Recharge d'une voiture electrique rouge

Tout électrique : les risques selon les constructeurs automobiles

Les constructeurs automobiles français Renault et Stellantis ont alerté sur les risques du tout électrique qui semble représenter l’avenir du marché automobile.

Les constructeurs automobiles s’inquiètent du basculement vers le tout électrique

Si l’annonce de la fin de la commercialisation des véhicules neufs à moteur thermique et le passage au tout électrique représente une avancée majeure pour la lutte contre le réchauffement climatique, Renault Et Stellantis ont mis en avant les risques associés à un futur 100% électrique pour le secteur automobile.

Le premier de ces risques est lié à l’augmentation des tarifs de l’électricité pour les usagers devant recharger leur voiture sur une borne de recharge en dehors de leur domicile.

Un autre souci est lié à la pénurie des semi-conducteurs, dont les voitures électriques sont très friandes, ce qui représente plus de risques pour les industriels.

Un dernier élément problématique est lié à la construction des batteries des voitures électriques, qui nécessite d’importer des matières premières venant d’Asie.

Les coûts des véhicules électriques et la concurrence chinoise font partie des principaux freins à cette industrie

Pour le PDG de Stellantis, les voitures électriques représentent un important risque social, puisque dans l’état actuel des choses, les voitures électriques coûtent en moyenne 25% plus cher qu’une voiture thermique équivalente.

Une différence de tarif qui se trouve actuellement réduite par les aides à l’achat et bonus écologiques mis en place par le gouvernement, mais qui se réduisent chaque année et devraient finir à terme par disparaître.

Une difficulté qui risque encore de s’exacerber du fait de la virulence des constructeurs chinois de voitures électriques, qui s’avèrent beaucoup plus compétitifs que les constructeurs automobiles Européens, qui bénéficiaient d’avantages pour la fabrication de véhicules thermiques.