Quelles différences entre présignalisation de sélection et signalisation de position ?

Avec les nombreux éléments de signalisation qui sont implantés sur le réseau routier en France, et dont certains peuvent prendre des formes différentes de celles rencontrées quotidiennement, il n’est pas toujours aisé pour les usagers de la route de bien comprendre les indications transmises par la signalisation routière. Par exemple, il n’est pas toujours évident de comprendre la différence entre présignalisation de sélection et signalisation de position. Pourtant, la mission des différents éléments de signalisation qui les composent n’est pas la même. Dans le cas premier des cas, les panneaux permettront aux conducteurs de prendre une décision alors que dans le deuxième, il s’agira de confirmer qu’ils prennent la bonne direction. Seule la présignalisation de signalisation de position joue un rôle à mi-chemin entre ces deux notions.

Panneau de présignalisation de direction

L’un permet de prendre une décision, l’autre de suivre une direction

Depuis quelques années, la plupart des conducteurs utilisent un GPS afin de suivre un itinéraire précis. Néanmoins, il arrive que, dans certaines situations, ce type d’assistance électronique à la conduite ne suffise pas. En France, certaines routes n’ont pas encore été cartographiées alors que leurs aménagements ont subi d’importants changements. Si pour les éléments de signalisation, ils doivent impérativement être changés et remplacés, il n’existe aucune obligation légale liée aux données GPS. Ainsi, pour arriver à destination, la présignalisation de sélection ainsi que la signalisation de position restent de précieux alliés. Mais attention à ne pas les confondre, car il existe bel et bien une différence entre ces deux catégories d’éléments de signalisation, et il vaut mieux le savoir avoir de prendre la route.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

La présignalisation de sélection

Comme son nom l’indique, la présignalisation de sélection permet d’indiquer aux conducteurs de véhicules terrestres à moteur les différentes options qui s’offrent à eux. Ensuite, chacun pourra prendre la décision qui s’impose afin de poursuivre son itinéraire en toute sérénité. Qu’il s’agisse d’une bretelle de sortie, d’un carrefour giratoire, d’une ou plusieurs directions, de péages ou encore d’un village étape ainsi que d’aire de repos, leur implantation est réalisée en amont du point d’échange, sur le côté droit de la chaussée.

La signalisation de position

Contrairement à la présignalisation de sélection, la signalisation de position intervient une fois que les usagers ont pris une décision. Celle-ci est toujours implantée après la zone où le conducteur aura effectué une manœuvre afin de suivre une direction plutôt qu’une autre. Alors qu’il en existait plusieurs variantes en 1946, depuis 1982, seuls trois panneaux à flèches seulement sont toujours utilisés sur les routes françaises. Ils sont codifiés D21a, D21b et D29, mais leur composition, leur taille, la couleur du fond et des caractères y varient selon des règles bien précises. Dans tous les cas, l’un des côtés de ces panneaux se termine en forme de flèche et ils sont accompagnés d’un cartouche séparé.

Cas particulier  : la présignalisation de signalisation de position

Parmi les nombreux éléments qui composent la présignalisation, le panneau codifié D43 remplit une mission très particulière. En effet, celui-ci est implanté à 3 secondes environ en amont du point où l’usager effectue sa manœuvre. Cela permet d’assurer une certaine continuité avec le ou les panneaux de signalisation de position qui le précédent. Lorsqu’il existe plusieurs directions à indiquer, ce panneau de présignalisation de sélection est décliné en plusieurs ensembles pour faciliter la compréhension des conducteurs. Dans ce cas, les mentions sont positionnées, du haut vers le bas, par ordre d’importance.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Si, en dépit des indications fournies par la signalisation, il arrive parfois aux conducteurs de se tromper d’itinéraire, pas de panique. Le réseau routier français permet généralement de faire facilement demi-tour, sauf sur l’autoroute où il faudra prendre la sortie suivante afin de retrouver la bonne direction. Quoi qu’il en soit, même s’il s’agit d’une situation particulièrement désagréable, il faudra garder son calme et se montrer le plus courtois possible envers les autres usagers qui n’y sont pour rien. Le stress au volant est l’un des nombreux facteurs augmentant le risque d’accident de la route...

Nos villes couvertes par la conduite :