Les feux de stop des véhicules

Les feux de stop sont des dispositifs de sécurité actifs obligatoires pour tous les véhicules à moteur. Leur mise en fonction permet d’alerter le conducteur qui suit un autre véhicule de l’utilisation d’une commande reliée au système de freinage : la pédale de frein. Ainsi, le conducteur pourra anticiper le ralentissement ou l’arrêt du véhicule qui se trouve devant lui. Voilà pourquoi, contrairement aux autres feux qui équipent les véhicules, les feux de stop des véhicules ne s’activent pas à l’aide d’une commande tierce. Compte tenu du fait qu’il s’agit d’équipements obligatoires, leur mauvais fonctionnement conduit systématiquement à une infraction au Code de la route, et donc à une sanction en cas de contrôle routier.

Tout savoir sur les feux de stop des véhicules

Au même titre que les feux clignotants, qui permettent d’avertir les autres usagers d’un changement de direction, les feux de stop de véhicules ont pour vocation d’indiquer les ralentissements, voire les arrêts. De fait, il est aisé de comprendre à quel point un mauvais fonctionnement de ces feux peut être lourd de conséquences. Le principal danger réside dans le risque d’entrer en collision à grande vitesse avec un autre véhicule.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Comment fonctionnent les feux de stop des véhicules ?

Sur les modèles de véhicules récents, la commande des feux-stops fonctionne par l’intermédiaire d’un système que l’on dit « multiplexé ». En effet, lorsqu’il est actionné, le contacteur envoie un signal électrique vers un boîtier de commande centralisé. Bien qu’il porte différentes appellations en fonction du constructeur, c’est ce boîtier qui a pour mission de commander l’allumage des feux-stops.

Cette évolution présente de nombreux avantages, dont le principal réside dans le fait de pouvoir transmettre le signal électrique à d’autres calculateurs grâce au contacteur. L’utilisation de ce signal par le boîtier central (BSI) permet, par exemple, d’activer automatiquement certains mécanismes de sécurité passive comme les feux de détresse.

Quelle est la différence entre les feux de stop et les autres feux des véhicules ?

Contrairement aux autres feux des véhicules, le fonctionnement des feux de stop n’est pas lié à l’activation d’une commande par le conducteur, mais par une action de conduite. En effet, alors qu’il faudra exercer abaisser ou relever la commande de clignotant, pour mettre en fonction les feux de stop, le conducteur devra utiliser la pédale de frein de son automobile.

Infractions et sanctions en cas d’absence de feux de stop

Au regard de l’article R313-7 du Code de la route, les véhicules terrestres à moteur doivent être équipés d’au moins 2 feux-stops. Cependant, les agents de police ainsi que les gendarmes peuvent sanctionner d’une contravention de 3e classe, un conducteur après avoir constaté un dysfonctionnement du 3e feu de stop. Lorsqu’aucun feu de stop ne fonctionne sur un véhicule, la sanction la plus courante est l’immobilisation. Aussi, pour que le véhicule puisse de nouveau circuler sur le réseau routier, il faudra que les forces de l’ordre constatent une correction de la panne durant un contrôle technique.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Si, dans la plupart des cas, les dysfonctionnements des feux de stop des véhicules sont liés à une ampoule défectueuse, d’autres pannes peuvent également survenir. La corrosion, par exemple, survient en présence d’infiltrations d’eau au niveau des différents points de contact électriques (platine, prise de masse). Ainsi, le propriétaire du véhicule devra procéder à un nettoyage minutieux pour résoudre la panne. Néanmoins, il arrive également que le contacteur de stop, qui se trouve généralement derrière la pédale de frein, soit endommagé. Dans ce cas, l’intervention d’un mécanicien est vivement conseillée pour effectuer, soit un nouveau réglage, soit pour procéder à un remplacement complet.

Nos villes couvertes par la conduite :