Le certificat d'immatriculation

Le certificat d’immatriculation est un document officiel, reconnu comme étant l’un des documents obligatoires listés dans le Code de la route, et qui agit comme une carte d’identité pour un véhicule donné. Depuis la mise en place du Système d'immatriculation des véhicules, chaque voiture se voit attribuer un numéro SIV au format AB-123-CD qui le suivra tout au long de son utilisation.

Au sommaire :

Photographie d'une carte grise dépliée.

Immatriculer un véhicule dans le fichier de gestion centralisé

La Loi est claire, avant de pouvoir circuler, tous les véhicules à moteur, qu'il s'agisse de voitures particulières, scooters (y compris les moins de 50 cm3), moto, camping-cars, camion, tracteurs et autres véhicules agricoles, ainsi que les dispositifs de remorquage dont le PTAC est supérieur à 500 kg (même pour un usage agricole), doivent être faire l'objet d'une immatriculation dans le fichier de gestion centralisé.

De plus, le titulaire d’un certificat d’immatriculation devra posséder le permis de conduire correspondant à la catégorie du véhicule, sinon il devra désigner un titulaire le possédant. Dans tous les cas, le propriétaire dispose d'un mois pour faire sa démarche. Après ce délai, il encourt une amende forfaitaire de 135 €, pouvant aller jusqu’à 750 € après majoration.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Les démarches à effectuer

Qu’il s’agisse d’un véhicule neuf ou d’un véhicule d’occasion, lorsqu’il en fait l’acquisition, le propriétaire doit réaliser une demande de carte grise. Pour cela, il dispose de plusieurs solutions :

  • adresser une demande écrite à la préfecture, ou à la sous-préfecture, à laquelle son domicile est rattaché
  • réaliser une demande en ligne sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS)
  • prendre rendez-vous à la préfecture, ou à la sous-préfecture, à laquelle son domicile est rattaché
  • faire la demande auprès d’un garagiste habilité ayant signé une convention avec l’État

Les justificatifs suivants doivent obligatoirement être transmis lors de la demande :

  • le certificat d'immatriculation, barré et signé par l’ancien titulaire avec les mentions obligatoires (vendu le...) lors de la vente
  • une pièce d’identité (originale + copie)
  • un justificatif de domicile de moins de 6 mois
  • la preuve de contrôle technique en cours de validité pour un véhicule de plus de 4 ans. Ce dernier doit avoir moins de 6 mois (2 mois si une contre-visite a été prescrite) et il doit avoir eu lieu dans un centre agréé en France
  • le formulaire cerfa n°13750*05 complété et signé
  • le volet destiné à la préfecture du formulaire cerfa n°13754*03 de déclaration de cession du véhicule rempli et signé

S’il ne s’agit pas d’un véhicule neuf, le numéro SIV professionnel ne change pas sur le certificat d’immatriculation, et seules les informations concernant le titulaire sont modifiées.

En cas de vente du véhicule ou de changement d'adresse, il y a un délai de 30 jours pour mettre à jour le certificat d'immatriculation.

Photographie montrant en détail les différents éléments du certificat d'immatriculation.

Duplicata du certificat d'immatriculation : perte, vol ou détérioration

En cas de perte, de vol ou de détérioration du certificat d'immatriculation d’un véhicule, il est désormais possible de faire une demande de duplicata en ligne auprès de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS), mais également en préfecture.

Suite à cela, un certificat provisoire d’immatriculation (CPI) permettra à l’usager de circuler en attendant de recevoir son duplicata. La demande de duplicata ne peut être réalisée que par le titulaire du certificat d'immatriculation. Aussi, dans le cas où le véhicule aurait été acheté en crédit-bail (leasing), et que le certificat d'immatriculation est au nom de l’organisme prêteur, c’est à lui d’en faire la demande.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Si un conducteur hérite d’une voiture, les modalités concernant le certificat d’immatriculation dépendent de la date qui sépare le décès du don et de la vente. Dans le cas où la période est supérieure à trois mois, il faudra également prendre en compte le fait que le véhicule ait circulé avant ou après le décès du titulaire du certificat d'immatriculation.

Nos villes couvertes par la conduite :