Les différents types d'avertisseurs d’angle mort

Les voitures modernes bénéficient de très nombreux équipements automobiles mis au point pour apporter au conducteur du véhicule une sécurité ainsi qu’une expérience de conduite exceptionnelle. Si certains de ces systèmes restent encore assez confidentiels, d’autres, comme l’avertisseur d’angle mort, ont tendance à se démocratiser et à équiper de plus en plus de véhicules neufs.

fonctionnement de l'avertisseur d'angle mort

Qu’est-ce qu’un avertisseur d’angle mort ?

L’avertisseur d’angle mort, aussi nommé détecteur d’angle mort, ou encore Blind Spot Monitoring en anglais (BSM), est un équipement pouvant se trouver sur les automobiles récentes, et dont le but principal est de prévenir le conducteur lorsqu'un autre usager de la route se trouve dans son angle mort lorsqu’il souhaite dépasser un véhicule, se rabattre ou changer de file, par exemple.

Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

La technologie du détecteur d'angle mort se compose de différents éléments, et notamment d’un outil permettant de repérer la présence d’un véhicule, quel qu’il soit, dans les deux angles morts, gauche et droit, du véhicule. Le détecteur d’angle mort comprend également un système lumineux implanté dans chacun des rétroviseurs extérieurs indiquant visuellement au conducteur la présence d’un véhicule dans un angle mort spécifique. Enfin, ce système est complété par un avertisseur sonore prévenant l’automobiliste grâce à un son distinctif si celui-ci active ses feux clignotants alors qu’un autre usager circule au niveau de l’un de ses angles morts.

🚦 Consultez la définition complète d’un angle mort 🚦

Si les avertisseurs d’angle mort étaient auparavant réservés aux voitures de luxe, ils ont tendance à se démocratiser et à être proposés sur de plus en plus de véhicules.

Les différents types d’avertisseurs d’angle mort

Il existe différents modèles d’avertisseurs d’angle mort disponibles sur le marché, qui diffèrent tous en fonction du type de technologie de détection embarqué dans les véhicules. Il est donc possible de trouver des détecteurs  :

  • par caméra
  • par radar
  • par sonar

Comment marche un avertisseur d’angle mort ?

Toutes ces technologies de détection par caméra, radar ou sonar avertissent l’automobiliste de la même manière : par le biais d’un signal visuel lumineux projeté sur le rétroviseur extérieur du côté où se trouve l'usager dans l’angle mort. Ce signal lumineux doit être facilement identifiable et doit être assez fort pour être vu, sans toutefois gêner la prise d’information du conducteur. Enfin, si le symbole visuel ne suffit pas pour prévenir l’usager, un signal sonore viendra le compléter en cas d’activation des feux clignotants alors qu’un automobiliste ou qu’un motard circule au niveau de l'angle mort du côté où il souhaite rabattre son véhicule.

Mais avant de prévenir l’usager, le système doit pouvoir détecter la présence d’un autre conducteur, grâce à un système de caméras, de radars ou de sonars.

La détection par caméra

La détection par caméra est le premier système de détection de véhicule dans l’angle mort à avoir été inventé. Mis en place par Volvo sur certains de ses véhicules, ce système embarque une caméra sous chaque rétroviseur extérieur, qui vont analyser, grâce à un programme dédié, la présence ou non de véhicules dans les vidéo, et ceci en temps réel. Ce système de détection, peu fiable de nuit ou sous la pluie, a tendance à disparaître au profit des systèmes de détection par radar.

Code de la route
10× moins cher !

La détection par radar

Très performant, ce système de détection des véhicules circulant dans l’angle mort est le système privilégié par les constructeurs automobiles eux-mêmes. En effet, avec une portée utile pouvant aller jusqu’à 50 mètres pour certains modèles, ils marchent également par tous les temps et avec tous les types de véhicules. Constitué d’un radar millimétrique placé de chaque côtés du pare-chocs arrière, ce système est bien plus fiable que les outils de détection par caméra ou par sonar. Il permet de prévenir l’usager de la présence d’un autre véhicule dans son angle mort bien avant que celui-ci ne représente un danger.

La détection par sonar

Enfin, le dernier système d’avertisseur d’angle mort est le système sonar. Légèrement semblable au système radar, le système sonar comprend deux émetteurs d’ondes sonores, généralement placés dans le pare-choc arrière du véhicule, un de chaque côté. Ils émettent des ondes sonores à intervalles réguliers, qui se répercutent sur les objets présents dans la zone à surveiller. Mais contrairement au système radar, qui est très performant à l’heure actuelle, le système sonar bénéficie d’une portée utile n'allant que de 1 à 3 mètres. Si cette portée suffit pour prévenir l’usager au dernier moment, juste avant qu’il ne tente un dépassement par exemple, elle ne lui permet cependant pas d’anticiper la présence d’un autre usager assez longtemps avant qu’il ne représente un risque.

Schéma représentant la zone d'exploration visuelle et incluant les angles morts.