Voyant de défaillance de la direction assistée

De nombreux problèmes peuvent survenir subitement et impacter les éléments du système de direction d’une voiture, qu’il s’agisse de la colonne de direction ou d’une autre partie de ce dispositif. Certains de ces soucis pourront être suffisamment sérieux pour impliquer l’affichage sur le tableau de bord d’un voyant d’alarme, comme c’est le cas pour le voyant de défaillance de la direction assistée lorsque la direction assistée d’une voiture ne répond plus correctement.

AU SOMMAIRE :

Voyant de voiture de defaillance de la direction assistee

Comment reconnaître un voyant de défaillance de la direction assistée qui s’allume sur le tableau de bord ?

Lorsque le véhicule détecte une anomalie de fonctionnement associée directement à la direction assistée, le conducteur verra s’allumer sur son tableau de bord un voyant d’alarme rouge, dont l'apparence reprend celle d’un volant, et plus particulièrement les éléments externes comme le cache du moyeu central, la jante périphérique et trois branches radiales. Le fait qu’il s'agit d’une alarme est appuyé non seulement par la couleur rouge du voyant, mais aussi par la présence d’un point d’exclamation à côté du symbole de volant, permettant d’attirer l’attention de l’automobiliste sur le dispositif de direction de la voiture.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Quoi faire lorsque le voyant de la défaillance de la direction assistée s’allume ?

La mission première de la direction assistée, qu’elle soit électrique ou hydraulique, est de soulager les efforts de l’automobiliste, surtout lorsque celui-ci doit réaliser plusieurs tours de volant, comme cela peut être le cas en milieu urbain.

Les automobilistes se rendent généralement très vite compte lorsque la direction assistée installée dans leur véhicule tombe en panne, même sans que le témoin d’alarme ne s’allume : le volant devient soudainement beaucoup plus dur qu’à l’accoutumée, et réaliser une manœuvre quelle qu’elle soit nécessitera que le conducteur fournisse une quantité d’effort nettement plus importante que ce à quoi il est habitué lorsque la direction assistée de sa voiture fonctionne correctement.

Dès lors que le tableau de bord de sa voiture lui indique par l’apparition de ce voyant lumineux que sa direction assistée est défaillante, l’automobiliste doit s’arrêter le plus rapidement possible afin d’éviter d’abîmer l’ensemble du dispositif de direction assistée.

Mouvement de la main et du volant pendant le braquage du véhicule

Quels sont les dysfonctionnements généralement responsables d’une défaillance de la direction assistée ?

Un dysfonctionnement de la direction assistée d’une auto indiqué par l’apparition de ce témoin d’alarme sera généralement causé par :

  • un manque d’huile dans une direction assistée hydraulique par rapport au niveau recommandé
  • la courroie de direction qui peut se sectionner ou se desserrer, ce qui l’empêche de faire tourner la pompe
  • la pompe de direction qui peut avoir des difficultés à fonctionner
  • un problème lié moteur ou au capteur installé sur ce dispositif
  • une batterie déchargée peut également se manifester par la présence d’un voyant de direction assistée qui s’allume devant le poste de conduite

Si le problème vient uniquement d’un manque d’huile, des usagers de la route ayant suffisamment de connaissances en mécanique pourront parfaitement faire l’appoint voire même la changer (ce qui est recommandé tous les 1 à 2 ans ou tous les 1000 000 kilomètres en fonction des constructeurs) pour atteindre le niveau recommandé grâce à une huile parfaitement adaptée aux spécifications du véhicule.

Mais si l’usager ne s’y connaît pas suffisamment en mécanique ou si le problème est causé par autre chose qu’un simple manque d’huile, l’automobiliste devra conduire son véhicule chez un garagiste afin qu’il s’occupe de la réparation de sa direction assistée.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !