Stationner en dehors des agglomérations

Même s’il y a des similitudes, un conducteur ne peut pas stationner son véhicule de la même manière en ville et en dehors des agglomérations. En premier lieu, parce qu’il est rare de rencontrer des places de stationnement sur les routes de campagne au niveau de l’accotement. Ensuite, parce qu’il n’est pas nécessaire de signaler un véhicule pour stationner en toute sécurité de nuit. Enfin, parce que la faible présence de piéton en dehors des agglomérations permet un peu plus de flexibilité pour se garer. Cependant, les notions de stationnement gênant, très gênant et dangereux demeurent les mêmes. C’est pour cette raison qu’il est important de bien savoir différencier ces notions les unes des autres grâce à nos entraînements gratuits au code de la route 2019.

Parking en forêt

Où et comment stationner en toute sécurité sur une route ?

Pour ne pas encombrer la chaussée, le stationnement hors agglomération doit être réalisé sur l’accotement. De plus, il est vivement conseillé de stationner son véhicule à droite afin de ne pas obliger le conducteur à passer au travers des voies pour rejoindre la voie de droite lorsqu’il reprendra son trajet. Ces conditions s’appliquent dans les cas de stationnements standards en dehors des agglomérations, et ils impliquent le fait qu’aucun élément de signalisation horizontale ou verticale ne doit faire mention d’une interdiction de stationner. D’ailleurs, ils ne s’appliquent pas sur le réseau autoroutier puisque le stationnement y est formellement interdit.

Se garer sur l’accotement

Le stationnement de nuit

Il existe différents cas de stationnement de nuit en dehors des agglomérations :

  • sur la chaussé, où le feu de stationnement doit être activé lorsque l’éclairage ne permet pas une visibilité suffisante
  • sur l’accotement ou dans un parking, ce qui ne nécessite pas de signaler le véhicule

🚦 Consultez la définition complète de l’accotement 🚦

Ne pas signaler les véhicules arrêtés sur l’accotement ou dans une place de parking permet de distinguer les véhicules immobilisés à cause d’un incident mécanique de ceux qui sont tout simplement arrêtés ou stationnés. En effet, en cas de panne, il est obligatoire pour le conducteur d’un véhicule d’actionner ses feux de détresse et, quand cela ne représente pas un danger, de positionner à proximité de son véhicule un triangle de présignalisation.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Quand stationner hors agglomération est interdit

Dans certains cas où cela pourrait entraver la circulation et engendrer un danger pour les autres usagers, le fait de stationner en dehors d’une agglomération est interdit. Voici quelques cas de stationnements interdits :

  • à proximité des intersections, des virages ou encore des passages à niveau
  • lorsque les véhicules masquent un ou plusieurs éléments de signalisation
  • sur le bande d’arrêt d’urgence
  • sur les emplacements réservés à l’arrêt des autobus

Au regard du Code de la route, certaines de ces situations sont gênantes, voire très gênantes, alors que d’autres sont tout bonnement dangereuses. Ces différentes nuances sont prises en compte dans le niveau de sanction appliqué aux usagers en cas d’infraction.

Stationnement en montagne

Comment différencier le stationnement gênant et très gênant du stationnement dangereux ?

Peu de conducteurs en ont conscience, mais d’après la réglementation française, tout stationnement hors d’un emplacement défini par un marquage au sol s’avère gênant, et il peut donc donner lieu à la mise en place d’une amende de stationnement. Néanmoins, stationner en dehors des agglomérations est dangereux dès lors que la visibilité est réduite, car il s’agit d’un facteur qui augmente considérablement le risque d’accident de la route.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

C’est une contravention de 4e classe qui sanctionne les conducteurs responsables d'un stationnement dangereux. Dans ce cas, ils écopent d’une amende forfaitaire d’un montant de 135 euros, mais ils font également l’objet d’un retrait de trois points sur leur permis de conduire. Le stationnement gênant n’entraîne quant à lui aucun retrait de point, mais il donne lieu à une contravention de 2e classe qui prend la forme d’une amende forfaitaire d’un montant de 35 euros.

Nos villes couvertes par la conduite :