Les mémoriaux des bords de route

Peu importe la forme qu’ils prennent, les mémoriaux des bords de la route indiquent tous un funeste dessein. Bien que la législation française ne les autorise pas, l’ensemble des parties prenantes gérant le réseau routier les tolèrent généralement, par respect pour les victimes d’accidents de la route. Par ailleurs, ces petits aménagements des routes ont largement inspiré l’opération de sécurité routière, qui avait été menée par les préfectures, durant laquelle des silhouettes noires avaient été positionnées sur le bas-côté après un accident de la route. En présence de ces petits monuments, chaque conducteur devra prendre de conscience du risque routier, sans pour autant réduire brutalement l’allure de son véhicule.

Rendre hommage aux victimes de la route, une solution pour alerter les usagers ?

Chaque année en France, des milliers d’usagers perdent la vie dans un accident de la route à proximité de leur domicile. La peine de leur entourage est immense et il n’est pas rare qu’elle soit matérialisée par un mémorial de bord de route. Au-delà de la nécessité d’ériger un moment pour pouvoir faire leur deuil, de nombreuses familles évoquent aussi le besoin d’alerter les conducteurs de la présence d’un danger. Un virage trop serré, une visibilité réduite ou encore une chicane mal placée, sont des aménagements routiers complexes, qui sont connus de tous, et pourtant particulièrement accidentogènes...

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Ce que dit la réglementation routière française

En France, si l’on se base uniquement sur la réglementation routière, il est formellement interdit aux usagers d’aménager eux-même la route. Pourtant, les mémoriaux des bords de route sont tolérés par respect pour l’entourage de celles et ceux qui ont perdu la vie dans des circonstances tragiques. Cependant, leur implantation ne doit en aucun cas engendrer une gêne pour les usagers de la route. En effet, si ces petits monuments se transforment en obstacles, la Direction interdépartementale des routes (DIR), qui est en charge de la zone, peut décider de demander à ses agents d’intervenir sur le terrain pour déplacer ou retirer le mémorial.

Pourquoi ces petits monuments sont-ils tolérés ?

Difficile pour les agents de la voirie de rester insensible face à des témoignages de tristesse. Pourtant, ils sont parfaitement en droit d’intervenir pour retirer des mémoriaux des bords de route. De manière générale, les coordonnateurs agissant au quotidien pour la sécurité routière estiment que de tels dispositifs placés en bord de route, jouent le même rôle que les silhouettes noires qui ont été installées par la préfecture dans le cadre d’opération de prévention des risques routiers.

Quel comportement adopter en présence d’un mémorial de bord de route ?

Même si la plupart des conducteurs ont tendance à ralentir afin de regarder les mémoriaux des bords de route, ce comportement est plutôt à bannir. En effet, il a pour conséquence d’engendrer des ralentissements lorsque le flux routier est important. De plus, il est vivement conseillé de ne pas s’arrêter afin de prendre des photos à l’aide de son smartphone, ou encore pour déposer des fleurs, car les lieux d’un accident sont souvent des portions de route particulièrement dangereuses. Enfin, dans le cas où des usagers de la route seraient incommodés par la présence d’un mémorial, il n’a en aucun cas le droit de le détruire ou de détériorer.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Il est également possible de croiser des mémoriaux des bords de route dans d’autres pays que la France. Quel que soit leur nom, ces petits monuments à la mémoire des victimes d’accidents de la route sont également érigés sous différents formats en Europe, en Australie et même en Asie. Depuis quelques années, des « ghost bike » rendent hommage aux cyclistes ayant succombé à une collision avec un véhicule à moteur. Peints en blanc, on y retrouve généralement le message suivant « Cyclist struck here » apposé sur une affichette.