Les différents types de ralentisseurs

Dans le langage commun, le terme de “ralentisseurs” désigne habituellement, lors de l'apprentissage du Code de la route 2019, des aménagements de la chaussée nécessitant une ou plusieurs surélévations, comme les dos-d’âne ou encore les ralentisseurs trapézoïdaux. Pourtant, il existe de nombreux dispositifs d’aménagements qui agissent en tant que ralentisseurs afin d’imposer une modération de la vitesse aux usagers de la route.

À quoi servent les ralentisseurs ?

Si la fonction première des ralentisseurs est de réduire la vitesse des véhicules qui circulent sur la chaussée, leur objectif est avant tout lié à la sécurité routière. En effet, depuis leur mise en place sur les routes, les dispositifs composés de ralentisseurs et de panneaux de signalisation ont permis de réduire le nombre d’accidents corporels mortels entre véhicules motorisés, piétons et cyclistes.
De plus, le risque pour un piéton d’être tué lors d’une collision, alors qu’il traverse une voie, est de 80 % lorsque la vitesse d’impact est de 50 km/h, alors qu’il n’est plus que de 10 % lorsque la vitesse d’impact est 30 km/h.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les types de ralentisseurs

Il existe plusieurs types de ralentisseurs qui se distinguent en fonction de leur forme, de leur taille et de la manière dont ils sont implantés sur la chaussée. Les ralentisseurs sont signalés par des panneaux de signalisation afin que les conducteurs puissent les anticiper.
Parmi ces ralentisseurs, il est possible de retrouver :

Le dos d’âne

Le ralentisseur de type dos d’âne est le plus ancien des ralentisseurs implantés sur les routes. Dans le langage populaire, il a longtemps été appelé “gendarme couché”. Il est facilement identifiable grâce à son plateau qui est surélevé, mais également parce qu’il est régulièrement accompagné de panneaux de signalisation.
En France, contrairement aux ralentisseurs de type trapézoïdal, qui en comportent obligatoirement un, il est interdit de mettre en place un passage piétons dessus. De ce fait, ce dernier est souvent positionné 20 m après le dos d’âne, par exemple.

🚦 Consultez la définition complète du dos d'âne 🚦

Le coussin

Aussi connu sous l’appellation de coussin berlinois, le coussin est un ralentisseur très récent dont la forme spéciale le distingue facilement du dos d’âne classique. En effet, il s’agit d'une plaque carrée surélevée, de couleur blanche, dotée de 4 bords obliques. Il oblige le conducteur à ralentir à 30 km/h afin que les roues droites et gauches montent dessus. Les camions et les bus peuvent, sans trop de difficultés, l’éviter grâce à leurs gabarits respectifs.
Pour les conducteurs de deux-roues, ce type de ralentisseur est particulièrement dangereux, notamment par temps de pluie. En effet, en fonction des matériaux utilisés, l’adhérence n’est pas optimale et elle donne régulièrement lieu à des glissades dont les dommages sont plus ou moins graves.

La bande sonore

Comme son nom l’indique, la bande sonore est un ralentisseur qui est positionné perpendiculairement à la voie. Très répandue sur l’autoroute, sa particularité est d’émettre un bruit, à chacun des passages de roue d’un véhicule. Aux abords d’un péage, on les retrouve par groupe successif de 3 à 6. Elles ont pour but de faire ralentir les conducteurs.

Le créneau

Ce ralentisseur a la particularité de prendre la forme d’une déformation volontaire du tracé de la route. Régulièrement positionné aux abords des écoles, en remplacement d’une ligne droite, il permet d’augmenter la sécurité sans inconfort pour les conducteurs, qui n’auront pas d’autre possibilité que de ralentir pour suivre le tracé de la route.

La chicane

Il s’agit d’une variante du créneau, qui est formée par des avancées de trottoir alternativement à droite et à gauche dont la distance de séparation est d’environ 40 m.

La courbe serrée

Comme le créneau, la courbe serrée est une autre déformation volontaire de la route. Elle est positionnée aux abords des carrefours pour obliger l’automobiliste à ralentir afin de ne pas subir les effets de la force centrifuge.

🚦 Consultez la définition complète de la force centrifuge 🚦

L’écluse

Il s’agit d’une réduction volontaire de la largeur de la chaussée dotée d’avancées du trottoir de chaque côté. De ce fait, lorsqu’un véhicule peut passer, celui venant du sens opposé doit attendre. Ce ralentisseur peut être accompagné de pistes latérales dédiées aux cyclistes pour leur éviter d’avoir à emprunter la chaussée centrale et limiter les risques d’accident.

les panneaux de danger partie 1

Au-delà de ces ralentisseurs physiques, les panneaux de signalisation tels que les priorités à droite, les triangle de “cédez-le-passage” ainsi que les feux tricolores agissent également sur l’allure des usagers. On peut ainsi dire qu’ils agissent comme des ralentisseurs, en incitant les conducteurs à réduire leur vitesse pour mieux anticiper leur environnement de conduite.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

L’implantation de ralentisseurs en agglomération

Les ralentisseurs de type trapézoïdal ne peuvent être implantés qu’en agglomération, entre les panneaux d’entrée et de sortie d’une commune, sur des aires de service et sur des chemins forestiers. Ils sont interdits sur les voies supportant un trafic de plus de 3 000 véhicules par jour, comme les autoroutes, et sur celles empruntées par des bus ou desservant des centres de secours.
Moins contraignants en terme d'aménagement et de conditions de circulation, les ralentisseurs tels que les coussins et les plateaux peuvent être utilisés sur des voies supportant des trafics importants de poids lourds et ils sont adaptés à la circulation des transports en commun.

Usagers de la route et ralentisseurs

La mise en place de pistes cyclables alternatives, en parallèle de la chaussée, est une réponse régulièrement apportée par les urbanistes de la voirie pour faire face à l’inconfort des cyclistes face aux ralentisseurs. De plus, de nombreux professionnels s’accordent à dire que la circulation des engins agricoles et poids lourds n’est pas facilitée par ces aménagements, car ils ne tiennent pas toujours compte du gabarit de ces véhicules professionnels. Enfin, lorsqu’ils sont implantés en agglomération, à proximité d’habitation, les ralentisseurs génèrent des nuisances sonores importantes, qui peuvent déranger les riverains.

Lorsqu’ils sont abordés à trop grande vitesse, les ralentisseurs peuvent se révéler être de véritables sources d’accident grave, notamment pour les conducteurs circulant dans un véhicule doté d’amortisseurs en mauvais état ou mal entretenus. Comme tous les éléments mécaniques, ils doivent être régulièrement contrôlés, réparés et maintenus en bon état de fonctionnement pour éviter les pannes. Le non-respect d’une consigne liée à un panneau de ralentissement, voire d’arrêt, peut entraîner une verbalisation.

Nos villes couvertes par la conduite :