Le stationnement résidentiel en France

En France, le stationnement résidentiel a été créé afin de faciliter l’accès aux résidents d’une agglomération à des places de parking. Ce dernier doit être situé dans un périmètre proche de leur domicile afin de les inciter à utiliser d’autres moyens de transport que leur véhicule personnel. Bien connaître les règles du stationnement résidentiel est essentiel pour les candidats souhaitant décrocher le permis de conduire, et notamment en accéléré.

AU SOMMAIRE :

Vehicules sur des places compatibles avec le stationnement residentiel

Les places ouvertes au stationnement résidentiel

Les grandes agglomérations françaises sont découpées en plusieurs zones de stationnement payant. Il s'agit généralement de voies mixtes qui sont ouvertes aussi bien au stationnement des résidents qu’à celui des visiteurs, des professionnels et de voies rotatives, qui sont quant à elles réservées au stationnement des visiteurs et des professionnels qui doivent faire preuve de mobilité au quotidien.

Afin de faciliter la compréhension des usagers, les places de stationnement mixtes peuvent être repérées grâce aux horodateurs qui sont situés sur le même tronçon :

Une pastille jaune est affichée sur l’horodateur, qui indique en façade le numéro de la zone résidentielle dans laquelle il est situé. Lorsqu’un conducteur bénéficie d’un stationnement résidentiel, il paie un tarif préférentiel, à condition de se trouver dans une zone autorisée proche de son domicile.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

Les démarches administratives pour obtenir une carte de stationnement résidentiel

Pour obtenir une carte de stationnement résidentiel, le titulaire du certificat d’immatriculation d’un véhicule devra réaliser des démarches administratives. Ces dernières sont propres à chaque commune, et il convient de se renseigner en mairie ou sur le site internet officiel afin d’obtenir les coordonnées de l’organisme auprès duquel la demande devra être formulée.

Dans tous les cas, des pièces justificatives seront demandées afin de constituer un dossier, qui pourra être validé ou refusé. Généralement, il est nécessaire de pouvoir apporter la preuve du lieu de résidence du propriétaire.

À Paris par exemple, la carte de stationnement résidentiel n’est accessible que pour les véhicules de moins de 3,5 tonnes (catégorie M1 ou N1 et L à 3 ou 4 roues).

La durée de validité de la carte de stationnement résidentiel dépend également de la réglementation en vigueur. En principe, elle varie de 1 mois à 3 ans et peut prendre l’apparence d’une carte à gratter ou d’un macaron à apposer sur le pare-brise.

Conductrice payant son stationnement a un horodateur

Les tarifs de la carte de stationnement résidentiel

Les tarifs de la carte de stationnement dépendent de la zone géographique de stationnement du véhicule. Aussi, pour une durée similaire, il sera plus élevé à Paris qu’à Montpellier. Contrairement aux idées reçues, plus la durée de validité de la carte de stationnement résidentiel sera importante, moins le coût sera important. Aussi, avant d’opter pour un abonnement de stationnement résidentiel, il est important de se projeter à moyen et à long terme. Dans tous les cas, le stationnement résidentiel est souvent une solution offrant un bon rapport qualité-prix dans les agglomérations où il n’est pas toujours possible de bénéficier d’un parking privé rattaché à son domicile.

Il est désormais possible d’acheter un ticket de stationnement résidentiel, dont la durée de validité varie, en utilisant son smartphone. L’application permet, une fois l’emplacement de parking trouvé, de s’acquitter du tarif en vigueur pour les résidents et d’être informé à l’aide de notifications ou de SMS lorsque la durée arrive à échéance.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

Le stationnement résidentiel à Paris

Comme comme toutes les grandes villes de France, Paris propose aux usagers de la route qui y vivent de bénéficier de réductions afin de pouvoir laisser leurs véhicules personnels en stationnement dans les rues de la capitale à un tarif réduit.

Usager payant pour son stationnement sur un horodateur

Qui peut bénéficier du stationnement résidentiel à Paris et comment ?

Seuls les usagers de la route ayant leur résidence principale dans Paris ont la possibilité de bénéficier du stationnement résidentiel afin de faire stationner une voiture, un utilitaire ou un véhicule à deux ou trois roues dont le poids est inférieur à 3,5 tonnes.

Grâce au stationnement résidentiel, les usagers de la route parisiens peuvent bénéficier de tarifs préférentiels afin de faire stationner leur voiture dans 4 zones composées de voies mixtes proches de leur domicile parmi les 160 zones répertoriées dans la capitale. Ces zones sont reconnaissables grâce à la présence d’une pastille jaune apposée sur la partie supérieure des horodateurs qui y sont installés. Si les horodateurs présents le long de la voie ne comportent pas de pastille jaune, cela signifie qu’il s’agit d’une voie réservée aux “visiteurs”. Les habitants de la capitale qui stationnent dans ces rues ne peuvent pas bénéficier des réductions accordées par le stationnement résidentiel.

Les automobilistes qui ne possèdent qu’une résidence secondaire dans la capitale ne pourront pas bénéficier du stationnement résidentiel à Paris.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

Combien coûte le stationnement résidentiel à Paris ?

Comme c'est le cas pour les autres villes de France, le choix de souscrire une offre de stationnement résidentiel dans Paris représente un investissement qui peut s’avérer important au départ pour les propriétaires de véhicules motorisés. Néanmoins, la souscription à une telle offre sera généralement vite rentabilisée si le conducteur ne bénéficie pas d’une autre solution de stationnement que celle de laisser son véhicule le long des voies publiques.

Les propriétaires de véhicules motorisés peuvent acquérir un droit de stationnement dans Paris pour 45 euros l’année ou 90 euros pour 3 ans. Ils doivent ensuite payer 1,50 euro par jour de stationnement, ou 9 euros pour un stationnement d’une durée de 7 jours consécutifs, soit la durée maximale autorisée avant qu’un stationnement ne soit considéré comme étant un stationnement abusif.

Le stationnement dans Paris est gratuit les dimanches et les jours fériés.

Nos villes couvertes par la conduite :