Accident hivernal impliquant une voiture et un arbre

Adopter des distances de sécurité plus longues en hiver

La déléguée générale de la Prévention routière a rappelé un certain nombre de règles à appliquer dans le cadre de la conduite en hiver, notamment en augmentant les distances de sécurité en cas de neige sur les voies ou de verglas.

Anticiper rester la clé pour bien circuler sous la neige

Dans une interview donnée à FranceInfo, la déléguée générale de la Prévention routière, Anne Lavaud indique que le meilleur moyen d‘adopter une conduite sécuritaire et d’éviter au maximum les accidents reste de faire très attention et d’anticiper les risques. 

Les automobilistes doivent néanmoins faire extrêmement attention à augmenter les distances de sécurité par rapport aux autres véhicules qui les précèdent afin d’anticiper d’éventuelles augmentations de la distance de freinage, ou bien encore en évitant d’utiliser les phares antibrouillard avant et arrière en cas d’absence de chutes de neige importantes, car ces feux peuvent éblouir les autres conducteurs.

D’autres usagers de la route doivent également faire attention 

Les automobilistes ne sont pas les seuls usagers de la route qui pourraient subir des accidents de la route durant la période hivernale, et certains de ces usagers doivent être tout particulièrement prudents.

C’est notamment le cas des cyclistes, qui sont tout particulièrement à risques, notamment si leur trajet les amène à prendre des pistes cyclables, car celles-ci ne sont que rarement salées et déneigées, et donc tout particulièrement dangereuses. De plus, si ces usagers de la route possèdent un vélo électrique, ils doivent savoir que les batteries de leur véhicule sont particulièrement sensibles au froid, qui a tendance à entraîner des baisses de batteries.