Tout savoir sur la sécurité routière primaire

Les actions de sécurité routière mises en œuvre par les autorités peuvent se diviser en trois formes de sécurité distinctes : la sécurité primaire; la sécurité secondaire et la sécurité tertiaire. L’objectif des actions de sécurité primaire est de réduire les risques qu'un accident de la route ne survienne.

AU SOMMAIRE :

Conductrice fermant les yeux devant un risque d'accident

La sécurité routière primaire : définition

La sécurité routière primaire est la forme de sécurité routière composée d’actions mises en œuvre afin de réduire les risques qu’un accident de la route ne se produise. La sécurité primaire intervient sur trois champs d’action distincts :

  • le conducteur
  • le véhicule
  • les infrastructures routières

Quels sont les objectifs de la sécurité routière primaire ?

L’objectif principal de la sécurité routière primaire est de réduire les risques qu’un accident de la route ne survienne en faisant évoluer les règles et les obligations associées aux conducteurs, aux véhicules et aux aménagements des voies afin de réduire les risques que des accidents de la route ne se produisent.

Les équipements et dispositifs associés à la sécurité active, par exemple, font partie de la sécurité primaire. Qu’il s’agisse de l’ABS, de l’ESP, de l’AFU ou d’autres, toutes ces aides actives à la conduite ont pour objectif de réduire les risques de perte de contrôle du véhicule, les sorties de route ou les collisions.

Cette forme de sécurité routière est extrêmement importante car elle permet de réduire les risques qu’un accident ne survienne en jouant sur plusieurs facteurs et c’est sur les actions de sécurité primaire que les gains en matière de sécurité routière ont été les plus importants.

Mannequin de crash test entoure d'airbags

Exemple d’actions appartenant à la sécurité routière primaire

La sécurité routière primaire peut concerner : 

  • le conducteur
  • le véhicule
  • la voirie

Les actions de sécurité primaire concernant le conducteur

Les autorités peuvent tout d’abord permettre une réduction des risques en matière d’accidentalité routière en revoyant la manière dont les automobilistes sont formés, dont ils sont sensibilisés aux risques routiers, ou encore dans la manière dont leur expérience et leur respect des règles du code de la route sont valorisés. En responsabilisant le conducteur, la sécurité routière responsabilise également sa manière de conduire.

Entraînement code de la route
Code de la route
À 4,99 € / an

Les actions de sécurité primaire concernant le véhicule

Les autorités peuvent également faire évoluer le véhicule et les différentes technologies que celui-ci embarque afin de réduire les risques qu’il provoque un accident de la route.

Les actions de sécurité primaire concernant les véhicules motorisés seront généralement liées à la réduction de la puissance de la voiture, à sa tenue de route ou au fonctionnement de son système de freinage. La plupart des actions de sécurité primaire associées aux voitures et aux autres types de véhicules motorisés sont également connues des usagers de la route sous le nom de sécurité active.

Automobiliste s'installant derriere son volant

Les actions de sécurité primaire concernant l’aménagement des voies de circulation

Enfin, le troisième champ d’action sur lequel la sécurité primaire va intervenir est lié aux infrastructures routières et à l’aménagement de la voirie. L’objectif de ces actions est donc d’installer des équipements et des dispositifs de sécurité, comme des feux tricolores, des ronds-points ou des terre-pleins, afin de réduire les risques que des accidents de la route ne se produisent sur les portions de routes concernées par ces aménagements.