Les dangers liés au manque de communication entre les usagers

Un usager de la route n’est jamais seul lorsqu’il circule le long d’une voie de circulation. C’est pour cette raison qu’il bénéficie d’un panel important d’outils et d’équipements lui permettant de communiquer aux autres conducteurs ses intentions, ainsi que la présence de certains dangers le long des routes. Mais encore faut-il que les conducteurs utilisent ces équipements à bon escient, car une mauvaise utilisation de ces éléments ou un oubli sont susceptibles de dégrader les conditions de circulation, pouvant même aller jusqu’à provoquer des collisions. 

AU SOMMAIRE :

Phare d'une automobile allume de nuit

Les dangers en cas d’oubli ou de la mauvaise utilisation des éléments lumineux

Lorsqu’ils circulent le long des routes, les automobilistes peuvent utiliser un certain nombre de leurs feux lumineux dans le but de communiquer avec les autres usagers de la route, que ce soit pour leur indiquer leurs intentions par le biais des clignotants, ou bien encore signaler la présence d’un danger grâce à des appels de phares.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Oubli ou mauvaise utilisation des clignotants

Les clignotants des automobiles et des autres véhicules motorisés sont les premiers et les principaux éléments de communication visuelle que les usagers de la route utilisent. Ils leur permettent d’indiquer clairement aux autres conducteurs leur intention de changer de direction, que ce soit pour tourner ou pour se déporter sur une autre voie.

En oubliant d’utiliser leurs clignotants ou en utilisant le mauvais clignotant, les conducteurs envoient aux autres usagers des signaux erronés, qui pourraient aller jusqu’à pousser un autre conducteur à se rabattre ou tourner en même temps que l’usager, ce qui pourrait provoquer une collision.

Usagers de la route utilisant leurs clignotants de nuit

Mauvaise utilisation des appels de phares

Il n’est pas rare que des automobilistes réalisent des appels de phares dans le but d’alerter les autres conducteurs de leur présence au niveau d’une intersection de nuit ou parfois de la présence de points de contrôle routiers. Cette pratique peut cependant s’avérer dangereuse. En cas de réalisation d’un appel de phares de nuit, les usagers peuvent être éblouis par le flash lumineux, ce qui peut entraîner des risques d’accident de la route. De même, si prévenir les autres automobilistes de la présence de policiers réalisant un contrôle routier peut sembler partir d’une bonne intention en incitant les autres conducteurs à faire preuve de prudence, il ne faut pas oublier que tous les contrôles routiers n’ont pas pour vocation de sanctionner des excès de vitesse. Des contrôles peuvent être mis en place afin de rechercher et d’appréhender des usagers au profil nettement plus dangereux et choisissant de prendre la route pour fuir après un braquage, un enlèvement, un vol de voiture, etc …

En prévenant ces usagers de la présence d’agents des forces de l’ordre le long de la voie, les conducteurs prennent le risque de réduire l’efficacité des actions déployées par les policiers ou les gendarmes.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Défaillance des feux de stop

Les feux de stop sont des signaux lumineux s’allumant automatiquement dès lors qu’un automobiliste pose le pied sur sa pédale de freins. La présence et le bon fonctionnement de ces feux sont donc essentiels pour permettre aux autres conducteurs de maintenir des intervalles de sécurité suffisants avec leur véhicule. En cas de défaillance des feux de stop, un automobiliste pourrait remarquer trop tard le ralentissement ou le freinage du véhicule qui le précède, ce qui pourrait alors se conclure par une collision.

Nombreux feux stop de vehicules actives dans un bouchon

Oubli ou mauvaise utilisation des feux de détresse

Les automobilistes doivent activer leurs feux de détresse dès lors qu’ils se retrouvent à la fin d’une file ininterrompue de véhicules, ou qu’ils subissent une panne nécessitant que leur véhicule soit totalement immobilisé. En cas d’oubli d’utilisation des feux de détresse, les usagers pourraient ne pas anticiper pleinement l’absence de mouvement de la part du véhicule, et provoquer une nouvelle fois un carambolage.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les dangers en cas d’oubli ou d'une mauvaise utilisation de l’avertisseur sonore

Comme pour les avertisseurs et éléments lumineux, l’avertisseur sonore d’un véhicule est, lui aussi, soumis à un certain nombre de règles. Ainsi, si certains usagers peuvent être tentés d’utiliser leur klaxon dès que la moindre contrariété survient le long des routes, l’usage de cet équipement est interdit en agglomération et de nuit, sauf en cas de danger immédiat.

En utilisant leur klaxon de manière inappropriée, les automobilistes prennent le risque de déstabiliser les autres conducteurs et d’augmenter leur stress durant des situations de conduite pouvant ne pas être elles-mêmes de tout repos, comme dans un embouteillage par exemple. 

Automobiliste utilisant son klaxon

Les dangers en cas d’oubli ou de mauvaise utilisation au niveau d’un carrefour à sens giratoire

S’il est un type d’intersection où il est véritablement essentiel de bien communiquer ses intentions, c’est très certainement au niveau d’un carrefour à sens giratoire. La bonne transmission d’informations de conduite correctes au bon moment est essentielle afin d’assurer une bonne fluidité de la circulation le long de ces intersections spécifiques. En oubliant d’activer son clignotant droit avant d’arriver à hauteur de sa sortie, un automobiliste peut changer de direction soudainement sans avertir l’usager qui était prêt à lui céder le passage, et qui aurait pu profiter de la manœuvre pour s’insérer. De même, si un conducteur commet l’erreur d’activer son clignotant droit au lieu de son clignotant gauche, l’usager qui aurait été tenu de lui céder le passage recevra une information erronée, et sera logiquement tenté de s’insérer devant l’autre conducteur.

Nos villes couvertes par la conduite :