Les niches de sécurité des tunnels

Les règles de sécurité dans les tunnels ont été renforcées pour faire suite aux accidents de grande ampleur survenus ces dernières années. Parmi les nombreux aménagements routiers mis au service des usagers, on retrouve les niches de sécurité. Ces dernières doivent permettre au conducteur d’un véhicule de prévenir rapidement les services de secours en cas d’accident de la route ou d’incendie. Lors de leur conception, le facteur humain est systématiquement pris en compte afin de déterminer le type de niches de sécurité le plus adapté aux besoins des usagers. Dans tous les cas, la législation impose qu’un certain nombre d’équipements et systèmes soient disponibles aussi bien pour une utilisation standard que pour faire face aux urgences.

À quoi servent les niches de sécurité ?

Pour faire face aux mauvais fonctionnements des téléphones portables dans les tunnels, des niches de sécurité sont implantées à intervalle régulier à l’écart de la chaussée. Leur mission première est avant tout de permettre d’alerter les services de secours en cas d’accident de la route. Cependant, il est également possible de s’y rendre pour faire face à un incident. En effet, en plus de disposer systématiquement d’un poste d’appel d’urgence, les niches de sécurité mettent également à disposition des usagers au moins un extincteur. Dans des tunnels de forte envergure, on retrouve parfois même des lances à incendie, qui permettent de réaliser les premières actions pour se protéger des flammes.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

La prise en compte du facteur humain

Comment intégrer le facteur humain dans le processus de conception d’un tunnel ? Tout simplement en faisant en sorte d’informer efficacement les conducteurs sur la réglementation de la circulation à respecter et sur les équipements d’urgence disponibles en cas d’urgence. Pour cela, plusieurs dispositifs de signalisation sont implantés de façon visible tout au long du parcours, peu importe le sens de circulation, pour faciliter le parcours des différents usagers. Ainsi, même dans les situations d’urgence, il est possible de guider tous les occupants d’un ou plusieurs véhicules vers les issues de secours ou vers les équipements spécifiques.

Les différents types de niches de sécurité

En France, on recense 2 types de niches de sécurité, qui vont souvent de pair avec l’ancienneté du tunnel. Si pendant des années, les niches de sécurité prenaient la forme d’un simple coffret accroché au piédroit, peu à peu elles ont cédé leur place à des niches encastrées dans le piédroit et plus récemment à un local de dimension plus importante. Cela permet d’accueillir, par exemple tous les occupants d’une même automobile après une panne afin de limiter leur exposition sur la chaussée, qui conduirait à un risque élevé de collision avec un autre véhicule.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les équipements et systèmes mis à la disposition des usagers

Au-delà du poste téléphonique d’urgence et des équipements de sécurité, chaque niche dispose d’un système d’alimentation électrique qui permet de les faire fonctionner, même en cas de coupure de courant. De plus, il n’est pas rare de trouver un système de surveillance et de contrôle du trafic, ainsi qu’un système de détection dans les plus grands tunnels. Enfin, élément majeur souvent oublié par les conducteurs : le système d’éclairage  ! Ce dernier permet non seulement aux conducteurs d’évaluer les conditions de circulation, mais également de percevoir les éléments de signalisation.

Comme tous les équipements de sécurité que l’on retrouve dans les tunnels sur le réseau routier français, il est essentiel de n’utiliser les niches de sécurité que lorsque cela est nécessaire. Dans le cas contraire, les usagers s’exposent non seulement à des sanctions, mais ils devront également assumer la responsabilité dans le cas où leur comportement met en danger d’autres usagers.

Nos villes couvertes par la conduite :