Les contrôles visuels

Les contrôles visuels réalisés par un conducteur pendant un trajet sont des prises d’informations importantes. Ces contrôles permettent de faire rapidement le point sur la signalisation, les conditions de circulation et sur ce qui se passe sur les côtés et à l'arrière du véhicule. Savoir réaliser correctement les contrôles visuels est nécessaire pour tous les candidats au code de la route.

Schéma représentant la modification du champ de vision en fonction de la vitesse.

Les contrôles visuels liés à une action

Il existe trois manières, pour un conducteur, d’effectuer des contrôles visuels dans une voiture :

  • regarder dans l’un de ses rétroviseurs
  • regarder à travers les vitres et/ou le pare-brise
  • contrôler l’angle mort

Au-delà des contrôles visuels réguliers, des contrôles visuels spécifiques doivent également être réalisés avant certaines actions et manœuvres. Ces prises d’informations sont essentielles dans le cadre de la réalisation d'actions en toute sécurité.

Permis de conduire
35% moins cher !

Avant de s’insérer dans la circulation

Avant de sortir d’un emplacement de parking ou de s’insérer dans la circulation, l’automobiliste doit vérifier qu’il ne gêne pas les autres usagers. Pour cela, il lui suffit d’effectuer un contrôle visuel autour du véhicule en utilisant ses rétroviseurs, son pare-brise et en vérifiant son angle mort.

Avant un freinage

Il est impératif pour un conducteur de regarder dans le rétroviseur arrière avant et durant le freinage. Ce contrôle visuel permet de vérifier que les distances de sécurité sont bien respectées par les véhicules à proximité.

Photographie d'un habitacle de voiture montrant les rétroviseurs arrières et sur le côté gauche.

Durant une manœuvre

Lors d’une manœuvre, le conducteur doit prendre continuellement des informations en effectuant des contrôles visuels des autres usagers circulant tout autour de lui. En effet, il n’est pas considéré comme étant prioritaire, et ne doit donc pas créer de gêne pour les autres usagers.

Avant une intersection

Lorsqu’il aborde une intersection, même s’il est prioritaire, l’usager doit effectuer des contrôles à travers le pare-brise et les vitres afin de surveiller les voies de circulation environnantes. Cela permet d’anticiper l'insertion d'autres véhicules dans l’intersection.
Un contrôle visuel dans le rétroviseur intérieur permettra de prendre les informations sur le comportement des usagers présents derrière lui. Si un automobiliste choisit de tourner, il devra également contrôler le rétroviseur extérieur du côté qu’il souhaite emprunter, ainsi que son angle mort.

Permis de conduire
35% moins cher !

Contrôles visuels avant et sur un rond-point

Sur un rond-point, la circulation est souvent très dense et tout va très vite. Aussi, il est primordial pour un conducteur d’être très réactif. Celui-ci devra donc effectuer des contrôles visuels à chacune des étapes de son déplacement sur le rond-point:

  • À l’approche d’un rond-point, il lui faudra céder la priorité à gauche et contrôler le rétroviseur intérieur. Il devra également contrôler l’allure et la cadence des usagers venant de gauche pour pouvoir s’insérer en toute sécurité.
  • À la sortie d’un rond-point, il lui faudra contrôler les deux angles morts afin de vérifier la présence éventuelle de deux-roues, avant qu’il puisse s’engager dans une sortie, ou qu’il puisse changer de voie. Il devra également utiliser les rétroviseurs extérieurs pour contrôler la trajectoire des autres véhicules.

Avant un changement de file

Pour changer de file sur une chaussée à plusieurs voies, le conducteur devra effectuer plusieurs contrôles visuels :

  • dans le rétroviseur arrière
  • dans le rétroviseur du côté où il souhaite s’insérer
  • de l’angle mort du côté où il souhaite s’insérer

Photographie prise d'un habitacle montrant un rétroviseur arrière.

Avant une insertion sur l’autoroute

Lors d’une insertion sur l’autoroute, l’automobiliste se doit d’effectuer plusieurs contrôles visuels de l’angle mort, mais également dans le rétroviseur extérieur.

Les contrôles visuels doivent s’effectuer régulièrement afin de permettre à chaque conducteur de circuler en toute sérénité. Tout au long d’un trajet, il est donc conseillé de suivre les mouvements des autres usagers à l’aide des rétroviseurs. Même s’il est plus contraignant, car il nécessite un mouvement de la part du conducteur, le contrôle visuel de l’angle mort permet de sécuriser les manœuvres et de limiter les risques de collisions.

Nos villes couvertes par la conduite :