Stationner en contresens de la circulation

Il n'est pas nécessaire d'attendre la période estivale, dans une station balnéaire, pour constater que de plus en plus de titulaires du permis de conduire ont pris la mauvaise habitude de stationner en contresens de la circulation. Bien que peu d'entre eux en aient conscience, mais ce type de stationnement met en danger certains usagers, notamment les cyclistes. Cependant, l'aménagement de la chaussée sur les routes de campagnes permet un peu plus de flexibilité, sous certaines conditions. Mais dans la plupart des cas, le fait de stationner en contresens de la circulation est une infraction au Code la route qui peut être aisément sanctionné lors des patrouilles quotidiennes des agents de police affectés à la surveillance de la voirie.

AU SOMMAIRE :

Mise en fourriere d'un vehicule stationne a contresens

Pourquoi stationner en contresens de la circulation est-il dangereux ?

Bien qu'il s'agisse d'une notion abordée par tous les moniteurs lors de la formation à la conduite, les agents de police indiquent qu'ils verbalisent quotidiennement des véhicules qui ne respectent pas l'interdiction de stationner en contresens de la circulation en agglomération. Que ce soit par facilité ou par méconnaissance, de plus en plus d'automobilistes se laissent tenter par le possible d'occuper une place de stationnement qui se trouvent à contresens de la circulation. Pourtant, cette pratique n'est pas sans risque ...

En premier lieu, cela crée un véritable danger pour les usagers qui se déplacent à l'aide d'un deux-roues, car dans cette position la visibilité des autres usagers est particulièrement réduite. Le conducteur se met également en danger tous les occupants de son véhicule puisqu'il devra traverser la chaussée dans les deux sens de circulation lorsqu'il sortira de sa place ce qui augmente considérablement le risque de collision.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

En agglomération

La réglementation routière française stipule qu'au sein d'une agglomération, les véhicules à l'arrêt ou stationnés doivent être placés dans le sens de la circulation. Voici les obligations à respecter :

  • sur l'accotement (uniquement si l'état du revêtement le permet), sauf lorsqu'il est affecté à la circulation de catégories particulières d'usagers, comme le trottoir par exemple
  • pour les voies de circulation à double sens, le stationnement s'effectue sur le côté droit de celles-ci, sauf si d'autres dispositions ont été prises par l'autorité investie du pouvoir de police
  • pour les rues à sens unique, le stationnement s'effectue sur le côté droit ou gauche de la chaussée, sauf si d'autres dispositions ont été prises par l'autorité investie du pouvoir de police

Logiquement, il est interdit de stationner en contresens de la circulation, même pour quelques minutes. Pourtant certains usagers de la route n'hésitent pas et ils vont parfois même jusqu'à braver cette règle pour se garer en double file ...

Infraction liee au stationnement relevee par un policier municipal

Hors agglomération

Sur les routes de campagne, le stationnement à contresens peut être autorisé dans certains cas. Sur une chaussée à double sens par exemple, l'arrêt ou le stationnement d'un véhicule doit être effectué sur l'accotement. Il est autorisé à gauche lorsque l'accotement droit est impraticable, ou lorsque l’espace disponible n’est pas assez large.

Infractions et sanctions liées au stationnement en dehors des agglomérations

Au regard de l'article R417-1 du Code de la route, stationner en contresens de la circulation est une infraction. Aussi, les conducteurs qui ne respectent pas cette interdiction peuvent être verbalisés par les agents de police affectés à la surveillance de la voirie. Dans ce cas, le contrevenant est sanctionné par une contravention de 2e classe. Celle-ci prend la forme d'une amende forfaitaire d'un montant de 35 euros, mais elle n'entraîne pas de retrait de point sur le permis de conduire.

voiture auto-école
Permis de conduire
30% moins cher !

D'après les récents chiffres de la sécurité routière, le fait de stationner en contresens de la circulation n'est heureusement pas très accidentogène. Néanmoins, la plupart des parties prenantes expriment le caractère anxiogène de la pratique. En effet, elle conduirait de plus en plus de cyclistes à abandonner leur mode de transport à deux roues, au profit d'autres véhicules bien moins respectueux de l'environnement ...

Nos villes couvertes par la conduite :