Les différentes manoeuvres du permis de conduire

Le jour du passage de votre permis de conduire, l'inspecteur demande au candidat d'exécuter 2 manœuvres différentes parmi les 7 existantes. La première manœuvre sera imposée par l'inspecteur mais pour la seconde, l’examinateur laisse le soin à l’étudiant de trouver un emplacement afin d'exécuter la manœuvre de son choix. En cas de problème, il pourra imposer lui-même la seconde manœuvre.

Manoeuvres de stationnement

Les manœuvres demandées lors du permis de conduire

Lors du passage de l'examen pratique du permis de conduire, l'inspecteur de la conduite doit faire réaliser au candidat deux manoeuvres :

  • un arrêt de précision
  • l'une des 6 manoeuvres restantes comportant une marche arrière, à savoir les marches arrières en ligne droite et en courbe, les rangements en bataille, en épis et en créneau, ainsi que le demi-tour en 3 temps
Permis de conduire
35% moins cher !

L'arrêt de précision

L'inspecteur évalue si le candidat sait ralentir progressivement et immobiliser son véhicule avec précision en toute sécurité, pour lui même, ses passagers et pour tous les autres usagers de la route.

Le conseil d'Ornikar : le point de repère pour s'arrêter est donné par l'inspecteur. Il doit se trouver entre les aplombs avant et arrière du véhicule.

La marche arrière

Conductrice réalisant un demi-tour

La marche arrière en ligne droite

La manœuvre consiste à reculer en ligne droite avec le clignotant allumé. Le candidat doit toujours rester attentif à son environnement, puisque qu’il n’est pas prioritaire dans le cadre d'une manœuvre. Cette manœuvre doit être effectuée en vue directe. Une fois la manœuvre terminée, l’usager doit veiller à mettre le frein à main et la boîte de vitesses au point mort.

Le conseil d'Ornikar : il est essentiel de prendre un repère au niveau du véhicule et du trottoir (point d'attache de l'essuie glace arrière généralement) afin d'éviter tout choc ou escalade du trottoir.

La marche arrière en courbe

Tout comme pour la marche arrière en ligne droite, le candidat doit reculer en courbe avec le clignotant activé. Il doit réaliser toute la manœuvre en vue directe, et doit donc être en position retournée. Pour s’engager dans la courbe sans trop s’éloigner, le candidat peut s’orienter en jetant un coup d'œil dans le rétroviseur du côté de la courbe. Il doit toujours faire attention à son environnement lors de cette manœuvre et ne doit pas hésiter, une fois l’action accomplie, de mettre son frein à main et son levier de vitesse au point mort.

Le conseil d'Ornikar : si le véhicule vire de sa trajectoire, le candidat peut braquer légèrement le volant. Un trop grand geste risquera cependant de le faire dévier et pourra entraîner un choc avec le trottoir ou une gêne pour les autres usagers de la route.

Conductrice réalisant une marche arrière

Le stationnement

Lors de l'examen du permis de conduire, l'examinateur peut demander au candidat de réussir une manœuvre de stationnement. Il existe plusieurs manœuvre de ce type :

Le créneau

Le stationnement en créneau (à droite ou à gauche de la chaussée) est une forme de stationnement en ligne, sur le bord de la chaussée, dans laquelle un véhicule vient se garer en s'insérant dans l'espace qui sépare deux autres véhicules garés de la même manière.

Le conseil d'Ornikar : l’usager doit reculer à allure lente et en utilisant l'embrayage pour réussir facilement cette manœuvre.

🚦 Consultez la définition complète d'un créneau 🚦

Le stationnement en épi

Un stationnement en épi avant/arrière désigne une organisation du stationnement pour laquelle l'axe des emplacements de stationnement et celui de l'allée de circulation ne sont ni perpendiculaires ni parallèles. On distingue trois types de stationnement en épi : à 45°, à 60° et à 75°.

Le conseil d'Ornikar : si un autre véhicule arrive, l’usager doit s’arrêter car il n’est pas prioritaire.

🚦 Consultez la définition complète du stationnement en épi 🚦

Le stationnement en bataille

Le stationnement en bataille avant/arrière est une forme de stationnement, à 90° par rapport à la chaussée, dans laquelle un véhicule vient se garer en marche arrière en s’insérant dans l'espace qui sépare deux autres véhicules garés de la même manière.

Le conseil d'Ornikar : si un autre véhicule arrive, le candidat doit s'arrêter car il n'est pas prioritaire.

🚦 Consultez la définition complète du stationnement en bataille 🚦

Les stationnements en résumé

Qu'il s'agisse d'un créneau, d'un rangement en épi ou en bataille, le candidat devra effectuer au moins une marche arrière pour pouvoir s'insérer efficacement dans sa place de stationnement, et valider ainsi ses points le jour de l'examen.

Différents espaces de stationnement

Le demi-tour

Le but d'un demi-tour en trois temps est de retourner un véhicule à 180° dans un espace trop étroit pour permettre la réalisation d'un demi-tour en une seule fois. Il est particulièrement utile dans les culs-de-sac et les voies sans issue.

Le conseil d'Ornikar : un mètre avant d'arriver au contact du trottoir, le candidat peut contre-braquer ou commencer à contre-braquer afin de positionner ses roues dans le bon sens pour repartir.

Permis de conduire
35% moins cher !

Les critères d'évaluation du permis de conduire

La notation

Les manœuvres réalisées par le candidat seront notées par l'inspecteur du permis de conduire à l'aide des lettres A, B et C. Il recevra une note pour chacune de ses manœuvres dans sa grille d'évaluation de l'examen. La signification des lettres est la suivante :

A : la manœuvre a été correctement effectuée
B : la manœuvre a été moyennement effectuée (manque de précision, oubli sans grande importance)
C : la manœuvre a été mal effectuée, c'est une note éliminatoire au permis de conduire

De manière générale, l'inspecteur évalue :

  • la concentration et l'attention du candidat (s'il vérifie bien l'environnement autour de son véhicule avant d'engager sa manœuvre)
  • la maîtrise des commandes à allure lente et dans un espace réduit
  • la capacité à libérer les espaces nécessaires au trafic et aux autres usagers

L'inspecteur veillera principalement à la technique de mise en oeuvre pour réaliser la manœuvre et non à sa réussite (même si elle a son importance).

Les fautes éliminatoires lors des manoeuvres

À partir du moment où il met en danger les passagers de son véhicule ou les autres usagers de la route, le candidat risque de commettre une faute éliminatoire au permis et donc un ajournement pour l'épreuve du permis de conduire.

Tableau d'appréciation de la grille d'évaluation

Comment savoir quelles manœuvres effectuer ?

Il est impossible de connaître par avance les manœuvres à exécuter. Cela dépendra principalement des conditions de circulation (lieu, trafic, emplacements disponibles,...) le jour de l’examen. L'inspecteur jugera donc quelles sont les manœuvres les plus adaptées à l’environnement et à la circulation.

Le candidat ne doit pas oublier de vérifier le résultat à l'examen du permis de conduire en ligne 48h après avoir passé l’épreuve.

Nos villes couvertes par la conduite :