Radars sanctionnant les infractions au covoiturage

Battra-t-on un record d’amendes en 2023 ?

Le nombre de radars déployés en France devrait atteindre les 4 600 dispositifs actifs en 2023, ce qui pourrait permettre de battre un record du nombre de contraventions dressées, ce qui pourrait également permettre d’augmenter le volume d’amendes dressées durant l’ensemble de l’année 2023.

2023 : future année de tous les records pour les radars ?

L’année 2023 sera d’une importance certaine pour les radars routiers, puisqu’un total de 4 600 radars seront actifs sur le réseau routier français, en plus de 1 000 cabines leurres, après que de nouveaux dispositifs aient été installés et que certains radars anciens aient été remplacés. De plus, à partir de 2023, les collectivités locales pourront installer leurs propres dispositifs radars, ce qui continuera à faire augmenter leur nombre.

Or qui dit multiplication du nombre de radars sur le réseau routier dit également augmentation du nombre d’infractions relevées, et donc d’amendes que devront régler des usagers de la route. En 2021, ce ne sont pas moins de 40 millions d’amendes qui ont été émises en France, pour des recettes atteignant en moyenne 500 millions d’euros.

Des résultats sur la mortalité routière très insatisfaisants

Si le nombre de radars n’a fait qu’augmenter au fil des années, la mortalité routière ne diminue plus, alors qu’il s’agit de la mission première des radars, qui s’inscrivent dans une vision répressive de la sécurité routière adoptée par l’État. 

Cette vision a d’ailleurs été critiquée par la Cour des comptes, qui estime qu’il vaudrait mieux anticiper les manquements réalisés par les automobilistes afin de réduire les conséquences des accidents de la route grâce à des infrastructures plus sécuritaires.