Les silencieux des systèmes d’échappement

Lorsque le moteur d’une automobile fonctionne, il génère des gaz d’échappement à la fois polluants et bruyants, qui devront être éjectés hors du véhicule afin d’assurer son bon fonctionnement. C’est pour rendre ces gaz inoffensifs et nettement moins bruyants que le circuit d’échappement les fait passer par un élément nommé “silencieux arrière”, qui doit être homologué et doit être en parfait état de fonctionnement sous peine de sanctions. 

AU SOMMAIRE :

Pot d'echappement d'une automobile en marche

Qu’est-ce qu’un silencieux arrière ?

Le silencieux d’une automobile est un élément  du système d’échappement dont la mission est de permettre la réduction du bruit provenant de la décompression rapide des gaz générés par les moteurs thermiques. En effet, à chaque fois qu’un moteur à explosion remplit sa mission, la combustion du carburant génère des gaz qui sont dirigés vers le système d’échappement. Les silencieux arrières des automobiles permettent donc de récupérer les gaz d’échappement créés par les moteurs à combustion, mais également de réduire leur pression dans des éléments prévus pour cela. C’est également le passage des gaz dans ces silencieux, composés de différents résonateurs, qui vont permettre d’amortir les ondes sonores provenant des gaz, avant que ceux-ci ne soient expulsés du véhicule par la sortie d'échappement.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Les composants des silencieux des pots d’échappement

Les silencieux des pots d’échappement des automobiles sont composés de trois éléments principaux, qui sont nécessaires à la bonne réalisation de leur mission : 

Le catalyseur

Le catalyseur, ou pot catalytique, est un élément essentiel du système d’échappement, puisqu’il participe activement à la dépollution des gaz d’échappement. Lorsque ceux-ci traversent le catalyseur, ils entrent en contact avec un élément en céramique prenant la forme d’alvéoles minuscules recouvertes de métaux précieux. Le contact entre ces métaux précieux et les gaz d’échappement favorise les échanges chimiques qui ont pour but de transformer les gaz toxiques générés par la combustion en gaz inoffensifs.

La présence d’un pot catalytique sur les véhicules neufs est obligatoire depuis le 1er janvier 1993 pour les véhicules à essence, et depuis le 1er janvier 1997 pour les véhicules diesel.

Garagiste travaillant sur le systeme d'echappement d'une voiture

Le boîtier extérieur

Après être passés par le pot catalytique, les gaz d’échappement sont envoyés vers une enceinte métallique, dont l’intérieur comprend notamment des chicanes, ainsi que des tubes perforés entourés de laine de verre. Le passage des gaz au travers de ces différents tubes, ainsi que des isolants acoustiques qu’ils comprennent, permet de réduire fortement les ondes hautes et basses fréquences générées par la combustion. Ces gaz ainsi assourdis sont alors dirigés vers la sortie d’échappement.

La sortie d’échappement

Une fois qu’ils ont perdu de leur volume sonore, les gaz d’échappement continuent alors leur chemin jusqu’à la sortie d’échappement, ou pot d’échappement. C’est au niveau de cette pièce que les gaz assourdis et devenus inoffensifs grâce à la dépollution vont être éjectés dans l’atmosphère.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Sanctions liées à un échappement trop bruyant

Il arrive que, suite à des problèmes liés au pot d’échappement ou à son silencieux, une automobile devient trop bruyante. Le propriétaire pourrait alors être sanctionné par la remise d’une amende forfaitaire de 68 € si le bruit lors de l’échappement est considéré comme étant trop important par les forces de l’ordre, et que celui-ci représente une gêne pour les autres usagers. De plus, si un usager se rend responsable d’une opération visant à modifier ou à supprimer la capacité du silencieux à réduire les bruits émis au niveau de l’échappement, il sera sanctionné par une amende de quatrième classe, s’élevant à 135 €, et son véhicule pourra être immobilisé.

Enfin, si un contrôle est réalisé à l’aide d’un sonomètre et révèle un volume sonore dépassant la valeur indiquée sur le certificat d’immatriculation du véhicule de 5 décibels, l’usager sera également sanctionné.

Nos villes couvertes par la conduite :