Tout savoir sur les différentes catégories de remorques

Parmi les catégories de remorques plus répandues, on retrouve les catégories suivantes :

  • la remorque bagagère, qui comme son nom l’indique, permet de transporter des bagages. Son coût varie entre 300 et 3000 euros environ
  • la remorque polyvalente permettant de transporter toute sorte de marchandise. Son coût varie en moyenne entre 300 et 1500 euros
  • la remorque van permettant de transporter un ou plusieurs équidés. Son coût varie généralement entre 4500 et 11 000 euros

À celles-ci s’ajoutent les remorques dont la configuration permet le transport de véhicules comme : la remorque à vélo, remorque porte-moto, remorque porte bateau...

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Quelles sont les différences entre les remorques à simple et à double essieu ?

Comme elles sont dotées de 4 roues, les remorques à double essieu ont la réputation d’être beaucoup plus stables que celles équipées d’un simple essieu. De plus, elles sont généralement plus larges, ce qui permet de mieux répartir les différentes charges. Cependant, elles présentent l’inconvénient d’être plus difficiles à manœuvrer, notamment en marche arrière. Par ailleurs, les remorques à simple essieu sont beaucoup plus légères et permettent de ne pas dépasser la MMTA imposée aux titulaires du permis B.

Ce que dit la législation française en matière de permis de conduire et de remorque

D’après le Code de la route, les titulaires du permis B peuvent tracter, en toute légalité, une remorque dont la MMTA ne dépasse pas les 750 kg. Cependant, pour les remorques et caravanes de plus de 750 kg, le permis B peut être suffisant si la somme des masses de l’ensemble (c’est-à-dire le cumul du véhicule tracteur et de la remorque) ne dépasse pas les 3500 kg. Lorsque ce dernier est supérieur, le conducteur devra passer son permis BE afin de pouvoir conduire une auto attelée d’une remorque dont le poids dépasse les 750 kg.

Les conditions d’assurance d’une remorque

Dans le cas où le conducteur respecte la législation française en matière de permis B et de remorque, les dommages causés à un tiers lors d’un accident de la route sont entièrement couverts. Pour connaître son niveau exact de couverture, il est conseillé au titulaire du contrat d’assurance de se renseigner auprès de sa compagnie. Dans le cadre du permis BE, la remorque devra être assurée séparément du véhicule afin de couvrir les dommages qu’elle pourrait causer à d’autres usagers de la route.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

En France, l’immatriculation des différentes catégories de remorques est obligatoire. Cela permet de faciliter l’identification de la remorque ou du véhicule qui la tracte lors d’un contrôle routier. Si la MMTA est inférieure ou égal à 500 kg, la plaque d’immatriculation est la même que celle du véhicule tracteur. Dans le cas où la MMTA est plus élevé, le propriétaire de la remorque devra demander la création d’un nouveau certificat d'immatriculation afin de la faire immatriculer séparément. Ce détail a beaucoup d’importance, car il permet de ne pas faire l’objet d’une contravention de 4e classe et donc, de ne pas avoir à payer une amende forfaitaire de 135  euros.

Nos villes couvertes par la conduite :