La marche arrière en courbe

Comme la marche arrière en ligne droite, la marche arrière en courbe est l’une des sept manœuvres que les candidats peuvent avoir à réaliser le jour de leur examen pratique. Cependant, contrairement à la marche arrière en ligne droite, la marche arrière en courbe est l’une des manœuvres les plus difficiles à réaliser.

 

Candidate au permis de écoutant les conseils de son instructeur

Différences entre la marche arrière en ligne droite et la marche arrière en courbe ?

La marche arrière en ligne droite et la marche arrière en courbe ont de très nombreux points communs, notamment dans les principes de réalisation. En effet, comme pour la marche arrière en ligne droite, cette marche arrière peut servir à amorcer une manœuvre de stationnement, peut permettre de reculer pour ouvrir le passage à un véhicule lourd, ou lorsqu’un véhicule stationné en double file devant l’usager bloque la circulation.

La principale différence avec la marche arrière en ligne droite est que cette manœuvre a lieu au niveau d’une route ne présentant pas un tracé parfaitement droit, mais une courbe pouvant être plus ou moins marquée.

L’une des difficultés de ce type de manœuvre réside donc dans le fait de devoir anticiper la courbure de la route et de réussir à la suivre parfaitement sans monter sur le trottoir, ce qui serait éliminatoire pour le candidat.

Réussir sa marche-arrière en courbe

Pour réussir une marche arrière en courbe, l’usager (qu’il s’agisse d’un candidat au permis de conduire ou d’un automobiliste confirmé), doit procéder en plusieurs étapes et suivre différents repères visuels afin de s’assurer qu’il suit bien le tracé de la courbe:

Étape 1: le conducteur doit attendre l’apparition d’un angle de mur ou de tout autre repère visuel dans la vitre latérale arrière du côté suivant la courbe. Il est conseillé à l’usager réalisant cette manœuvre de regarder directement derrière lui, en prenant appui sur l’appui-tête du siège passager. Il peut alors réaliser les trois quarts de tour de volant, après avoir contrôlé l’environnement.

Étape 2: avant d’avoir le fond de la rue en visuel dans la même fenêtre, l’usager doit effectuer un demi-tour de volant toujours en suivant la courbe pour réduire son amplitude de sa trajectoire.

Étape 3: une fois qu’il est dans une position qu’il juge assez satisfaisante pour terminer sa manœuvre en marche arrière en ligne droite, l’automobiliste doit contre-braquer avec son volant et regarder directement dans sa vitre arrière pour reculer et terminer sa manœuvre.

 

Manœuvre : la marche arrière

Réaliser cette manœuvre le jour du permis de conduire

Le jour de l’examen pratique, l’examinateur du permis de conduire va exiger la réalisation de deux manœuvres différentes. Si l’examinateur choisit lui-même l’une des deux manœuvres à réaliser lors de l’épreuve, c’est au candidat de choisir sa seconde manœuvre. La marche arrière en courbe étant l’une des manœuvres les plus difficiles à réaliser, il est déconseillé au candidat de choisir sciemment de réaliser cette manœuvre, au risque de commettre une faute éliminatoire.

Néanmoins, s’il se décide à réaliser cette manœuvre, le candidat devra suivre les mêmes conseils que pour la marche arrière en ligne droite. Il doit donc s’assurer que son clignotant est allumé tout au long de la manœuvre, qu’il reste à la même distance du trottoir tout au long de la manœuvre, ou encore qu’il laisse bien passer les autres véhicules, qui sont prioritaires pendant qu’il réalise sa manœuvre. Enfin, une fois arrêté, l’aspirant conducteur ne doit pas oublier de mettre son frein à main.

Découvrez nos offres dans votre département

Il suffit de créer un compte Ornikar gratuitement.

J’ai déjà un compte

Nos articles du permis de conduire