Les ouvrages d’art pouvant être rencontrés sur les routes

Les ouvrages d’art, dont la fonction dépend étroitement du type de routes auquel ils sont liés, sont des aménagements routiers de taille imposante. Leur réalisation peut notamment permettre aux usagers de la route de franchir un obstacle entre deux voies, ou bien encore d’être protégés contre certains risques naturels. En fonction de leur taille et de leur surface, il est possible de distinguer les ouvrages d’art routiers non courants des ouvrages d’art courants.

Tout savoir sur les ouvrages d’art

Le terme “ouvrage d’art” est utilisé pour faire référence à ces importantes constructions dont la conception et la fabrication nécessitent non seulement des compétences issues de l’expérience, mais également une haute formation théorique. Cela fait écho aux connaissances qui constituent l’activité de génie civil que l’on a longtemps appelé « art de l’ingénieur », puis depuis quelques années plus couramment « ingénierie ». Il existe aussi bien des ouvrages d’art dédiés aux réseaux ferroviaires et aux voies maritimes, que des ouvrages d’art pouvant être rencontrés le long des voies de circulation. Enfin, il est possible d’en distinguer trois natures d’ouvrages d’art, dépendant du milieu au sein duquel ils sont conçus : terrestres, maritimes et de montagne.

En France, ces ouvrages spéciaux ont connu un essor sans précédent au cours du 19e siècle grâce au développement des réseaux de transports terrestres. Leur construction a permis de contourner les obstacles naturels, et donc de réduire la durée du trajet des usagers.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Quelle est leur fonction sur les routes ?

C’est la fonction de la voie de circulation sur laquelle il intervient qui détermine généralement celle d’un ouvrage d’art. De fait, on distingue les ouvrages d’art routier, qui supportent les routes, des ouvrages d’art autoroutiers qui supportent aussi bien une voie principale qu’une bretelle de raccordement sur une autoroute.

Par application de cette même logique, on peut facilement conclure qu’un ouvrage d’art ferroviaire supporte une voie de chemin de fer.

Les familles d’ouvrages d’art

Les ouvrages d’art pouvant être rencontrés sur les routes peuvent être classés en deux familles  :

  • les ouvrages d’art rattachés à une ou plusieurs voies de circulation, qui permettent de franchir un obstacle positionné entre deux voies, comme le sont les ponts, les viaducs, les tunnels, ...
  • les ouvrages d’art destinés à protéger les usagers contre l’action de la terre ou de l’eau tels que les murs de soutènement, les brise-lames dans le cas des risques naturels terrestres et les barrages ainsi que les digues pour contrer les risques naturels liés à l’eau.

Comment distinguer les ouvrages d’art routiers/autoroutiers non courants et courants  ?

Lorsqu’il est question du domaine routier français, c’est la circulaire du 5 mai 1994 qui définit les caractéristiques des ouvrages d’art non courant. Ainsi, sont considérés comme étant des ouvrages non courants  :

  • les ponts dont l’une des travées dispose de plus de 40 mètres de portée
  • les ponts dont l’un des tabliers est doté d’une surface totale qui dépasse 1 200 mètres carrés
  • les murs dont la hauteur est supérieure à 9 mètres
  • les tranchées couvertes ou semi-couvertes dont la longueur est de plus de 300 mètres

Enfin, en dehors des tunnels, qui sont creusés ou immergés, ainsi que des ponts mobiles ou encore des ponts-canaux qui n’ont pas besoin de respecter l’un de ces critères pour être classés comme non-courants, tous les autres ouvrages d’art sont courants.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Le Viaduc de Millau est sans doute l’ouvrage d’art routier le plus célèbre de France. Si la phase de conception a nécessité 13 années de réflexion et de concertation, la fabrication de ce pont à haubans a demandé 3 ans. Tout cela a permis de faire gagner quasiment une demi-heure de parcours aux usagers de la route, lorsque la circulation est fluide, à la moyenne des 12 700 véhicules qui l’empruntent chaque jour.

Nos villes couvertes par la conduite :