Qu’est-ce que l’angle mort ?

L’angle mort est une notion primordiale dans l’apprentissage de la conduite, puis tout au long de la vie d’un conducteur. Et pour cause ! Il s’agit d’une zone inaccessible au champ de vision pour le conducteur d’un véhicule. Savoir contrôler son angle mort exerçant un mouvement de la tête est donc essentiel pour tout candidat souhaitant obtenir son code de la route.

Schéma représentant la largeur du champ de vision en fonction de la vitesse.

Angle mort et contrôles

Comme son exploration n’est ni couverte par la visibilité des rétroviseurs, ni même visible sur les côtés du véhicule, vérifier l’angle mort nécessite que le conducteur tourne son buste pour le contrôler directement. En fonction de la situation, ce contrôle visuel viendra renforcer ceux effectués depuis le pare-brise, les rétroviseurs et à travers les vitres. Cette action doit être aussi rapide qu’efficace, car le conducteur ne dispose que de quelques secondes d’attention avant de prendre la décision d’effectuer une manœuvre. La prudence reste donc de mise, surtout pour les jeunes conducteurs.

🚦 Consultez la définition complète d’un angle mort 🚦

Schéma représentant la zone d'exploration visuelle et incluant les angles morts.

Tout au long d’un trajet, plusieurs situations nécessitent la vérification de l’angle mort. Voici un rappel des plus fréquentes :

Avant une intersection

Qu’il soit prioritaire ou non, lorsqu’il aborde une intersection, un conducteur doit contrôler la circulation le plus loin possible afin d’anticiper les mouvements des autres usagers. Ensuite, il devra contrôler depuis son rétroviseur intérieur les usagers qui le suivent. Lorsqu’il tourne à droite ou à gauche, il devra, en plus de ces prises d’informations, contrôler le rétroviseur extérieur ainsi que l’angle mort correspondant à sa direction, sans oublier d’actionner son clignotant.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Avant un changement de file

Sur une chaussée à plusieurs voies, lorsqu’un conducteur souhaite changer de file, il devra également vérifier ce qui se passe autour de lui grâce à son rétroviseur intérieur, puis dans celui qui se trouve à l’extérieur du véhicule. Il devra ensuite contrôler ce qu’il se passe du côté où il souhaite s’insérer, et également s’assurer que l’angle mort correspondant est totalement dégagé.

Avant une insertion sur l’autoroute

L’angle mort devra également être vérifié avant de s’insérer sur l’autoroute ou sur une voie à sens unique afin d’éviter tout risque de collisions avec les autres usagers.

Avant de sortir d’un stationnement

En plus des nombreux contrôles à effectuer, lorsque l’on quitte une place de stationnement pour s’insérer dans la circulation, mettre en place celui de l’angle mort doit devenir un automatisme.

Conducteur realisant ses controles visuels au volant de son automobile

Durant une manœuvre

Lors d’une manœuvre, un conducteur n’est non seulement pas prioritaire, mais il est également tenu, d’après le Code de la route, de ne pas gêner la circulation. Au même titre que les rétroviseurs, ou encore le mouvement des piétons, un automobiliste devra vérifier son angle mort pour ne pas créer de situations de danger et manœuvrer l’esprit tranquille.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Ces quelques points font régulièrement partie des notions mal maîtrisées par les candidats lors du passage de l’épreuve pratique du permis de conduire. L’absence de contrôle de l’angle mort ou son mauvais contrôle peuvent entraîner un échec à l’examen. En dépit du fait que l’absence de contrôle d’un angle mort ne soit pas une infraction au Code de la route et qu’il n’y a donc pas de sanctions possibles, ni de contrôles de la part des forces de l’ordre, chaque conducteur doit garder à l’esprit que les conséquences d’un mauvais contrôle peuvent être extrêmement graves, allant de la simple collision à l’accident mortel.

Nos villes couvertes par la conduite :