Le double sens cyclable

Contrairement aux idées reçues, de nombreuses études ont permis de démontrer que les doubles sens cyclables sont des aménagements de routes très sûrs, même lorsqu'ils sont implantés dans les rues les plus étroites. Tout droit issus du code de la rue, les doubles sens cyclables ont été mis en place afin d’améliorer les conditions de circulation des cyclistes.

Un sens est réservé aux cyclistes

Si l’on devait décrire le fonctionnement d’un double sens cyclable, on pourrait dire qu’il s’agit d’une voie de circulation à double sens dont l’un des sens est exclusivement réservé aux cyclistes. Ainsi, les autos, les camions, les scooters ou encore les autobus ne peuvent, quant à eux, y circuler que dans un sens. Cet aménagement est tout droit issu du code de la rue et a pour vocation de faciliter et de sécuriser les déplacements des cyclistes au sein des agglomérations. Cette sécurisation des déplacements des cyclistes passe par l’amélioration de la visibilité réciproque des usagers, ce qui limite les risques de collision frontale, mais également par la diminution des risques liés à l’exposition des cyclistes aux ouvertures intempestives de portière.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Ce que dit le Code de la route

Pour accompagner au mieux l’arrivée de ce nouveau type d’aménagements routiers, l’article R110-2 du code de la route a été modifié par le décret n° 2010-1390 du 12 novembre 2010 — art. 2. Cela a permis de faire apparaître la mention suivante : « Toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l’ensemble de la zone est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable. » Cette dernière disposition concerne principalement les zones de rencontre ainsi que les zones 30 et elle est entrée en vigueur le 12 novembre 2010.

Quelle signalisation pour le double sens cyclable ?

En France, le double sens cyclable dispose d’une signalisation particulière qui intègre des éléments appartenant à la fois à la signalisation horizontale et verticale :

  • un panneau d’indication à fond bleu à l’entrée de la rue en sens unique signalant la possibilité de croiser des cyclistes à double sens
  • un panneau de sens interdit à l’entrée du double sens cyclable accompagné d'un panonceau "sauf cycliste"
  • un panneau d’indication à fond bleu (facultatif) de présignalisation indiquant les voies affectées à chaque sens de circulation sur la chaussée abordée
  • un marquage au sol, qui prend la forme d’une bande en pointillés, permettant de définir la largeur limite de la voie réservée aux cycles
  • un marquage au sol, qui prend la forme d’un pictogramme représentant un vélo accompagné d’une flèche indiquant le sens de circulation, est apposé sur la voie réservée aux cycles

Comment ce nouvel aménagement issu du code de la rue impacte les autres usagers  ?

Pour les véhicules terrestres à moteur, la mise en place d’un double sens cyclable, dans une rue à sens unique engendre une réduction significative de la vitesse qui était précédemment autorisée. Les piétons devront, quant à eux, bien penser à regarder dans les deux sens de circulation avant de traverser les voies. Enfin, au même titre que pour les voies de bus, il est formellement interdit d’arrêter ou de stationner un véhicule sur cette voie réservée, car cela pourrait mettre en danger les cyclistes.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Comme son nom l’indique, le double sens cyclable ne s’adresse qu’aux usagers circulant sur un cycle non motorisé. Aussi, si le conducteur d’un véhicule terrestre à moteur tente de parcourir une rue à contresens, il commet une infraction au Code de la route. Le contrevenant se verra sanctionné par une contravention de 4e classe qui prend la forme d’une amende forfaitaire d’un montant de 135 euros et elle peut être aussi bien majorée que minorée, mais également d’un retrait de 4 points sur le permis de conduire. Pour les cas les plus graves, une peine complémentaire prenant la forme d’une suspension de permis pendant 3 ans peut être prononcée.

Nos villes couvertes par la conduite :