Initiation à la sécurité routière

Durant des années, l’initiation à la sécurité routière des jeunes usagers débutait après leur inscription à une formation à la conduite. Aujourd’hui, il n’est pas nécessaire de vouloir passer rapidement son permis de conduire pour acquérir des connaissances pédagogiques qui permettent de circuler sur le réseau routier. En effet, la formation qui permet d’obtenir l’attestation de première éducation à la route (APER) débute dès le cycle 1. Ensuite, ce sont deux nouvelles formations qui permettent de valider les attestations scolaires de sécurité routière de niveau I et II. D’ailleurs, toutes deux sont maintenant nécessaires pour s’inscrire au permis AM, qui a remplacé le BSR, mais également aux autres catégories de permis de conduire. Enfin, ceux et celles qui n’ont pas suivi ces formations théoriques pourront passer leur attestation de sécurité routière.

Enfant découvrant la sécurité routière

Quels sont les examens qui permettent d’initier les jeunes usagers à la sécurité routière ?

Voici la liste des examens qui permettent d’initier les jeunes usagers à la sécurité routière, par ordre chronologique  :

  • Attestation de Première Éducation à la Route — cycle  1, 2 et 3
  • Attestation scolaire de sécurité routière niveau  1 — classe de 5e
  • Attestation scolaire de sécurité routière niveau  2 — classe de 3e
  • Attestation de sécurité routière
  • Brevet de sécurité routière (BSR)/Permis AM dès 14 ans

Attestation de Première Éducation à la Route (APER)

L’Attestation de première éducation à la route (APER) est remise aux jeunes usagers en fin de CM2, près une formation à la sécurité routière au cours des cycles  1, 2 et 3. Le contenu pédagogique est réparti en 6 grandes catégories  d’objectifs :

  • Se déplacer, seul ou accompagné, dans des espaces identifiés et variés : trottoir, chaussée, environnement familier ou non, en tenant compte des contraintes de l’espace, des dangers et des autres usagers.
  • Agir en tant que passager d’un véhicule pour préserver sa vie et celle des autres.
  • Conduire un engin adapté et bien entretenu dans des espaces appropriés, en maîtrisant sa conduite, en tenant compte des autres, dans le respect des règles du Code de la route.
  • Connaître, choisir et utiliser les éléments de protection.
  • Comprendre et respecter les règles du Code de la route.
  • Mettre en œuvre des règles élémentaires de premier secours.

Toutes ces compétences doivent permettre d’initier les enfants à la sécurité routière, leur faire comprendre l’importance d’un comportement responsable au travers de situations pratiques dont la complexité augmente chaque année.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

Attestation scolaire de sécurité routière (ASSR)

Contrairement aux autres examens d’initiation à la conduite, l’Attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) est composée de deux niveaux. Dans les deux cas, la préparation et le passage des épreuves ont lieu en milieu scolaire. L’obtention du premier niveau permet aux jeunes usagers de s’inscrire à une formation pour préparer le BSR alors que le deuxième niveau permet quant à lui de s’inscrire à la préparation de l’épreuve théorique du permis de conduire. Les attestations scolaires de sécurité routière I et II sont à présent obligatoires pour toutes les personnes nées après le 31 décembre 1987.

Attestation de sécurité routière (ASR)

L’Attestation de Sécurité Routière permet aux jeunes usagers, qui n’ont pas suivi les formations théoriques et obtenu leurs ASSR I et II, de bénéficier d’un 1er titre de conduite après la réussite à l’examen. Cette initiation à la sécurité routière permet également de valider la partie théorique du permis AM. Dans tous les cas, l’attestation de sécurité routière est délivrée après validation d’un examen portant sur des connaissances théoriques. Généralement, ce sont des services dépendants des académies scolaires qui traitent les inscriptions, mais dans certaines grandes villes, cette tâche peut être déléguée à la direction des affaires scolaires.

Jeune femme conduisant un scooter

Brevet de sécurité routière (BSR)

Depuis le 19 janvier 2013, le BSR a été officiellement remplacé par une nouvelle catégorie de permis de conduire : le permis AM. Quoi qu’il en soit, ces deux formations à la sécurité routière sont validées par une attestation, qui permet aux jeunes usagers de 14 ans de circuler avec un scooter ou une moto de petite cylindrée, à condition que la puissance de ces véhicules ne dépasse pas les 50 cm³ et les 4 kilowatts.

voiture auto-école
Permis de conduire
35% moins cher !

En investissant dans un plan de formation d’initiation à la sécurité routière, en plusieurs volets, et ce dès le plus jeune âge, le gouvernement français espère atteindre plus facilement les futures générations de conducteurs. Ces formations à la réglementation routière et aux bonnes pratiques doivent permettre de réduire de manière significative l’apparition de comportements irresponsables ainsi que la délinquance routière. En effet, les dernières études menées à ce sujet tendent à démontrer que certaines très mauvaises habitudes de conduite n’ont de cesse de gagner du terrain depuis quelques années.