Le fonctionnement d’un moteur hybride

Lorsque vient l’heure de choisir une nouvelle automobile, qu’elle soit neuve ou d'occasion, de plus en plus d’usagers de la route choisissent de se tourner vers des automobiles plus propres et respectueuses de l’environnement. Parmi les différents types de motorisations proposées aux usagers de la route, il est possible de lister les moteurs hybrides, comprenant à la fois une motorisation thermique et une motorisation électrique. Mais si ces véhicules, plus respectueux de l’environnement, ont de très nombreuses qualités, ils possèdent également un certain nombre de défauts.

Moteur de voiture hybride

Qu’est-ce qu’un moteur hybride ?

La motorisation hybride est une forme de motorisation présente dans certaines automobiles et dans d'autres types de véhicules, impliquant l’usage de deux formes d’énergies différentes (généralement de l'électricité et de l’essence) afin de propulser le véhicule. Le moteur d’un véhicule hybride comprend donc deux groupes motopropulseurs alimentés de manière différente, mais fonctionnant tous deux en synergie. Le premier de ces moteurs est un moteur thermique classique, alors que le second est un moteur électrique alimenté par des batteries ou par une pile à combustible en fonction des modèles.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Comment fonctionne un moteur hybride ?

Les possesseurs de l'examen du Code de la route doivent savoir qu'il existe actuellement deux formes de motorisation hybride permettant de faire fonctionner les automobiles : l’hybride série et l’hybride parallèle.

Qu’est-ce que l’hybride série ?

L’hybridation de série est une forme de fonctionnement des véhicules hybrides. Sur les véhicules bénéficiant de ce système, le moteur thermique n’est pas directement relié aux roues du véhicule, mais sert uniquement à recharger les batteries reliées au moteur électrique. Le moteur électrique est donc le seul servant, pour ces véhicules hybrides spécifiques, à appliquer une force motrice aux roues, et faisant ainsi avancer l’automobile.

Qu’est-ce que l’hybride parallèle ?

L’hybridation parallèle permet, quant à elle, de faire fonctionner les deux types de moteurs en fonction la vitesse que l’usager souhaite atteindre. En effet, grâce à ce type de motorisation hybride, le conducteur peut choisir de puiser dans les réserves du moteur électrique ou du moteur thermique pour faire avancer son véhicule. Ce choix de motorisation dépend généralement de la vitesse à laquelle l’usager doit circuler, le véhicule choisissant lui-même le moteur sollicité grâce à des calculateurs électroniques.

Moteur d'une automobile hybride

Avantages et inconvénients d’une motorisation hybride

Si les automobiles hybrides gagnent lentement mais sûrement en popularité, avec 13 439 véhicules hybrides rechargeables immatriculés en 2018 (soit 24,4% de plus que l’année précédente), c’est sans conteste grâce à leurs nombreuses qualités, qui leur permettent de lutter contre les véhicules thermiques. Cependant, tous ces véhicules ne sont pas dénués de défauts, qui peuvent refroidir les acheteurs potentiels.

Les avantages des automobiles hybrides

Les automobiles hybrides comportent de nombreux avantages, et ceci autant vis-à-vis des modèles électriques actuels que par rapport aux véhicules thermiques. En effet, grâce à leur double motorisation, les véhicules hybrides bénéficient d’une excellente autonomie. En effet, l'autonomie de certains de ces véhicules approche les 1000 km sans avoir besoin de se ravitailler, ce qui est encore impensable pour les automobiles entièrement électriques, dont seuls quelques modèles parmi les plus performants disponibles en 2019 atteignent les 600 km d’autonomie. De même, grâce à leur motorisation électrique, l’impact des véhicules hybrides sur l’environnement reste nettement moins important que celui des véhicules uniquement thermiques.  

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les inconvénients des automobiles hybrides

Parmi les différents inconvénients que l’on peut trouver aux véhicules hybrides, le premier généralement mis en avant est le prix. En effet, si ces véhicules sont généralement plus chers que leurs équivalents thermiques, ils ne permettent plus de bénéficier du bonus écologique proposé par l’État. En effet, depuis le 1er janvier 2018, seuls les automobilistes souhaitant acquérir un véhicule électrique neuf (ou choisissant une location longue durée) peuvent bénéficier du bonus écologique.

C’est également au niveau de leur poids que les automobiles hybrides sont généralement perdantes face aux autres véhicules, car l’ajout d’un second moteur et des pièces qu’il comprend se fait obligatoirement ressentir. Enfin, les véhicules hybrides rejettent moins de pollution, notamment lors de trajets locaux, l’empreinte écologique relevée lors de la fabrication de ces véhicules est nettement supérieure à celle relevée dans le cadre de la fabrication des véhicules thermiques, ce qui noircit forcément le tableau de l’image écologique de ces automobiles.

Nos villes couvertes par la conduite :