Mon permis, mes 400 euros d’économies !

Tout savoir sur le stationnement de nuit

Par :
Publié le
/
/
Stationnement de nuit

Une fois que les différentes manœuvres de stationnement sont parfaitement maîtrisées par les candidats au permis de conduire viennent les interrogations autour du stationnement nocturne. Quelles sont les règles à respecter pour stationner de nuit en toute sécurité ? À vrai dire, la réponse diffère selon si l’usager souhaite stationner son véhicule en ville ou hors agglomération. Dans les deux cas, le conducteur devra veiller à respecter la signalisation, mais aussi à ce que l’automobile soit la plus visible possible une fois positionnée dans son emplacement de parking. Pour y parvenir, l’usager devra peut-être utiliser les feux de position, comme en présence d’un voile de brouillard. Ce geste simple permet d’éviter de commettre une infraction de 4e classe, mais surtout de provoquer des accidents de la route.

Tout ce qu’il faut savoir sur le stationnement nocturne

En premier lieu, il est important de garder à l’esprit que, de jour comme de nuit, les conducteurs de véhicules terrestres à moteur sont tenus de respecter le Code de la route. Ainsi, les panneaux de signalisation mentionnant une interdiction de stationner devront toujours être respectés. Seules les dispositions relatives au stationnement payant peuvent être différentes en journée et de nuit. Dans tous les cas, stationner de nuit en ville ou hors agglomération ne doit pas provoquer de gêne pour les autres usagers de la route. Sauf en cas de force majeure, il est donc formellement interdit à tous les conducteurs de stationner de nuit sur la chaussée.

{{cta-permis}}

Stationner de nuit en ville

De manière générale, les emplacements de stationnement implantés en agglomération bénéficient d’un éclairage public suffisant pour permettre aux conducteurs de distinguer les véhicules qui y sont arrêtés ou stationnés. Ainsi, il ne serait pas nécessaire d’allumer ses feux de position avant que l’usager ne quitte son véhicule suite à un stationnement. Par contre, tout conducteur devra nécessairement respecter les limites de l’emplacement, qui seront matérialisées au sol par des pointillés. Lorsqu’il s’agit de stationner de nuit dans un parking public ou privé, l’usage des feux ne sera pas nécessaire non plus. Cependant, il arrive parfois que l’éclairage municipal ne soit pas suffisant. L’usager devra alors utiliser ses feux de position pour permettre aux autres conducteurs de distinguer le véhicule garé.

Stationner de nuit hors agglomération

Qu’il y ait un éclairage suffisant ou pas, il n’est possible de stationner de nuit sur l’accotement sans activer les feux de position lorsque l’on circule sur des routes hors agglomération. Le conducteur devra veiller à se serrer le plus à droite possible afin de ne pas empiéter sur la chaussée. Dans le cas contraire, la position de son véhicule sera considérée comme dangereuse et il y a fort à parier qu’une intervention des agents de police ou de la gendarmerie sera mise en oeuvre, et qu’une mise en fourrière soit requise.

Infraction et sanction

D’après les articles R416-12 et R416 du Code de la route, le fait de stationner ou d’arrêter un véhicule de nuit sur la chaussée et sans feux constitue une infraction à la réglementation routière. Dans ce cas, le contrevenant encourt une contravention de 4e classe, qui prend la forme d’une amende d’une amende forfaitaire d’un montant de 135 euros, mais également d’un retrait de 3 points sur son permis de conduire.

Si, de prime abord, la sanction appliquée par les forces de l’ordre, lors d’un contrôle routier, peut paraître très stricte, il est important de juger les faits dans leur contexte. De nuit, la visibilité des conducteurs est moins importante qu’en journée. Aussi, l’absence des feux pour indiquer la présence d’un véhicule arrêté ou stationné sur la chaussée peut avoir des conséquences dramatiques. Généralement, le fait d’actionner les feux de position n’entraîne pas de panne de batterie et remplit pleinement sa mission relative à la nécessité de rendre visible aux autres usagers de la route un véhicule, de nuit.

{{cta-title-permis}}

Le contenu dans cet article présente uniquement un caractère informatif et n’engage pas contractuellement Ornikar (à savoir les entités Marianne Formation SAS et Ornikar Assurances). Cette dernière décline toute responsabilité sur les décisions et conséquences qui pourraient en découler.
Ornikar
Ornikar, l’auto-école qui assure même après le permis !
Notre mission : rendre l’autonomie accessible à toutes et à tous.
Je découvre
Permis B
Et si vous testiez la conduite avec Ornikar ?
Faites 1h de conduite avec un.e enseignant.e diplômé.e d’État près de chez vous ! 
Je découvre
Assurance auto
Ornikar, votre assurance auto jeune conducteur au prix juste !
Pour une assurance qui vous protège sans vous surtaxer.
J'obtiens mon tarif
Assurance auto
Assurez votre véhicule à moindre coût grâce à Ornikar Assurance !
Découvrez et choisissez la formule la plus
adaptée à votre profil de conducteur.
J'obtiens mon tarif
Ornikar, l’auto-école qui assure même après le permis !
Notre mission : rendre l’autonomie accessible à toutes et à tous.
Je découvre
Et si vous testiez la conduite avec Ornikar ?
Faites 1h de conduite avec un.e enseignant.e diplômé.e d’État près de chez vous ! 
Je découvre
Ornikar, votre assurance auto jeune conducteur au prix juste !
Pour une assurance qui vous protège sans vous surtaxer.
J'obtiens mon tarif
Assurez votre véhicule à moindre coût grâce à Ornikar Assurance !
Découvrez et choisissez la formule la plus
adaptée à votre profil de conducteur.
J'obtiens mon tarif
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar
J'apprends à conduire
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.
Démarrez un test de Code Gratuit