Les différences entre franchise relative, absolue, proportionnelle et annuelle

Lorsque vient le temps de signer un contrat d’assurance auto, un assureur peut proposer différentes formules comprenant certains types de franchises entre franchise relative, franchise absolue, franchise proportionnelle ou franchise annuelle.

Mais avant de signer le contrat d’assurance auto qui leur est proposé par leur assureur, les conducteurs doivent connaître quelles sont les différences entre ces franchises afin de choisir la formule d’assurance auto qui leur convient le plus.

AU SOMMAIRE :

Voiture miniature retournee devant des pieces de monnaie

Qu’est-ce que la franchise relative ?

Aussi nommée “franchise simple”, la franchise relative est une forme de franchise des assurances auto qui n’indemnisera pas l’assuré sujet à un sinistre suite auquel le montant des réparations est inférieur à celui de la franchise elle-même.

Si suite à un sinistre survenu sur une voiture dont la garantie est régie par une franchise relative de 150 euros et si le montant des réparations prévu par un garagiste est de 100 euros, alors l’usager de la route ne sera pas indemnisé. Il devra alors régler lui-même les frais associés aux réparations.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Qu’est-ce que la franchise absolue ?

La franchise absolue, quant à elle, est une forme de franchise des contrats d’assurance auto qui sera toujours déduite quel que soit le montant des réparations engendrées par le sinistre. Si le montant du préjudice est inférieur au prix de la franchise absolue, alors l’assuré ne recevra aucune indemnisation. À l’inverse, si le prix de l’indemnisation dépasse celui de la franchise, alors l’assuré recevra le montant défini suite au passage de l’expert duquel sera soustrait le prix de la franchise.

Ainsi, si le montant de la franchise prévue au contrat d’assurance auto est, par exemple, de 200 euros et que suite à un sinistre 450 euros de dépenses seront nécessaires pour remettre le véhicule en état, alors le conducteur recevra une compensation de 250 euros. Cette indemnisation correspond aux 450 euros prévus pour les dépenses moins les 200 euros de la franchise.

Prix d'une assurance auto

Qu’est-ce que la franchise proportionnelle ?

La franchise proportionnelle, quant à elle, est une forme de franchise dont le montant change en fonction de celui du préjudice subi par le véhicule. Ce type de franchise d’assurance auto s’articule autour d’un pourcentage du prix des réparations prévu dans le contrat d’assurance, encadré par un montant minimal et un montant maximal.

Par exemple, si l’usager a signé un contrat d’assurance auto comprenant une franchise proportionnelle à 10% avec un tarif minimal de 200 euros et un montant maximum de 500 euros, alors le conducteur sera soumis à une franchise :

  • de 200 € si les 10% de l’indemnisation représentent une somme inférieure à 200 euros (ex : pour un sinistre coûtant 1800 €, le pourcentage prévu ne représentera que 180 euros, soit 20 € de moins que le montant minimum prévu par le contrat
  • de 500 € si les 10% de l’indemnisation dépassent les 500 euros prévus au contrat (ex : pour un sinistre coûtant 6 000 €, le montant de la franchise devrait être de 600 €. Cependant, puisque le tarif maximum prévu par l’assurance auto est de 500 €, alors l’usager verra 500 euros être soustraits du prix prévu pour permettre la remise en état de sa voiture

Enfin, si le pourcentage prévu au contrat se matérialise par une somme comprise entre les prix minimum et maximum indiqués au contrat, alors le conducteur verra cette somme être soustraite du montant prévu pour l’indemniser. Ainsi, en cas de préjudice d’un prix de 4 500 euros, la franchise retenue sera de 450 € puisqu’elle est comprise entre le montant minimum de 200 € et le tarif maximum de 500 euros. L'usager devra alors payer une franchise de 450 €.

Voiture tirelire
L'assurance auto jeune conducteur
simple et pas chère.

Qu’est-ce que la franchise annuelle ?

Enfin, les contrats d’assurance auto proposés par un assureur peuvent comporter une franchise annuelle, dont le prix est fixé à la signature du devis. Dans le cas d’une franchise d’assurance auto annuelle, le conducteur ne recevra une indemnisation suite à un sinistre qu’à partir du moment où le montant cumulé des dommages subis par le véhicule sur une période donnée (souvent une année) dépasse celui de la franchise annuelle. Ainsi, si un conducteur signe un contrat d’assurance comportant une franchise annuelle de 1500 €, alors il ne sera indemnisé qu’à partir du 1501ème euro qui devra être dépensé dans la remise en état du véhicule assuré. Enfin, il existe également certaines formes d'assurance auto sans franchise, pour lesquelles le conducteur n'aura pas à verser de franchise si son véhicule devait faire l'objet de réparations.