Tout savoir sur la vitesse de choc

Lorsqu’un véhicule est impliqué dans une collision, l’un des éléments les plus importants à prendre en compte pour comprendre comment la violence du choc subi est liée à la vitesse à laquelle la voiture circulait au moment de l’impact. C’est cette donnée, nommée vitesse de choc, qui permet d’expliquer pourquoi plus un véhicule circule vite et plus les risques sont plus importants pour les usagers.

AU SOMMAIRE :

Voiture endommagee suite a un choc frontal a haute vitesse

Qu’est-ce que la vitesse de choc ?

Comme son nom l’indique, la vitesse de choc représente la vitesse à laquelle circulait un objet lorsque celui-ci s’est retrouvé impliqué dans une collision, que ce soit avec un obstacle immobile (aménagement de la route, arbre, ouvrage d’art, …) ou bien avec un autre véhicule ou usager également en train de circuler.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Quelles sont les conséquences de la vitesse lors de la survenue d’un choc ?

Si la vitesse de choc est une notion extrêmement importante que tous les candidats à l’examen du Code de la route doivent impérativement connaître, c’est parce que plus la vitesse d’un véhicule est importante et plus la violence du choc sera importante, elle aussi. Or, plus un choc consécutif à une collision frontale est violent, plus les dommages seront importants pour les passagers présents dans le véhicule lors de l’impact puisque, quelle que soit la vitesse à laquelle circulait le véhicule, un choc avec un obstacle entraînera une décélération brusque, qui projettera violemment les passagers présents dans le véhicule en direction du point d’impact.

L’impact de la vitesse lors d’une collision est tel que les risques de subir des traumatismes importants de décéder suite à une collision sont 80 fois plus importants pour les passagers d’un véhicule roulant à 80 km/h que si le véhicule roulait à 30 km/h.

Deux voitures endommagees suite a un choc frontal

Quels sont les effets de la décélération relative à un choc sur les usagers ?

Lorsqu’une voiture embarquant des passagers subit un choc, les occupants se retrouvent projetés vers le point d’impact à la même vitesse que celle du véhicule avant l’impact. Les usagers de la route présents dans l’habitacle lors de la collision subiront eux aussi une décélération. Mais cette décélération n’aura pas les mêmes conséquences selon si les passagers portaient leur ceinture de sécurité ou non.

Si les passagers portaient bien leur ceinture de sécurité, c’est ce dispositif de sécurité élastique qui va encadrer la décélération du passager dans le véhicule, sur une distance pouvant aller de 80 centimètres à 1,20 mètre. Mais à l’inverse, si les usagers de la route ne portaient pas leur ceinture de sécurité lors de l’accident, alors cette décélération se fera directement sur le corps de l’usager, lorsque celui-ci entrera en contact avec un obstacle situé devant lui, c’est-à-dire généralement le tableau de bord et le pare-brise pour un passager installé à l’avant et un siège pour les passagers installés à l’arrière.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an