Tout savoir sur les autobus électriques

Si les voitures représentent une part majeure des types de véhicules en circulation le long du réseau routier français, il ne faut surtout pas négliger d’autres types de véhicules, comme les bus, qui commencent eux aussi à bénéficier des avantages et des spécificités apportées par le développement des moteurs électriques.

AU SOMMAIRE :

Bus ecologique et electrique

Qu’est-ce qu’un autobus électrique ?

Les voitures de tourisme et les utilitaires ne sont pas les seuls types de véhicules motorisés ayant tendance à devenir de plus en plus écoresponsables. Un certain nombre de flottes de bus commencent à délaisser les modèles thermiques, fonctionnant majoritairement au diesel, pour commencer à adopter petit à petit des modèles de bus 100% électriques.

Comme pour les voitures électriques, les autobus électriques sont des bus classiques, à ceci près qu’ils fonctionnent grâce à une motorisation électrique, qui va transformer l’énergie électrique stockée dans des batteries en énergie mécanique permettant de faire avancer le véhicule de transport en commun.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

Quels sont les avantages des autobus électriques ?

Comme les voitures électriques, les bus électriques bénéficient d’un certain nombre d’avantages par rapport aux autobus thermiques que les usagers de la route sont habitués à rencontrer ou à emprunter dans le cadre de leurs déplacements.

Un bilan écologique en environnemental très positif

Comme pour les voitures fonctionnant à l’électricité, les principaux avantages des autobus électriques sont liés à leur absence d’émissions de gaz à effet de serre lorsqu’ils circulent. Si le bilan carbone d’un bus électrique n’est pas toujours nul selon la manière dont est générée l’électricité destinée à l’alimenter, ce bilan restera cependant toujours moins important que celui d’un véhicule thermique équivalent, qui polluera nettement plus.

La motorisation électrique a également pour avantage de rendre les véhicules qui en sont équipés nettement plus silencieux que leurs homologues thermiques, ce qui est particulièrement appréciable pour les autobus, puisqu’il n’est pas rare que des citadins se plaignent des nuisances sonores générées par des autobus thermiques en circulation.

Autobus circulant sous la neige en agglomeration

Un pas vers les autobus autonomes

De plus en plus de constructeurs de bus se tournent vers le développement de véhicules autonomes susceptibles de gérer eux-même l’exploitation des lignes de bus, sans qu’un conducteur n’ait besoin d’utiliser les commandes sauf en cas de danger. Comme pour les voitures autonomes, les expérimentations de bus autonomes actuellement en cours ainsi que les quelques modèles déjà en service fonctionnent pour la grande majorité à l’énergie électrique.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

Un avantage économique certain

Enfin, si les autobus électriques représentent un certain investissement lors de de leur acquisition du fait d’un coût d’achat relativement élevé, il est important de prendre en compte dans le calcul les coûts de ravitaillement de ce type de véhicule, qui est bien moins élevé que les coûts d’un plein de gazole, ce qui permet de rentabiliser l’achat d’un bus électrique sur la durée.

Quelles sont les contraintes associées aux autobus électriques ?

Si les bus électriques présentent un certain nombre d’avantages par rapport à leurs homologues électriques, ceux-ci ne sont pas exempts de défauts, qui sont généralement les mêmes que ceux associés aux voitures électriques. La principale contrainte liée aux bus électriques est associée à l’autonomie relativement faible dont bénéficient ces types de véhicules. En effet, si les nouveaux modèles d’autobus électriques promettent une autonomie allant de 300 km jusqu’à 400 km, la plupart des modèles de bus électriques déjà en service bénéficient d’une autonomie allant de 150 à 250 km, ce qui n’est pas suffisant pour permettre à des bus de tourisme électriques de réaliser des trajets importants, bien que cela suffise généralement aux autobus des réseaux urbains pour réaliser un certain nombre de tournées avant qu’ils n’aient besoin de recharger leurs batteries. En effet, les trajets planifiés en ville permettent généralement de mieux gérer les questions d’autonomie associées aux autobus électriques.