Les citernes dédiées au transport de matières dangereuses

Chaque jour, de nombreuses catégories d’usagers différentes circulent le long du réseau routier français. Si la présence de tous ces usagers de la route implique que les conducteurs appliquent les règles de sécurité listées par le Code de la route, certains de ces usagers représentent un danger plus important que d’autres en fonction de leur gabarit ou de la nature des éléments qu’ils transportent. C’est notamment le cas des véhicules de transport de matières dangereuses, dont les citernes doivent indiquer les matières dangereuses transportées, et qui nécessitent la mise en place d’actions particulières en cas d’accident de la circulation.

AU SOMMAIRE :

Camion citerne transportant des matieres dangereuses

Petit rappel : qu’est-ce qu’une matière dangereuse ?

Comme leur nom l’indique, les matières dites “dangereuses” représentent l’ensemble des matières dont les différentes propriétés ou réactions qu’elles peuvent provoquer sont susceptibles de porter atteinte de manière plus ou moins durable à l’intégrité des personnes, des biens et/ou de l’environnement. Il peut s’agir notamment de produits usuels et dont la forte concentration impose le respect de différentes mesures de sécurité.

Parmi les différents risques véhiculés par des matières dangereuses, il est possible de lister des risques d’inflammation, d’explosion, de corrosion ainsi que des risques toxiques ou à forte volatilité.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Comment sont transportées des matières dangereuses par la route ?

Le transport des matières dangereuses par le biais des voies de circulation représente à lui seul près de 75% du transport de matières dangereuses dans l’ensemble du pays. De par la nature même des matières transportées, celles-ci doivent être stockées dans des réservoirs spécialement conçus afin d’assurer leur transport dans les meilleures conditions possibles : les citernes.

Les usagers de la route peuvent être amenés à croiser différents types de citernes en fonction des différentes catégories de matières dangereuses ainsi transportées. Il existe donc :

  • des “citernes fixes”, qui sont directement fixées sur le châssis du véhicule tracteur, ou faisant partie de celui-ci. Leur capacité de transport est supérieure à 1000 litres
  • des “citernes démontables”, d’une capacité supérieure à 450 litres, et qui peuvent quitter leur véhicule tracteur une fois vidées, dans la majorité des cas
  • des “conteneurs-citerne”, qui peuvent se transporter et rester stockés comme des conteneurs traditionnels, mais qui sont spécialement conçus pour accueillir des liquides. Ils peuvent accueillir jusqu’à 26 000 litres de liquide pour les plus grands
  • des “citernes à déchets opérant sous vide”, qui sont spécialement pensées pour assurer le transport des déchets dangereux

Plaques de signalisation d'n camion citerne transportant des matieres inflammables

Signalisation des matières dangereuses sur les véhicules

Pour aider les usagers de la route à reconnaître les matières dangereuses transportées par les véhicules concernés, les citernes doivent impérativement comporter certains éléments de signalisation spécifiques aux camions comme :

  • une ou plusieurs plaques orange, installées à l’arrière et sur les côtés du véhicule. Ces plaques peuvent également être vierges ou comporter le numéro d’identification du danger sur la première ligne ainsi qu’un numéro ONU (sur la seconde ligne), selon les cas
  • une ou plusieurs plaquettes colorées “symbole de danger” placardées sur le véhicule, et qui permettent de montrer visuellement le type de danger auquel pourraient être exposés les autres usagers de la route, ainsi que la classe de danger par le biais du numéro indiqué juste en dessous du précédent
Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Que faire en cas d’accident de la circulation impliquant un véhicule de transport de matières dangereuses ?

Des risques d’accidents impliquant des véhicules spécialement conçus pour le transport de matières dangereuses existent bel et bien, et leurs conséquences peuvent être variées. La survenue d’accidents de la circulation impliquant de tels véhicules doit impérativement entraîner un certain nombre de réponses appropriées afin de contrer au mieux les risques encourus par les usagers, comme ceux liés à l’environnement.

Camion de transport de matieres dangereuses victime d'une sortie de route au Kenya

Quoi faire en tant que témoin d’un accident impliquant un véhicule de transport de matières dangereuses ?

Lorsque des usagers de la route sont les témoins d’un accident de la circulation impliquant au moins un véhicule de transport de matières dangereuses, les témoins doivent s’arrêter afin de pouvoir appliquer un certain nombre de mesures si les différents services d’intervention ne seraient pas encore intervenus.

Les usagers doivent faire en sorte de :

  • donner l’alerte en composant le 112, le numéro des pompiers (18) ou des forces de l’ordre (17). L’usager de la route devra préciser également le lieu de survenue de l’accident, le type de véhicule impliqué, le nombre de victimes éventuelles. Le témoin devra également fournir le numéro ONU du produit transporté par le véhicule accidenté, son numéro d’identification du danger ainsi que le type de sinistre rencontré
  • ne pas entrer en contact avec les matières dangereuses pouvant se déverser de la citerne
  • si le véhicule accidenté dégage un nuage de fumée toxique et que ce nuage se déplace vers le témoin, celui-ci devra se déplacer dans un sens perpendiculaire au sens du vent, et devra soit se confiner à l’abri dans un bâtiment clos, soit s’éloigner rapidement de la zone
  • si le témoin ressent des irritations suite à l’accident, celui-ci devra se laver à l’eau, retirer ses vêtements et se changer si cela lui est possible. De plus, il lui faudra surveiller l’apparition de symptômes éventuels, et consulter un médecin le cas échéant
Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !