Véhicules d’intervention et véhicules exceptionnels

Même s’il est possible d’établir plusieurs grandes catégories d’usagers de la route, il faut admettre qu’il n’est pas toujours aisé d’y trouver une place définitive pour certains, de par leurs fonctions. C’est le cas par exemple des véhicules d’intervention et de certains véhicules exceptionnels, qui circulent uniquement dans l’optique d’assurer une mission d’ordre professionnel très particulière. Dans un tout autre registre, c’est également le cas des véhicules de remorquage. Aussi, contrairement aux autres véhicules, leurs déplacements sur le réseau routier sont encadrés par une réglementation spécifique en plus de celle issue du Code de la route.

Schéma représentant un véhicule prioritaire en mission.

Tout savoir sur ces véhicules hors catégories

Parce qu’il n’est pas toujours facile pour un usager de savoir quels sont les véhicules d’intervention et les véhicules exceptionnels, le plus simple est de les répertorier.

Voici la courte liste qui recense les quelques véhicules motorisés hors catégorie  : les véhicules motorisés prioritaires, les véhicules d’intervention ainsi que les convois exceptionnels et les véhicules de remorquage. Pour les reconnaître et adopter un comportement adapté, les usagers devront user de leur sens de l’observation. En effet, chacun de ces véhicules dispose d’éléments sonores ou visuels qui permettent d’augmenter leur visibilité.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les véhicules d'intérêt général

Un véhicule d'intérêt général est un véhicule qui oeuvre pour aider la population. Il y a 2 catégories de véhicules d'intérêt général : les prioritaires et ceux bénéficiant de facilités de passage.

Les véhicule prioritaires

Les véhicules prioritaires sont des véhicules officiels appartenant à l'Etat (comme les véhicules de la Police, de Gendarmerie, des Pompiers, du SAMU, du SMUR, etc) En actionnant simultanément leur sirène à deux tons (pin-pon) ainsi que leur gyrophare tournant à éclats, ils indiquent aux autres usagers de la route qu'ils sont en mission. Dans ces conditions, les autres conducteurs doivent leur céder le passage afin de leur permettre d'arriver le plus rapidement possible sur les lieux de leur intervention. En l’absence de sirène et de gyrophare, ils sont soumis aux règles du Code de la route comme les autres véhicules.

Les véhicules bénéficiant de facilités de passage

Ces derniers appartiennent à des sociétés privées qui travaillent pour la population (comme les ambulances, les véhicules EDF, GDF, SNCF, d'entretien de la voirie comme un chasse-neige par exemple, etc). Lorsqu'ils sont en mission, ils utilisent un gyrophare bleu clignotant et une sirène à trois tons (pin-pon-pin). Dans ces conditions, les autres usagers doivent faciliter leur déplacement en ralentissant et serrant à droite, par exemple.

Les convois exceptionnels

L’usage de convois exceptionnels permet généralement de transporter, d’un point à un autre et de manière sécurisée, des ouvrages dont le gabarit est important. De fait, les sociétés proposant ce type de prestation doivent non seulement disposer d’une autorisation pour que le convois puisse circuler, mais doivent également faire préalablement valider l’itinéraire par voie préfectorale.

Vehicule de convoi exceptionnel

Les véhicules de remorquage

Contrairement aux véhicules bénéficiant de facilités de passage et à certains véhicules exceptionnels, les véhicules de remorquage ne disposent pas ni d’un moteur ni d’un conducteur. En effet, pour les utiliser, il faudra obligatoirement qu’un autre véhicule les tracte. D’ailleurs, les limites de Poids Total Autorisé en Charge qui s’appliquent sont relatives au gabarit du véhicule tractant.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

En présence des véhicules bénéficiant de facilités de passage et de véhicules exceptionnels, les conducteurs de véhicule de tourisme sont invités à faire preuve de courtoisie et de patience. En effet, même si au regard du Code de la route, seules certaines catégories de véhicules sont prioritaires lorsqu’ils circulent dans le cadre de leurs missions d’intérêt général, dans certaines situations, il faudra faire preuve de flexibilité. Faciliter l’accès des véhicules d’intervention, ainsi que celui des véhicules exceptionnels, lorsque les conditions l’exigent est un geste citoyen qui ne demande que quelques minutes.