Surveiller et entretenir son véhicule

Le code de la route stipule que les usagers sont responsables du bon fonctionnement de leur véhicule, afin que celui-ci ne représente pas une menace pour eux-même ou pour les autres conducteurs qu’ils rencontreront le long des voies de circulation. Et si cela passe, notamment, par la réalisation dans les temps du contrôle technique et la réalisation des réparations à apporter avant une contre-visite, les usagers doivent être bien attentifs au quotidien face à l’état de leur véhicule. Ceci passe par une surveillance des composants extérieurs du véhicule, des niveaux des différents liquides participant activement à la bonne marche du moteur, ainsi que de l’allumage éventuel d’un voyant de panne.

Usager de la route entretenant son automobile

Contrôle l’extérieur du véhicule

Avant de monter dans son automobile, l’usager de la route doit impérativement vérifier que son véhicule sera en état de démarrer et de rouler correctement tout au long du trajet, quelle que soit la distance à parcourir. Il doit donc se concentrer d’abord sur l’extérieur en vérifiant le bon fonctionnement d’un certain nombre d’éléments comme les feux (avant et arrière), le pare-brise ou encore les balais d’essuie-glace.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Vérification des feux des véhicules

L’automobiliste doit vérifier que les blocs optiques ne sont pas cassés et qu’ils fonctionnent correctement, tout particulièrement les clignotants, qui permettent de communiquer une intention de tourner dans une direction ou de bifurquer aux autres usagers. De plus, il est conseillé de profiter de cette vérification des feux pour s’assurer que ceux-ci sont bien réglés. Les usagers doivent faire extrêmement attention à leurs feux car, si l’éclairage de leur véhicule est défectueux (qu’il s’agisse d’une ampoule absente ou d’un phare cassé par exemple), les usagers recevront une contravention de 3ème catégorie, accompagnée d’une amende de 68 euros.

Vérification du pare-brise du véhicule

Tant qu’il n’est pas monté dans son véhicule, l’usager doit en profiter pour contrôler l’état de son pare-brise, ainsi que des différentes vitres qui se trouvent tout autour de l’automobile. Il devra notamment y rechercher toute trace d’impact et de fissure afin de faire réparer ou changer les vitres concernées.

Vérification des balais d’essuie-glaces

Enfin, les usagers de la route doivent vérifier que leurs balais d’essuie-glaces, avant comme arrière, soient en parfait état de fonctionnement. Ceux-ci doivent être changés dès qu’ils commencent à présenter des craquelures, qu’ils sont bruyants ou qu’ils laissent des marques visibles sur le pare-brise. Il est conseillé de les changer au moins une fois par an, à l’automne, car des balais d’essuie-glaces en mauvais état peuvent créer une gêne pour la visibilité du conducteur, ce qui engendre une fatigue visuelle.

Conducteur vérifiant l'etat de ses balais d'essuie-glace

Contrôler les niveaux des différents liquides

Une fois par mois, il est conseillé aux automobilistes de contrôler les niveaux des différents liquides permettant le bon fonctionnement du moteur ou du véhicule en général. L’automobiliste devra donc vérifier le niveau du liquide de refroidissement, le niveau d’huile, le niveau du liquide de freins et le niveau du liquide de lave-glace.

Contrôler le niveau du liquide de refroidissement

Le liquide de refroidissement a pour mission de refroidir le moteur, et permet ainsi d’éviter qu’il ne surchauffe. Le niveau de ce liquide doit être contrôlé tous les mois, lorsque le moteur est à froid et sur un sol bien plat. Le niveau du liquide de refroidissement doit alors se trouver légèrement en dessous du niveau maximum. Si ce n’est pas le cas, il est conseillé de vérifier la présence éventuelle d’une fuite qui pourrait expliquer cette baisse de niveau.

Contrôler le niveau d’huile

L’huile moteur permet d’assurer la bonne lubrification et de réduire les frottements entre les pièces qui composent le moteur. Le niveau d’huile moteur du véhicule doit être vérifié une fois par mois. Pour cela, l’usager doit sortir la sonde qui se trouve dans le réservoir d’huile, l’essuyer afin de retirer le dépôt d’huile qui s’y est accumulé, puis doit réintroduire la sonde. En ressortant ensuite une nouvelle fois la sonde, l’huile aura alors laissé une trace distincte, qui doit se situer entre le niveau minimum et le niveau maximum. Si le niveau d’huile est trop bas, l’usager devra alors impérativement en rajouter dans le réservoir.

Tige permettant de verifier le niveau d'huile de moteur

Contrôler le niveau de liquide de frein

Le liquide de frein est extrêmement important dans le fonctionnement d’une automobile puisque c’est lui qui, suite à une pression sur la pédale de frein, se propage dans l’ensemble du système hydraulique afin de transmettre la force de freinage aux quatre roues du véhicule. Pour contrôler le niveau du liquide de frein, l’usager doit vérifier sur la jauge transparente que le haut du liquide se situe bien un peu en dessous du niveau maximum.

Contrôle le lave-glace

Enfin, le liquide lave-glace permet d’assurer la meilleure visibilité possible aux usagers de la route lorsque ceux-ci utilisent la commande du lave-glace, en aspergeant le pare-brise afin de le débarrasser des poussières et autres impuretés. Si le niveau de liquide lave-glace n’est pas à son niveau maximum, l’usager doit alors en rajouter jusqu’à ce que celui-ci atteigne le trait représentant la capacité maximale. Attention cependant à ne jamais rajouter d’eau dans le réservoir du liquide lave-glace, car il pourrait alors geler si le véhicule est soumis à des températures extérieures négatives.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Contrôler le tableau de bord

Une fois que l’usager aura réalisé l’ensemble des vérifications liées à l’extérieur du véhicule et au moteur, il pourra alors allumer son véhicule. Il devra en profiter pour vérifier si l’un ou plusieurs des voyants restent allumés, ce qui indiquera alors une panne. La gravité des pannes transmises par les voyants du tableau de bord peut varier en fonction de la couleur du voyant. En effet :

  • un voyant rouge indique une alarme. Ces signaux concernent généralement le moteur, le système de freinage ou encore le niveau de la batterie, et indiquent à l’usager qu’il doit s’arrêter immédiatement
  • un voyant orange est un voyant d’alerte. Ces signaux peuvent aussi bien concerner le moteur que la pression des pneus ou le niveau de carburant. Si l’activation de l’un de ces voyants n’impose pas un arrêt immédiat au conducteur, l’usager risque cependant de devoir confier son véhicule à un garagiste s’il ne peut s’occuper lui-même du problème remonté par le véhicule.
  • un voyant vert représentant les flèches des clignotants indique qu’au moins l’un des clignotants fonctionne à une fréquence trop élevée, ou qu’il est grillé et doit être remplacé.

Nos villes couvertes par la conduite :