L’attestation d’éducation à la route

Les différentes attestations liées à la sécurité routière permettent de certifier que des candidats, la plupart du temps âgés de moins de 18 ans, ont accumulé suffisamment de connaissances pour pouvoir entamer l’apprentissage de la conduite d’un véhicule motorisé, dans le but de décrocher une catégorie de permis de conduire. Malheureusement, tous les usagers n'ont pas les capacités de se présenter à ces examens, parfois à cause de handicaps. C'est pour pouvoir délivrer tout de même une attestation certifiant des connaissances des jeunes usagers en matière de sécurité routière et des bons comportements à adopter en étant piéton ou passager d’un véhicule que les autorités ont mis en place l’attestation d’éducation à la route.

AU SOMMAIRE :

Candidats passant leur code de la route sur une tablette

Qu’est-ce que l’attestation d’éducation à la route ?

L’attestation d’éducation routière (ou AER), est une attestation de formation dérivée de l’attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) et de l’attestation de sécurité routière (ASR). Cette attestation a été pensée pour les usagers de la route présentant une situation de handicap visuel, et est donc centrée sur un certain nombre de sujets qui ne correspondent pas aux thématiques habituellement mises en avant lors des épreuves associées à ces attestations. Ainsi, les candidats à l’AER seront interrogés sur les piétons, les passagers des véhicules motorisés, ainsi que sur la santé. 

Autocollants et panneaux de signalisation
Ne risquez pas un échec.
Faites le choix Ornikar.

Quels usagers sont concernés par l’AER ?

L’Attestation d'Éducation Routière est une forme spécifique d’examen, dérivée des épreuves de l’Attestation Scolaire de Sécurité Routière et de l’Attestation de Sécurité Routière, mais spécialement adaptée pour des candidats connaissant des troubles importants ou des handicaps de la vision. Elle est donc réservée aux candidats dont la cécité ne leur permet pas de se présenter aux épreuves permettant la délivrance des attestations ouvrant le droit à la préparation des épreuves permettant d’obtenir une catégorie de permis de conduire.

L’organisation de cette épreuve et les conditions de délivrance de cet examen sont fixées par des arrêtés ministériels, comme cela est précisé dans l’article D312-47-1 du Code de l’éducation.

Tablette et panneaux du code de la route

Déroulement de l’examen et obtention de l’AER

Comme elle est destinée aux candidats connaissant des troubles de la vision et n’ayant pas les capacités pour se présenter aux épreuves permettant de délivrer l’une des attestations de sécurité routière, le format de l’AER est spécialement adapté pour le public qu’ils visent. Ainsi, les questions vidéo sont toutes accompagnées d’un commentaire descriptif. De plus, l’ensemble des situations présentées dans le cadre de cet examen traitent de situations liées aux piétons ou aux passagers de véhicules motorisés. 

Cette épreuve comprend 20 questions, comme les épreuves liées aux autres attestations, et le candidat doit répondre correctement à 10 de ces questions s’il souhaite pouvoir la décrocher. De plus, contrairement à l’ASSR et à l’ASR, l’épreuve ayant pour but de permettre de délivrer l’attestation d’éducation routière n’a pas de limite de temps. Les candidats ont donc tout leur temps pour répondre aux différentes questions qui leur seront posées.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Valeur de l’AER par rapport aux autres attestations

Si l’AER reste une attestation officielle, son obtention ne permet cependant pas aux potentiels candidats de préparer les différents examens permettant de conduire des véhicules motorisés, à cause de leur handicap visuel. L’attestation permet cependant de prouver l’étendue des connaissances du candidat en matière de partage de l’espace routier, les bons comportements à adopter ainsi que sur les risques qu’encourent les piétons et les passagers des véhicules motorisés.

Nos villes couvertes par la conduite :