Utiliser les avertisseurs lumineux et sonores pour prévenir les autres usagers

Dès les premières heures de conduite, on apprend aux candidats au code de la route en 2018 qu’il est indispensable d’anticiper le comportement des autres usagers de la route, et qu'ils sont également tenus de communiquer aux autres usagers leurs intentions par le biais de signaux lumineux ou sonores. Cette habitude est primordiale pour permettre à tous les usagers de circuler en sécurité.

Reflet d'un appel de phare dans un retroviseur

Les avertissements lumineux et sonores

Chaque véhicule est doté d’équipements qui permettent d’émettre des avertissements lumineux et sonores afin que les conducteurs puissent communiquer rapidement diverses informations entre eux. Cela permet d’alerter les usagers qui circulent à proximité en cas de danger imminent, et même lorsque ce dernier est indiqué par la signalisation en place.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les clignotants et warnings

Les clignotants sont dotés d’ampoules qui clignotent lorsqu’elles sont actionnées par le conducteur depuis la commande qui se trouve à proximité du volant. Ces mouvements lumineux attirent le regard des autres usagers vers l’un des côtés de la route afin qu’ils puissent rapidement comprendre l’intention de l’usager. Ainsi, ils pourront anticiper la situation en adaptant leurs allures et leurs comportements. Quoi qu’il en soit, il est obligatoire d’utiliser les clignotants pour signaler un changement de direction, un dépassement, un changement de voie ou une insertion dans la circulation.

L’utilisation des feux de détresse, plus généralement appelés warnings répond à d’autres besoins. Ainsi, il faudra les actionner lorsqu’un ou plusieurs véhicules roulent à une vitesse réduite, car cela peut causer un ralentissement, voire un embouteillage, mais également en cas de panne sur la chaussée ou pour avertir d’un arrêt soudain du véhicule.

Photographie présentant les clignotants et les warnings.

Les feux

Au-delà de leur fonction première, celle de rendre l’espace de circulation visible au conducteur, les feux qui équipent un véhicule permettent également d’avertir les autres usagers.

Par exemple, les feux-Stops s’allument dès que le conducteur appuie sur la pédale de frein. Cela permet d’éviter les collisions à l’arrière du véhicule, même en cas de freinage brusque.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Lorsque l’on circule de nuit, grâce aux phares, il est possible d’avertir les autres conducteurs d’un danger en effectuant un appel rapide. Attention cependant à ne pas laisser l’éclairage sur cette position, car cela pourrait éblouir les autres conducteurs. Il est important de vérifier régulièrement les indicateurs qui sont situés sur le tableau de bord afin de vérifier que l’on utilise la bonne position des feux, au bon moment pour avertir les autres usagers.

🚦 Consultez la définition complète d'un appel de phare 🚦

En plus d’être dangereux, circuler avec des feux endommagés ou ne fonctionnant pas est une infraction au Code de la route. Il est conseillé d’avoir des ampoules de rechange dans son véhicule pour pouvoir facilement réaliser la réparation.

Les klaxons

Même si l’utilisation du klaxon est très répandue dans certaines agglomérations où les conducteurs expriment leur exaspération face à ceux qui n’avancent pas assez vite ou qui créent des ralentissements, cela ne correspond pas à une règle du Code de la route. En effet, utiliser le klaxon en ville et / ou la nuit est interdit, sauf en cas de danger immédiat. Par contre, lorsque l’on circule sur une route très sinueuse et étroite, il est conseillé de klaxonner pour avertir les autres usagers de sa présence, notamment à proximité d’un tunnel.

Photographie d'un panneau signifiant l'interdiction de klaxonner.

Les règles d’utilisation de ces avertisseurs lumineux et sonores pour avertir les autres usagers sont issues du Code de la route. Lorsqu’un conducteur choisit de commettre une infraction, il peut en cas de contrôle de la part des gendarmes ou de la police, être sanctionné par une contravention. Cette dernière sera généralement assortie d’une amende forfaitaire et d’un retrait de point, voire même d’une suspension ou d’un retrait du permis, qui tiendra compte du degré de dangerosité de la situation.

Nos villes couvertes par la conduite :