Contrairement au Code de la route, qui encadre la circulation des véhicules à moteur, le code de la rue prône une circulation apaisée entre tous les usagers. En France, le texte de référence qui a permis cette évolution de la réglementation routière est le décret n° 2008-754 du 30 juillet 2008. Celui-ci introduit, entre autres, de nouvelles notions comme la priorité des piétons sur les autres véhicules dans la zone de rencontre et sur les aires piétonnes. Pour résumer, on peut dire que de l'aménagement de zones de circulation particulières en agglomération, à la mise en place de nouvelles dispositions en faveur de certains usagers, les évolutions sont nombreuses.

C'est quoi le code de la rue ?

Le code de la rue a vu le jour en Belgique avant d'être introduit en France par les autorités soucieuses de faire évoluer le Code de la route afin que ses règles soient mieux adaptées aux déplacements urbains. Cette démarche devait en premier lieu permettre de renforcer la protection des usagers les plus vulnérables : les piétons et les cyclistes. Aussi, de nouveaux aménagements ont vu le jour afin d'offrir de meilleures conditions de partage de l'espace routier et donc, une cohabitation plus sereine.

Ce que dit le décret n° 2008-754 du 30 juillet 2008

C'est à partir d'un rapport du ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire, qui a été rédigé avec l'aide d'associations d'élus, de professionnels, et d'usagers, que ce décret portant diverses dispositions de sécurité routière a été mis en place. Cette mise à jour de plusieurs articles du Code de la route a nécessité plus de deux années de travail. Concrètement, elle vise à renforcer la sécurité des usagers vulnérables tout en faisant la promotion des modes de transport les moins polluants. Le décret 2010-1390 du 12 novembre 2010 a eu pour effet de renforcer les premières mesures, notamment en ce qui concerne le caractère prioritaire des piétons pour traverser la chaussée.

3 espaces de circulation particuliers

Grâce au code de la rue, 3 espaces de circulation particuliers peuvent être implantés dans les centres-villes  :

  1. L'aire piétonne qui permet aux usagers les plus vulnérables de disposer d'un espace de circulation qui leur est dédié de manière temporaire ou définitive. Le stationnement y est strictement interdit et seuls les véhicules nécessaires à la desserte interne ainsi que les vélos peuvent y circuler au pas.
  2. La zone 30 qui impose à tous les véhicules motorisés une allure réduite afin de faciliter les déplacements des piétons, mais également le double sens des cyclistes.
  3. Les zones de rencontre qui sont à mi-chemin entre l'aire piétonne, puisque les piétons y sont prioritaires sur tous, à l'exception des trams, et les cycles peuvent y circuler dans les deux sens, même lorsque la route est à sens unique. Par mesure de sécurité, la vitesse maximale qui y est autorisée est de 20 km / heure.
Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

De nouvelles dispositions en faveur de certains usagers

Pour faciliter la réalisation de ces aménagements urbains, de nouvelles dispositions ont été mises en place  :

  • La circulation en double-sens pour les cyclistes est à présent autorisée et généralisée,
  • Les personnes à mobilité réduite doivent pouvoir emprunter les zones de circulation en toute quiétude,
  • Avant la création d'une zone de rencontre ou une zone 30, un arrêté concernant la délimitation de la vitesse et un arrêté concernant les aménagements de la chaussée doivent être promulgués.

La mise en place progressive du code de la rue cache un triple objectif qui est pourtant au cœur des préoccupations actuelles. Tout d'abord, le retour du respect mutuel entre les acteurs qui circulent quotidiennement sur la voie publique. Ensuite, le renforcement de la sécurité routière qui doit permettre de diminuer le nombre d'accidents et de décès qui ont lieu chaque année sur le réseau routier français. Enfin, la valorisation des modes de transports les plus écologiques, au détriment des plus polluants, afin de permettre une réduction de la pollution atmosphérique dans les grandes agglomérations.

Nos villes couvertes par la conduite :