Les commodos, ou les commandes sous le volant

Lorsqu’ils circulent le long du réseau routier, les conducteurs doivent faire preuve de vigilance en permanence. C’est pour faciliter au maximum leur expérience de conduite que les constructeurs automobiles ont rendus accessibles les commandes liées aux feux et aux essuie-glaces des automobiles en leur faisant prendre la forme de commutateurs positionnés des côtés droit et gauche sous le volant directionnel.

AU SOMMAIRE :

Usager utilisant son commodo de gauche

Les commodos des automobiles : présentation

Les commodos sont des commandes intégrées sous le volant, le long de la colonne de direction des véhicules motorisés. Il permet à l’usager de la route d’accéder facilement à un grand nombre de fonctionnalités intégrées à son véhicule, tout en prenant peu de place. La grande majorité des automobiles sont équipées de deux commodos sous leurs volants : l’un d’eux situé du côté gauche, et l’autre situé du côté droit.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Fonctionnement des commodos des véhicules motorisés

Les commandes sous le volant des véhicules, ou commodos, prennent généralement la forme de deux petits leviers pouvant disposant chacun de trois positions : une position neutre, perpendiculaire à la colonne de direction, une position relevée et une position baissée. En plus de ces trois positions, les commodos comportent également un certain nombre de bagues rotatives permettant au conducteur d’ajuster les réglages de ses équipements.

Commodo gauche d'une automobile

Fonctionnement du commodo de gauche, ou commodo d’éclairage

Le commutateur d’éclairage est généralement conçu pour permettre l’activation des différents dispositifs d’éclairage du véhicule. Ainsi, ce commodo permet notamment aux usagers d’activer leurs clignotants, ce qui leur permet d’indiquer qu’ils souhaitent changer de direction vers la gauche en abaissant la commande du clignotant, ou aller vers la droite en relevant le commodo. Le conducteur peut également éteindre le clignotant en remettant son commodo en position neutre. 

Parmi ses autres fonctionnalités, il n’est pas rare que le commodo d’éclairage permette également d’allumer les différents feux intégrés dans le véhicule. Cet allumage peut se réaliser grâce aux différentes bagues rotatives ou au cadran intégré au commodo. Pour activer un type de feu en particulier, l’usager n’aura qu’à faire tourner le cadran d’une position à une autre, jusqu’à ce que soit affiché le symbole représentant le type de feux que le conducteur souhaite activer.

L’ordre des feux commence généralement par les feux de position, puis les feux de croisement, et enfin les feux antibrouillard. Si les commandes d’allumage des feux de route se trouvent également sur ce commodo, le conducteur devra, cette fois-ci, pousser sur son commutateur ou le tirer vers lui afin de les activer ou de les désactiver.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Fonctionnement du commodo de droite, ou commodo d’activation des essuie-glaces

Le second commodo des véhicules motorisés est, quant à lui, positionné à droite du volant et est généralement destiné à contrôler l’allumage et les réglages des essuie-glaces. En effet, en relevant et en abaissant son commodo, l’usager peut activer ses essuie-glaces et leur indiquer une vitesse de balayage allant du balayage unique à un balayage rapide. La présence de bagues rotatives et de cadrans sur ce commodo offrira au conducteur la possibilité d’activer, en fonction des situations de conduite, les balais d’essuie-glace avant ou arrière, et de les régler selon sa convenance. De même, la présence d’une autre commande, pouvant prendre la forme d’un bouton situé au bout du commodo, permet d’activer le liquide lave-glace.

Commodo droit sur le volant d'une automobile

Quelle est l’utilité des commodos ?

Les commodos positionnés sous le volant des automobiles ont pour principaux avantages de mettre facilement à la portée des automobilistes un grand nombre de commandes. En effet, intégrer autant de commandes proposant autant de possibilités d’adapter les équipements qu’elles activent en fonction des besoins rencontrés durant la conduite résulterait en l’implantation d’un très grand nombre de boutons sur le tableau de bord du véhicule. 

Or, même si les commandes et autres boutons d’activation comportent des symboles permettant d’identifier facilement leur usage, la proximité de nombreuses commandes et leur accessibilité plus difficile comparée aux commodos positionnés sous le volant pourraient résulter en un certain nombre d’erreurs dans l’utilisation des feux ou des essuie-glaces, dont les conséquences pourraient s’avérer dommageables pour l’automobiliste ou pour les autres usagers de la route.

Nos villes couvertes par la conduite :