Prise de risque et sécurité routière

Lorsque les usagers de la route conduisent, ceux-ci sont soumis à de nombreux facteurs susceptibles de les pousser à prendre des risques qui pourraient remettre en cause leur intégrité physique ou celle des autres usagers de la route, ainsi que de l'intégrité matérielle de leur véhicule.

AU SOMMAIRE :

Vehicule endommage suite a une collision

Qu’est-ce que la prise de risque sur les routes ?

Le terme “prise de risque” peut se définir comme l’ensemble des comportements et des manoeuvres réalisées par un usager de la route dans le cadre de la conduite des véhicules motorisés qui ont une influence, qu’elle soit voulue par l’usager ou non, sur la conduite du véhicule et qui auront tendance à augmenter les risques d’accident de la route impliquant le conducteur, ce qui pourrait s’avérer particulièrement nocif pour la sécurité routière.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les facteurs de prise de risque liés à l’individu

Une part importante des facteurs de risques auxquels les usagers de la route peuvent s’exposer sont liés directement aux usagers eux-mêmes. Qu’ils soient psychologiques, physiologiques ou sociaux, tous ces éléments sont autant de facteurs susceptibles de dégrader les capacités de conduite d’un usager de la route et d’augmenter les risques que celui-ci soit impliqué dans un accident de la route.

Si la nature de ces différents facteurs de risques liés à l’individu peut varier, la fréquence de ces prises de risques peut aussi être différente en fonction des cas. Ainsi, les automobilistes pourront s’exposer à des prises de risques ponctuelles (suite à une soirée légèrement trop alcoolisée ou à une mauvaise maîtrise du véhicule à un instant donné) mais aussi à des risques plus fréquents pour les individus alcooliques ou ayant des prédispositions à faire preuve d’impulsivité.

L’impact de ces différents facteurs de risques sur la conduite des usagers va alors se matérialiser par une dégradation de la capacité de conduite, une difficulté pour le conducteur à réaliser une prise d’information efficace ou bien encore des difficultés à prendre les bonnes décisions. De plus, certains conducteurs peuvent se retrouver à surestimer leurs propres capacités à diriger un véhicule motorisé, ce qui peut là encore conduire à des accidents et réduire l’impact des actions de sécurité routière.

Cles d'une automobile posees pres d'un verre d'alcool

Les facteurs de prise de risque liés à la route

La route et l’état dans lequel elle se trouve peuvent aussi représenter un facteur de risques pour les automobilistes. Qu’ils soient amenés à s’avancer un peu trop à un carrefour ne permettant pas une bonne visibilité, un nid-de-poule difficilement visible ou un marquage au sol rendu glissant par la pluie, ce sont là autant de facteurs associés à la route susceptibles de représenter un risque pour le conducteur comme pour les autres usagers.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

Les facteurs de prise de risque liés au véhicule

Le véhicule que conduit un usager de la route peut également représenter des risques d’accidents plus importants pour les automobilistes qui circulent à leur bord. Des pneus lisses, des liquides à un niveau inférieur au niveau recommandé ou bien encore un véhicule mal entretenu sont autant de comportements qui vont à l’encontre de la sécurité routière et qui augmentent les chances qu’un conducteur cause un accident au volant de sa voiture.

exemple de pneumatiques abimes

Les facteurs de prise de risque liés aux conditions de circulation

Enfin, les conditions de circulation pourront elles aussi avoir un impact plus ou moins important sur les prises de risques des conducteurs. En effet, certains usagers de la route qui se retrouveraient coincés dans des bouchons, par exemple, pourraient chercher à passer d’une file à une autre dès que celle-ci avance un peu afin de s’extirper au plus vite du trafic. Mais de nombreux changements de files fréquents peuvent représenter des risques notamment pour des deux-roues qui pourraient appliquer la circulation inter-files, si les conditions de circulation les y autorisent.