Les statistiques des accidents de la route

Les statistiques des accidents de la route sont au cœur des préoccupations des acteurs politiques depuis de nombreuses années. Ils permettent de connaître avec précisions les données liées aux accidents de la route pour l’ensemble des usagers, et notamment les candidats à l’épreuve théorique du code de la route.

Collision entre deux voitures sur une route

L’accidentalité routière

Contrairement à certaines idées reçues, l’accidentalité routière n’est pas uniquement l’affaire des véhicules motorisés. En effet, tous les modes de déplacement sont concernés par ces statistiques, qui n’ont de cesse d’évoluer. Entre campagnes de prévention et renforcement des contrôles routiers, le gouvernement français investit chaque année un budget de plus en plus important pour faire baisser le taux de mortalité sur les routes.

Baromètres mensuels des accidents

Avec l’aide des remontées quasi-instantanées qui sont mises à disposition des usagers par les différents services du Ministère de l’Intérieur, et qui regroupent les données relatives au nombre d’accidents corporels, de personnes tuées, blessées et blessées hospitalisées, il est possible d'obtenir une estimation intermédiaire et de dresser les statistiques des accidents de la route en France d’un mois, et ceci dès les premières journées du mois qui le suit.

Ces estimations extrapolées donnent lieu à la publication d’un baromètre mensuel commenté, qui permet de dresser un état des lieux provisoire, mais également de réaliser des comparaisons par rapport aux mois précédents.

Ainsi, il est possible de savoir si la tendance de l'accidentalité sur les routes est à la baisse ou à la hausse tout au long de l’année, à l’aide d'infographies par exemple. Au-delà d’un certain effet de mode, l’utilisation de ce type de média permet de percevoir rapidement les évolutions d’une typologie d’accident plutôt que d’une autre et de définir de manière pertinente les plans d’action opérationnels à mettre rapidement en œuvre.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Bilans annuels

Bien plus pertinents que les baromètres mensuels, le bilan annuel a pour objectif d'informer les usagers de la route sur l’accidentalité pour en déduire les causes et les conséquences à partir d’analyses thématiques. Les statistiques des accidents de la route qui y sont expliquées et interprétées tous les ans sont issues du fichier national des accidents corporels de la circulation routière.

Trois document récapitulatifs sont également considérés comme des éléments de référence. Parmi ceux-ci, on peut retrouver la courbe de mortalité, si chère aux médias lorsqu’il faut annoncer publiquement les derniers chiffres de la sécurité routière.

Les bulletins d’analyse des accidents corporels de la circulation, plus connus sous l’abréviation de BAAC, sont mis à disposition par les forces de police et de gendarmerie. Ils sont issus des constats et rapports qui sont remplis après tout accident corporel durant lequel les policiers ou les gendarmes sont sollicités. Ce fichier est ensuite retravaillé par les observatoires départementaux de sécurité routière. Toutes les sources de données qui sont utilisées pour générer les bilans annuels sont également publiées en ligne.

Indicateurs locaux

Les indicateurs locaux permettent d’établir une moyenne sur trois ans de la position de chaque région ou département en terme d’accidentalité globale, en tenant compte des enjeux prioritaires. Ces derniers concernent plus particulièrement les jeunes de 18 à 24 ans, les usagers de cycles motorisés, les statistiques des accidents de la route concernant des conducteurs novices ayant moins de 24 mois de permis, mais également les conducteurs ayant un taux illégal d’alcool dans le sang.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

D’après le baromètre du mois de janvier 2017 publié par l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière, les statistiques des accidents de la route indiquent que la mortalité routière était plus élevée en janvier 2017 que l’année précédente à la même période.

Nos villes couvertes par la conduite :