Tout savoir sur les transports urbains

Choisir un moyen de transport dépend énormément de l’environnement de conduite dans lequel l’usager devra circuler. Dans le cas d’une circulation en milieu urbain, les usagers peuvent choisir leur mode de locomotion parmi les différents transports urbains, entre des transports collectifs et individuels.

AU SOMMAIRE :

Groupe de cyclistes en agglomeration

Définition :  qu’est-ce qu’un transport urbain ?

Le terme transports urbains englobe l’ensemble des moyens de transport propres aux déplacements dans les milieux urbains, c’est-à-dire les agglomérations. Les transports urbains ne concernent donc pas uniquement les transports en commun mais également des moyens de transport individuels, qui peuvent être motorisés ou non.

Les transports urbains représentent donc l’ensemble complet des moyens de locomotion qui, de par leur taille, leur conception et leur capacité à transporter plus ou moins d’usagers, sont présents dans l’espace routier urbain et participent activement à la régulation des flux des usagers qui circulent dans ces espaces.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les différents types de transports urbains

Si le transport urbain comprend une quantité importante de types de véhicules aux capacités différentes mais qui cohabitent avec l’objectif de remplir une mission unique, à savoir donner l’occasion aux personnes vivant ou travaillant en milieu urbain de bénéficier d’une certaine mobilité, il est néanmoins possible de séparer les différents types de transports urbains en deux catégories distinctes : les transports en commun et les transports individuels.

Cycliste empruntant un train en agglomeration

Les différents types de transports en commun

Les transports en commun représentent sans aucun doute la catégorie de moyens de transport que les usagers de la route associent le plus facilement avec l’idée de transports urbains. Parce qu’il s’agit, pour certains des véhicules appartenant à cette catégorie, de moyens de locomotion d’une taille souvent importante et capable de transporter un grand nombre de personnes, les transports en commun se remarquent facilement dans les flux de circulation des milieux urbains. Connus de tous les usagers de la route, les transports en commun réalisent des trajets réguliers à des horaires fixes leur permettant de couvrir soit plusieurs quartiers d’une même agglomération, soit différentes agglomérations. Les transports en commun sont donc indissociables de l’idée de transports évoluant majoritairement dans des agglomérations.

Parmi les différents types de véhicules appartenant à la catégorie des transports en commun, il est possible de lister : 

  • les autobus pour les lignes urbaines
  • les autocars pour les lignes inter-urbaines
  • les véhicules légers affectés au transport public de personnes
  • les taxis collectifs
  • les trolleybus

Plusieurs de ces catégories de véhicules cohabitent généralement dans un même espace urbain, leur utilisation dépendant principalement de la destination qu’ils doivent rejoindre.

En plus des véhicules circulant sur les routes, il est également possible de lister, parmi les différentes formes de transport en commun, les véhicules de transport maritime et fluvial, ou bien encore les avions. Enfin, les usagers pourront également emprunter ou rencontrer des transports collectifs en site propre, c’est-à-dire qui bénéficient d’un espace de circulation réservé (comme le tramway, le métro, …).

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

Les différents types de transports individuels

En plus des transports en commun, les usagers de la route peuvent également circuler en agglomération au volant de véhicules individuels. Il s’agit de véhicules, qui peuvent être mécanisés ou non, et qui ne transportent généralement qu’un seul usager vers un lieu précis.

Si la voiture vient en tête des transports individuels adoptés par les usagers de la route amenés à circuler en milieu urbain, il faut également prendre en compte les taxis, ainsi que les deux-roues motorisés, qui se rencontrent également le long des voies de circulation urbaines.

Enfin, de plus en plus d’usagers de la route font le choix de se tourner vers des modes de transport actifs, c’est-à-dire des modes de transport pour lesquels ils fournissent l’énergie motrice destinée à les faire avancer. Cela correspond non seulement au vélo et au roller, mais également à la marche à pied.