Le système de chauffage des automobiles

Bon nombre d’usagers de la route utilisent leur automobile au quotidien, que ce soit dans le cadre de trajets reliant leur domicile à leur lieu de travail ou jusqu'à l’établissement où sont scolarisés leurs enfants, par exemple. Et si ces conducteurs ont besoin de leur véhicule pour réaliser ces différents trajets, les conditions environnementales, et notamment certaines conditions météorologiques, ne sont pas toujours les plus propices à la réalisation d’un trajet dans un niveau de confort optimal. Heureusement, pour permettre aux usagers de la route de circuler bien au chauds pendant les périodes hivernales et de grands froids, les véhicules sont équipés de différents circuits de ventilation, et notamment d'un système de chauffage, qui permet notamment chauffer l’habitacle, et de choisir l'intensité à laquelle on souhaite le chauffer.

Qu’est-ce que le système de chauffage des véhicules ?

Le système de chauffage est l’un des grands systèmes attachés au circuit de refroidissement des véhicules. Il a pour vocation de réchauffer le conducteur ainsi que ses passagers éventuels lorsque ceux-ci doivent emprunter leur véhicule en hiver ou lors des épisodes de grands froids.

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Comment fonctionne le chauffage des véhicules ?

Le système de chauffage des automobiles est constitué principalement d’un radiateur de chauffage, appelé aérotherme, et qui est relié au système de refroidissement du véhicule. Lorsque le système de chauffage est activé, le liquide de refroidissement réchauffé par l’action du moteur en fonctionnement va passer par l’aérotherme, ce qui va chauffer l’air se trouvant autour de lui. Cet air chauffé sera alors projeté, notamment sous l’action du système de ventilation, vers les différentes bouches d’aérateurs. Ces bouches se trouvent sous le pare-brise, à différents endroits sur le tableau de bord, au niveau des pieds des passagers pour les places avant ainsi qu’au niveau des places arrière. Le conducteur ainsi que les passagers peuvent alors régler, en fonction des véhicules, l’orientation et la puissance de l’air chauffé rejeté par les aérateurs.

Les 3 modes de chauffage des automobiles

Les automobiles modernes sont généralement équipées de 3 modes différents permettant de réchauffer l’intérieur de l’habitacle :

  • la ventilation
  • le mode “éco”
  • le mode confort

Commandes permetant de regler la hauteur des feux des vehicules

Fonctionnement du mode “ventilation”

Le mode “ventilation” aspire l’air extérieur puis le fait passer par le système de chauffage avant de l’injecter dans l’habitacle. Ce mode a le mérite de permettre un bon renouvellement de l’air dans l’habitacle. En cas de conduite dans espace clos (tunnel) ou face à une situation de circulation dense, il est néanmoins conseillé de passer en mode “recyclage d’air”, qui réutilise l’air déjà présent dans l’habitacle pour le réchauffer, afin d’éviter de faire entrer de l’air fortement pollué dans le véhicule. Une utilisation prolongée du mode “recyclage d’air” peut néanmoins être responsable de l’apparition de buée sur les vitres du véhicule, et engendrer différents désagréments dus au non-renouvellement de l’air. Pour éviter ces désagréments, l’usager n’aura alors qu’à repasser en mode “ventilation”.

Fonctionnement du mode “éco”

Le mode “éco” permet de réchauffer graduellement l’intérieur du véhicule en utilisant notamment la chaleur générée par la batterie du véhicule.

Fonctionnement du mode confort

Le mode “confort” est un mode de chauffage extrêmement gourmand en énergie, mais qui va permettre de chauffer rapidement l’intérieur du véhicule.

Entraînement code de la route
Code de la route
10× moins cher !

Les différents modes de répartition de l’air dans l’habitacle

Le tableau de bord des automobiles comprend en général 5 modes de distribution de l’air différents, qui peut s’appliquer autant pour le chauffage que pour la climatisation. Chacun de ces modes est représenté par un pictogramme différent, et permet de :

  • diriger l’ensemble du flux d’air chauffé vers les frises de désembuage du pare-brise et des vitres
  • diriger conjointement le flux d’air vers les pieds des occupants du véhicule et vers les frises de désembuage du pare-brise et des vitres
  • diriger le flux d’air chauffé uniquement vers les pieds des occupants de l’automobile
  • diriger le flux d’air chauffé vers l’ensemble des aérateurs et vers les pieds des occupants du véhicule
  • diriger le flux d’air vers l’ensemble des aérateurs

Il est très fortement déconseillé d’introduire quoi que ce soit dans le circuit de ventilation ou dans les aérateurs du véhicule, en cas de mauvaise odeur par exemple, car cela pourrait causer d’importantes dégradations dans l’ensemble du système, qui pourraient aller jusqu’à causer un incendie.

Nos villes couvertes par la conduite :