Biche traversant une route

Pourquoi la chasse à courre représente-t-elle un danger sur les routes françaises ?

Cela fait plusieurs années que la chasse à courre est sujette à de nombreuses polémiques, mais le sujet a été relancé en janvier 2021 par l’association Ava France, qui lutte contre la chasse à courre qui empiète sur le réseau routier, afin d’éviter des accidents et pouvoir laisser les conducteurs circuler librement et sans contraintes.

Définition chasse à courre

La chasse à courre est une chasse lors de laquelle les chasseurs sont à cheval et chassent le gibier avec des chiens. Ils ne font pas l’usage d’armes à feu.

Une pratique ancestrale

La chasse à courre est une méthode de chasse qui existe depuis des siècles et qui était pratiquée avant le Moyen-Age. Cette technique consiste à poursuivre un animal sauvage comme un cerf, un sanglier, un chevreuil, un renard ou un lièvre, avec une meute de chiens. Les chiens chassent l’animal grâce à l’odeur de son passage. La chasse à courre serait une méthode de chasse “écologique”, car elle se pratique à cheval.  Néanmoins, pour déplacer un nombre phénoménal de chiens et de chevaux, il faut en général énormément de voitures, camionnettes, vans en tout genre. Ces mêmes véhicules posent souvent des problèmes aux usagers de la route car ils créent d’importants convois, bloquant certains accès. 

De plus, les chiens sont souvent laissés au bord de la route et traversent à n’importe quel moment, ce qui représente un grand danger pour les automobilistes. Les chasseurs à cheval s’approprient également les chemins piétons dans la forêt et gênent les passants. Ils circulent aussi sur certaines voies rapides, ce qui est extrêmement dangereux.

Souvent, le gibier pourchassé se retrouve à se cacher dans des habitations ou des gares alentour, ce qui perturbe la circulation des transports en commun et bouleverse l’équilibre de la forêt. En France, on compte environ 400 équipages de chasse à courre. Ils représentent 10000 pratiquants détenant 30000 chiens et 7000 chevaux dans 70 départements du territoire français. L’ironie du sort ? Le nombre de chasseurs n’a jamais été aussi élevé qu’au XXIème siècle

Des accidents qui se multiplient

Le non-respect du code de la route et des règles élémentaires de sécurité sont flagrants : les automobilistes, les animaux et les chasseurs sont mis en danger. De nombreux accidents ont lieu chaque année à la suite de traversées de chiens, d’animaux sauvages ou de chevaux qui forcent les conducteurs à réaliser des freinages d’urgence. Les riverains craignent une augmentation du nombre d’accidents de la route, si aucune mesure n’était mise en place. 26 accidents ont été relevés entre l’année 2019 et l’année 2020. La plupart du temps, les animaux traqués se retrouvent obligés de se replier sur les routes et heurtent de plein fouet les automobilistes. Les terrains privés sont très souvent traversés par les chiens, ce qui cause de lourds dégâts sur leur passage.