Tout savoir sur l’assurance auto collaborative

Si tous les automobilistes doivent être assurés pour pouvoir circuler le long du réseau routier de toute la France, tous les conducteurs ne se satisfont pas forcément des garanties d’assurance auto proposées par les assureurs traditionnels. Ces usagers de la route peuvent alors se regrouper lors de la signature de leur contrat afin de bénéficier de meilleures protections ou de réductions sur leur couverture.

AU SOMMAIRE :

Homme signant un contrat d'assurance auto

L’assurance auto collaborative : définition

Les assurances collaboratives sont des formes de contrats d’assurance auto spécifiques permettant à des usagers de la route de se regrouper entre assurés aux besoins et aux valeurs proches et de mettre en commun les risques qu’ils représentent pour les assureurs afin de se couvrir mutuellement. Les assurés peuvent ainsi bénéficier de tarifs avantageux sur leur contrat d’assurance auto.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Comment fonctionnent les assurances auto collaboratives ?

Il existe trois formes d’assurance auto collaboratives principales au fonctionnement différent : l’achat groupé, la micro-mutuelle et l’autoassurance.

L’achat groupé d’assurances auto

Comme dans le cadre de l’acquisition de nombreux types de biens ou de services, il est possible de réaliser des économies sur son assurance auto en regroupant une communauté d’assuré, recherchant souvent une couverture spécifique qui leur serait refusée si ces assurés avaient négocié seuls. En se regroupant, ces futurs assurés peuvent ainsi mieux négocier leurs garanties, le tout à un tarif généralement plus intéressant que celui proposé aux assurés choisissant seuls leur contrat d’assurance auto.

Classeurs contenant papiers lies a des assurances auto

Les micro-mutuelles des assurances auto

La micro-mutuelle est une forme d’assurance auto très spécifique puisqu’elle permet de bénéficier d’un côté d’une assurance collaborative, et de l’autre d’une garantie d’assurance auto traditionnelle.

L’idée derrière les micro-mutuelles tient d’abord dans le fait de regrouper une communauté suffisamment importante, souvent une centaine d’assurés. Ceux-ci devront verser une cotisation pour faire assurer leur véhicule. Mais la spécificité de cette forme d’assurance tient dans la façon dont les cotisations sont réparties. En effet, chaque cotisation versée dans le cadre d’une micro-mutuelle est divisée en deux :

  • 80% de la cotisation viendra rejoindre un fonds de garantie destiné à couvrir les frais engendrés par les petits sinistres, qui sont souvent des risques mal couverts par les assureurs traditionnels
  • 20% de la cotisation servira à souscrire une couverture proposée par un assureur traditionnel et couvrant uniquement les dommages importants et qui engendreront des dépenses elles aussi plus importantes

Les autoassurances

La troisième catégorie d’assurance collaborative existante est l’autoassurance, qui permet à un assuré de supprimer les intermédiaires afin de s'auto-assurer. Chaque assuré doit verser une cotisation calculée par un algorithme en fonction de la valeur du bien à assurer ou la couverture choisie. Néanmoins, ce type d’assurance collaborative reste cantonné aux petits sinistres et semble avoir des difficultés à attirer de nouveaux assurés.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Quels sont les avantages de l’assurance auto collaborative ?

Le premier avantage des assurances collaboratives tient dans le fait qu’elles sont spécifiquement axées autour d’une meilleure prise en charge des évènements passants généralement à la trappe chez les assureurs traditionnels, comme les petits sinistres.

Un second avantage lié aux assurances collaboratives vient de la communauté qui se crée autour de la collaboration entre des assurés qui se ressemblent et qui partagent des besoins ou représentent des risques équivalents.

Mais le grand avantage des assurances auto collaboratives est pécunier puisqu’en fonction de l’assurance collaborative choisie, l’assuré peut s’attendre à bénéficier de réductions importantes au moment de la signature du contrat, ou bien encore de récupérer jusqu’à 25% de leur cotisation si peu d’accidents ont été causés ou peu de risques véritablement couverts.