Le liquide lave-vitres des automobiles

Peu de conducteurs en ont conscience, mais circuler au volant d’un véhicule dont le pare-brise ne peut être nettoyé est une infraction qui donne lieu à une contravention de 3e classe. Aussi, il est essentiel de bien choisir son liquide lave-vitres, afin que son action soit adaptée à la saison. Pour y parvenir, sa composition joue un rôle très important et de plus en plus de propriétaires de véhicule font le choix de fabriquer eux-mêmes leur liquide lave-glace. Comme le contrôle du liquide de refroidissement, du liquide de frein, celui du liquide lave-vitres doit être réalisé régulièrement. Remplir le réservoir de lave-glace est une opération simple et rapide, qui permet au conducteur de bénéficier d’un meilleur confort visuel en nettoyant sa vitre avant.

Comment choisir un liquide lave-vitres ?

Dans le rayon des grandes surfaces, dans les stations essence ou encore dans les magasins spécialisés, il est possible de retrouver 3 types de liquide lave-vitres disponibles à la vente  :

  • les lave-vitres « spécial hiver » qui résistent aux températures négatives
  • les lave-vitres « spéciaux l’été » qui sont plus efficaces pour nettoyer les traces laissées par les insectes
  • les produits multisaison dont la polyvalence permet une utilisation tout au long de l’année

Ainsi, il est possible de choisir entre un liquide lave-vitre adapté à chaque saison et un produit polyvalent qui permet de réaliser des économies.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

La composition du liquide lave-glace

Pour offrir une action nettoyante sur le pare-brise d’un véhicule, les produits lave-glace se composent de 3 ingrédients principaux : l’eau, l’alcool et éthylène glycol. Généralement, du colorant et du parfum sont également ajoutés dans les produits industriels. Ce mélange particulièrement chimique le rend dangereux et les contacts avec des micro plaies sur les mains ainsi qu’au niveau des yeux sont vivement déconseillés. Si cela arrive de manière accidentelle, il faudra consulter un médecin.

Fabriquer son propre liquide lave-vitres

Depuis quelques années, la prise de conscience de nombreux conducteurs en ce qui concerne le mode de consommation et l’écologie ont contribué à l’apparition de recettes de lave-vitres DIY sur internet. Cependant, avant de se lancer dans la réalisation d’un produit lave-glace maison, il est important de s’assurer que celui-ci ne détériorera pas le pare-brise, tout en ayant l’effet nettoyant attendu.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Comment remplir le votre réservoir de lave-glace ?

Le réservoir de lave-glace se trouve sous le capot des véhicules à moteur. Une fois ce dernier ouvert, il suffit de repérer le bouchon doté d’un symbole représentant un petit jet d’eau. L’automobiliste n’a alors plus qu’à le dévisser avant de verser le liquide lave-vitres jusqu’au repère indiquant la contenance maximum. Pour éviter de renverser du produit, il est conseillé d’utiliser un entonnoir, ou une bouteille en plastique découpée. Une fois l’opération terminée,le conducteur devra veiller à bien revisser le bouchon avant de refermer le capot.

Dans le commerce, on retrouve plusieurs gammes de liquide lave-vitres qui s’adaptent au budget de tous les conducteurs. Si généralement le conditionnement en grande quantité permet de diminuer le prix de vente, ils n’altèrent en rien la qualité du produit. Cela permet, après avoir rempli le réservoir de lave-glace, de disposer d’une réserve qui pourra facilement être stockée dans un garage ou dans le coffre du véhicule. Ainsi, le propriétaire ne se retrouvera pas pris au dépourvu en actionnant sa commande d’essuie-glace.

Nos villes couvertes par la conduite :